Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 35 heures, le logiciel de la droite m'inquiète | Page d'accueil | Virer Zemmour, une mauvaise idée »

mardi, 16 décembre 2014

Le principal adversaire de l'UMP est désormais le FN

L'UMP devrait à mon avis acter que désormais, son principal adversaire est le Front National. Dans la plupart des législatives partielles, le PS a été laminé tant ce parti est discrédité. Des duels UMP-FN sont désormais probables dans la plupart des prochains rendez-vous électoraux.

Pourtant, même si cette question agite les principaux leaders de ce parti, il ne semble pas avoir mis en place une stratégie programmatique pour contrer le Front National. La porosité est assez forte au sein des électorats, ce qui complique la tache du parti de droite.

L'UMP devrait se méfier parce que son adversaire d'extrême-droite, lui, n'a que des préventions à son égard, pas au sens mélioratif du mot, et a d'ores et déjà un vademecum anti-UMP dont on peut lire la prose sur son site, d'ailleurs.

L'UMP a un programme , plutôt complet, contrairement aux idées reçues à ce sujet, mais l'essentiel de ses attaques sont concentrées en direction du PS. 

En procédant avec astuce, ce parti pourrait affronter le Front National sur le terrain des idées en le prenant à contre-pied là où c'est nécessaire et souhaitable. Espérons que ses responsables y réfléchissent...

18:56 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : ump, fn |  Facebook | | |

Commentaires

@l'hérétique : faux. le FN n'est pas un adversaire pour l'UMP, puisqu'il en emprunte les éléments de langage et l'idéologie... en tous cas sur le plan social. Suffit d'écouter Sarkozy, quand bien même dirait-il que c'est le cas... Les fusions sont nombreuses entre les deux partis, à présent, et seuls les gens de droite ne le voient pas, tant ils baignent dans le même bain culturel et politique...

Écrit par : GdC | mercredi, 17 décembre 2014

Il y a quand même un élément rassurant, c'est le fort taux d'abstention pour ces législatives.

Écrit par : MaxF | vendredi, 19 décembre 2014

@Max
Oh, non, pas du tout.
Les abstentionnistes sont généralement des électeurs FN en puissance.
@GdC
Dans la pratique, ils sont désormais en concurrence directe.

Écrit par : l'hérétique | samedi, 20 décembre 2014

Les commentaires sont fermés.