Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Un contrat de travail unique ? | Page d'accueil | Régionales : reconduire l'Alternative en île de France ? »

vendredi, 17 avril 2015

Des critiques contre les Républicains ? Stupides.

Fades au possible les réactions contre le nouveau nom que Nicolas Sarkozy compte donner à l'UMP. Franchement, dire que Sarko fait un déni de démocratie parce qu'il s'empare d'un "bien commun", comme s'il fallait hypostasier la notion même de République, je trouve l'argument vraiment idiot.

Personnellement, je trouve le nom plutôt bien pensé et certainement plus rassembleur qu'UMP. Après, ça ne me fera évidemment pas changer d'avis sur Nicolas Sarkozy ni sur son projet politique actuelle.

Mais si la seule opposition à laquelle peuvent s'attendre Nicolas Sarkozy et ses Républicains d'ici 2017 c'est qu'ils font une captation d'héritage, on peut raisonnablement dire qu'ils auront un boulevard vers le pouvoir.

Si on voulait souligner une contradiction du camarade Sarkozy, comme l'observaient finement quelques collègues libéraux, c'est plutôt de faire des clins d'oeil appuyés à Hilary Clinton, candidate démocrate américaine au moment où l'on reprend une terminologie qui renvoie à ses rivaux. C'est peut-être tiré par les cheveux. Les conservateurs américains sont souvent plus proches du Front National que de la droite française, et encore, vu l'évolution du FN (devenu étatiste, en paroles tout du moins), je crois qu'il n'y a plus vraiment de correspondance sur l'échiquier politique français.

Bref, as usual, on ferait mieux de débattre sur le fond plutôt que de se perdre dans des querelles sémantiques absconses...

Commentaires

J'ai entendu parler aujourd'hui de la problématique du nom Républicains. C'est déjà une question que je pose parfois sur le parti socialiste. On peut être socialiste sans être PS, être républcain sans être Les Républicains. J'ai vaguement espéré lire une note sur votre blog pour participer à ma réflexion.
Mais tout ce que je comprends, c'est que je suis stupide.
Je me crois démocrate, mais ça ne me donne pas envie de rester Démocrates.

Écrit par : Jo Le Mérou | vendredi, 17 avril 2015

Bonjour Jo,
Je ne crois pas avoir écrit que vous seriez stupide. Socialiste, cela renvoie à un courant idéologique, Républicain, c'est plus diffus.
Je pense qu'il y a dans cette histoire une polémique sans intérêt.

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 17 avril 2015

Prendre un nom défini, ou connoté par l'histoire, pour le redéfinir officiellement dans une dimension française et semer la confusion, c'est quand même bizarre. Redéfinir le mot "mariage" pour créer le mariage homosexuel, redéfinir le mot "Bretagne" pour désigner une région admnistrative sans la Loire-Atlantique, redéfinir le mot "journaliste" pour désigner exclusivement les titulaires de la carte française, ou "sécurité" pour faire passer une loi... Tout ça est assez malhonnête.

Écrit par : Jo Le Mérou | vendredi, 17 avril 2015

@Jo le Mérou
Les mots appartiennent à tout le monde. Une fois encore, je ne vois pas le problème.

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 17 avril 2015

Yeah ! A l'américaine : The Republicans. Il n'y a pas à dire, ça en jette un max. Et puis ça tombe bien, le symbole des républicains US étant un âne, ça colle pile-poil aux zigotos de l'UMP. Magie de la coïncidence, le symbole des démocrates est un éléphant, ça colle tout juste aux pachydermes solfériniens.

Écrit par : Koltchak91120 | vendredi, 17 avril 2015

Si quand on ne perçoit pas un problème, on le qualifie de stupide, c'est sûr que c'est plus rapide.

Écrit par : Jo Le Mérou | samedi, 18 avril 2015

@Koltchak91120
Petite erreur dans votre post : le symbole du parti Républicain aux Etats-Unis est l'éléphant (comme les "pachydermes sofériniens" !), ce sont les Démocrates qui ont choisi l'âne comme emblème.

Écrit par : Zenon | samedi, 18 avril 2015

C'est pas mal "les Républicains". Ça se décline très facilement en Ripouxblicains, ce qui permet de ne pas oublier combien de personnes sont actuellement mises en examen dans ce parti qui se dit "républicain". C'est combien déjà ? 20 ? 30 ?

Écrit par : MaxF | mercredi, 29 avril 2015

J'espère pour qui veut s'opposer aux futurs Républicains qu'il y aura des critiques d'une autre calibre que de leur reprocher leur nom.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 29 avril 2015

Comment dire ? Le nom de ce parti ne devrait pas être le problème principal de ses cadres et de ses militants. Changer de nom pour oublier le reste ? Affligeant !

Écrit par : MaxF | mercredi, 29 avril 2015

Les commentaires sont fermés.