Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« L'avocate du djihadiste El Khazzani le défend : encore heureux ! | Page d'accueil | Verbaliser et réprimer la saleté à Paris ? Chiche ? »

samedi, 29 août 2015

Bayrou face aux cervelles viciées de la sphère médiatique

J'ai observé avec satisfaction que Bayrou a critiqué l'absence de projet éducatif d'Alain Juppé, ou, plus exactement, son imitation servile de celui de la gauche.


François Bayrou : la tentation d'une... par Lopinionfr

Ce qui est triste, c'est que la sphère médiatique et ses journalistes sont incapables de s'imaginer qu'un individu puisse avoir des convictions. Je connais bien Bayrou et je sais très bien qu'il est sincèrement horripilé par les épouvantables réformes de la gauche depuis qu'elle est au pouvoir, particulièrement la dernière. Chez les journalistes, on y voit immédiatement une quasi-déclaration de candidature pour 2017. Ces gens-là sont incapables de penser la politique autrement qu'à l'aune de la soif de pouvoir et ils projettent leur vision du monde constamment sur Bayrou.

C'est insupportable parce que cela rend le débat d'idées impossible et entache chaque déclaration de soupçons et de procès d'intention. La sphère médiatique tue le débat chaque fois qu'il est possible à de très rares exceptions près.

Bravo François Bayrou, vous, au moins, de garder vos convictions et d'élever le débat.

12:26 Publié dans Education, Politique | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : bayrou, médias |  Facebook | | |

Commentaires

Bayrou a à 1000% raison de critiquer le caractere fumiste du projet socialiste de droite de Juppé.

Seul problème :-( en matière d'éducation : Bayrou a avec lui un bilan, celui de son passage au ministere du meme nom, entre 1993 et 1995.

Écrit par : Le Parisien Libéral | samedi, 29 août 2015

@L'héré,
Je comprends votre colère, il est vrai que nombreux sont ceux qui confondent débat d'idées avec combat de coqs ;); ou encore pour lesquels soutien serait synonyme de soumission et donc de se taire pour ne point déplaire.
Tout comme vous, je suis fort étonnée d'entendre une telle analyse dans un organe de presse qui se revendique libéral. étrange conception du libéralisme que voilà^^
Bonne journée à vous

Écrit par : Martine | dimanche, 30 août 2015

J'avais plutôt eu l'impression que Bayrou avait critiqué un projet qu'il n'avait pas lu. (C'est lui-même qui l'a dit)

Écrit par : MaxF | lundi, 31 août 2015

Quand on voit les prémices, cela ne donne vraiment pas envie de lire le reste.

Écrit par : l'hérétique | lundi, 31 août 2015

Pour une fois qu'un homme politique présente un projet détaillé, il serait préférable de le juger sur le contenu. Beaucoup d'hommes politiques se contentent de débiter des platitudes et des approximations. On voit le résultat ensuite. Je cible Hollande et Sarkozy. Sarkozy a qualifié les IUFM de "catastrophe" et a prétendu, face à Hollande, que la France avait le taux d’encadrement « le plus élevé de l’OCDE ». On pourrait en rire si ce n'était pas si grave. Pour en revenir à Juppé : il présente ses propositions. Que ceux qui le critiquent présentent les leurs. On attend...

Écrit par : MaxF | mercredi, 02 septembre 2015

Oui, je serais de l'avis de MaxF...

Est-ce que tu as réellement lu le livre d'Alain Juppé, César ? Pour ma part, je n'en prendrai probablement pas le temps et du coup je préfère me fier aux analyses de Jean-Paul Brighelli.
(Ai-je raison, oui je pense qu'il est tout à fait digne de confiance, bien que je sache depuis peu qu'il est délégué pour ce domaine dans le Parti "Debout la France"...)

Certes, il distribue à Alain Juppé pas mal de points négatif mais aussi quelques bons points. Tout est fort bien passé en revue puis solidement argumenté.
http://www.lepoint.fr/invites-du-point/jean-paul-brighelli/brighelli-juppe-de-l-eau-tiede-pour-sauver-l-ecole-27-08-2015-1959681_1886.php

J'attends les propositions de François Bayrou avec impatience !
De leur côté, les Jeunes Démocrates ont formé un groupe de réflexion entre le mois de mai et le mois de juillet et ont retranscrit tout leur travail dans un rapport de 60 pages publié le 8 août dernier :
http://www.jeunes-democrates.org/sites/default/files/rapport_jeunes_democrates_-_reforme_du_college_et_de_l_enseignement_primaire_-_2015-07-27_-_v11.pdf
Il faut constater le sérieux de leurs sources à la toute fin. Bravo à eux !

Écrit par : Françoise Boulanger | mercredi, 02 septembre 2015

@L' héré,
J'ai fait les liens ;) J'ai attendu que les personnes soient demandeuses à nous rejoindre, ne vous inquiétez pas Francois B pas seul, soutiens de taille.

Écrit par : Martine | mercredi, 02 septembre 2015

Salut Françoise,
Brighelli est aussi critique que moi, mais en termes plus châtiés. Où vois-tu des bons points ? Les constats bien posés, c'est une platitude.
Merci beaucoup pour le lien que tu donnes sur le travail des jeunes démocrates. J'espère que cela va être autre chose que la bouse indigeste qu'ils avaient pondue il y a 5 ans.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 02 septembre 2015

@Françoise
Bon, j'ai lu le document des jeunes démocrates. Heureusement qu'il y a les citations de Bayrou. Énormément de poncifs, peu d'idées originales.
C'est évidemment méritoire d'avoir produit quelque chose et cherché à commenter les projets gouvernementaux, mais, ce que révèle ce document, c'est que les JD n'ont pas de vision globale de l'école. C'est une superposition de réflexions avec beaucoup de lieux communs.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 02 septembre 2015

Oui, je suis d'accord avec toi pour les poncifs...

Et donc cela rejoint tout à fait ce que disait François Bayrou au sujet de... "l'expérience" ce matin même ! En réponse à Jean-Jacques Bourdin sur BFM TV, qui lui reprochait en quelque sorte d'envisager de se représenter alors qu'il faudrait renouveler les candidats, la "classe politique". (Peut-être pensait-il aussi à Alain Juppé d'ailleurs...)

J'ai bien aimé la réponse de François ! Car il a bien insisté sur le fait de "renouveler les attitudes et les idées" :
"Ce n'est pas une question de renouvellement de têtes de pipe ! C'est une question de renouvellement complet de la manière dont on gouverne le pays. Pas dans les folies extrémistes mais au contraire dans un certain équilibre et une vision de l'avenir."
http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/francois-bayrou-face-a-jean-jacques-bourdin-en-direct-621161.html

Écrit par : Françoise Boulanger | mercredi, 02 septembre 2015

Les commentaires sont fermés.