Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Anne Hidalgo, Christiane Taubira, parcours populaires | Page d'accueil | Repose en paix, Leila Alaoui. »

dimanche, 17 janvier 2016

école et immigration : France et Allemagne en dépit du bon sens...

L'Allemagne et la France marchent sur la tête. L'Allemagne manque de main d'oeuvre et la France a plus de 10% de sa population au chômage. Que pensez-vous qu'il eût été le bon sens de faire ? D'envoyer les jeunes Français sans emploi travailler en Allemagne, évidemment.

Que fait le gouvernement français ? Non seulement cela ne lui traverse pas l'esprit mais en prime la réforme imbécile et catastrophique de Najat Vallaud Belkacem torpille l'enseignement de l'allemand en France, au mépris des traités signés au demeurant.

Que fait le gouvernement allemand ? Il ouvre ses portes à un million de migrants qui lui causent des quantités invraisemblables de problèmes au lieu de faire appel à la main d'oeuvre qualifiée de ses plus proches voisins.

On a des dirigeants débiles de part et d'autre du Rhin. Après les agressions sexuelles de masse sur les femmes à Cologne et ailleurs, Cazeneuve assurait qu'il n'y avait rien de prouvé et l'abruti qui lui sert d'homologue outre-Rhin s'imaginait qu'il y avait un plan concerté pour violer les Allemandes. 

Ce n'est pourtant pas compliqué à comprendre : il suffit de visionner quelques vidéos de mouvements de foule en Égypte ou ailleurs  là où l'Islam conservateur et arriéré est fort pour comprendre à quoi s'attendre de la part de certains migrants. 

Dernier point : au lieu de chipoter pour 160 00 réfugiés politiques, le bon sens eût été de les accueillir (après avoir tout de même trié le bon grain de l'ivraie). 160 000 pour toute l'Europe, ce n'était rien. 

Commentaires

Je me demande si vous êtes conscients de ce que vous venez d'écrire en invoquant le bon sens.

Écrit par : François | mardi, 19 janvier 2016

Bon. OK par rapport à un manque de vision entre la France et l'Allemagne, et OK par rapport à l'idiotie de certains aspects de la réforme du collège aux conséquences désastreuses.
Mais concernant le reste - c'est assez rare en vous lisant, l'Hérétique, mais ça arrive quelquefois - on éprouve, au moins, de la gêne...

Écrit par : Ascagne | mardi, 19 janvier 2016

@François
Je viens d'écrire une proposition en trois points :
a) L'Allemagne pourrait engager nos chômeurs
b) il faut accueillir tous les réfugiés politiques
c) les migrants (pas les réfugiés) qui viennent de pays où la femme n'est pas respectée sont plus susceptibles de générer de l'insécurité pour les femmes que d'autres. Cela ne me semble pas une bonne idée d'ouvrir les portes en grand dans ces conditions. En Égypte, un sondage montrait que les 2/3 des hommes admettaient avoir au minimum déjà importuné une femme. Il y a des pays où ce n'est pas le cas (en Tunisie, par exemple, en dépit de la puissance de l'Islam conservateur, dans l'ensemble, les femmes ne sont pas agressées) : les ministres de l'intérieur des deux pays sont donc des incapables, l'un de nier les viols et l'autre d'y voir un plan concerté. C'est la condition de la femme elle-même qui pose problème dans plusieurs pays d'origine des migrants. On ne peut quand même pas occulter ce fait.

Écrit par : l'hérétique | mardi, 19 janvier 2016

Juste pour appuyer ce que je dis pour l'Égypte :
http://geopolis.francetvinfo.fr/egypte-plongee-en-bd-au-coeur-des-multiples-viols-de-la-place-tahrir-en-2013-92719

Écrit par : l'hérétique | mardi, 19 janvier 2016

Autre témoignage parce que je sens le procès en racisme venir (Marianne et Le Monde ne sont pas connus pour des positions extrémistes, à ma connaissance)
http://www.marianne.net/agressions-sexuelles-cologne-merkel-perdu-controle-100239527.html

Écrit par : l'hérétique | mardi, 19 janvier 2016

@ L'hérétique
J'aurais dû mieux étayer mon propos : le point de désaccord concerne le premier paragraphe :
- Je ne suis pas sûr qu'il faille considérer comme normal de s'expatrier pour trouver un travail. Si la France assumait une telle politique, cela voudrait franchement dire qu'elle accepte une voie de tiers-mondisation.
- Après avoir réussi à détruire l'industrie française grâce à la politique du Franc fort puis de l'euro, voila que l'Allemagne se mettrait à siphonner sa main-d'œuvre française,la plus qualifiée. surtout
- Ajoutons à cela que ceux qui devraient s'expatrier soient ceux qui en aient le plus envie, à moins de leur sucrer les subsides de l'état.
- La France paie cher en éducation et en politique familiale pour maintenir une démographie, ce que l'Allemagne n'arrive pas à faire. Si elle le faisait, peut-être qu'en raison des prélèvements obligatoires qui se retrouveraient accrus, ses entreprises seraient moins compétitives et donc les entreprises françaises s'en sortiraient mieux. La France paierait donc pour fournir de la main d'œuvre à l'Allemagne
- Grosso modo, c'est ce qui se passe déjà pour les jeunes de pays comme l'Espagne qui en raison de la politique déflationniste de la BCE (calquée sur le Deutschemark), se sont retrouvé à être payé une bouchée de pain dans les entrepôts d'Amazon en Allemagne.
- Anecdotiquement, cela pourrait tristement rappeler une certaine politique des années 40.

Écrit par : François | mardi, 19 janvier 2016

J'oubliais, sur la période 1991-2013, la France a crée quasiment autant d'emplois que l'Allemagne. De quoi beaucoup relativiser sur la réussite économique de ce dernier ... http://www.atlantico.fr/decryptage/et-paf-dans-pif-modele-allemand-allemagne-avait-demographie-france-elle-serait-11-chomage-nicolas-goetzmann-1877005.html

Écrit par : François | mardi, 19 janvier 2016

@François
Il est certain que vous avez raison sur quatre des cinq points que vous soulevez (je ne vous suis pas du tout sur le franc fort).
L'étude d'Atlantico est très intéressante (ouf, je suis abonné à ce très bon quotidien en ligne).
Je ne suggère pas qu'il s'agisse là d'une politique pour lutter contre le chômage en France, mais ce pourrait être un aspect d'un programme ambitieux.

Écrit par : l'hérétique | mardi, 19 janvier 2016

Je tenais à le préciser : pour le reste de votre article, je suis d'accord avec vous à 100%.

Écrit par : François | mardi, 19 janvier 2016

Les commentaires sont fermés.