« Femen-Dieudonné : aucune commune mesure. | Page d'accueil | Israël : l'ennemi intérieur est le religieux ultra-orthodoxe intégriste »

mardi, 31 décembre 2013

Le très mauvais conseil de Goasguen à NKM

Claude Goasguen fait partie de cette droite parisienne qui s'est montrée incapable de reconquérir Paris depuis 2001. Et je ne m'en étonne pas quand j'écoute les raisonnements de l'individu : il suggère à Nathalie Kosciusko-Morizet de "nationaliser" l'élection municipale parisienne sous prétexte que les résultats de l'actuel gouvernement socialiste ne sont pas fameux.

Surtout pas malheureux ! 

En voilà un qui ne comprend rien à rien. L'électorat parisien n'est pas comparable aux autres, primo, et, secundo, les problématiques de la ville ne sont qu'en partie celles du pays.

Tout au contraire, la campagne doit être locale. La vraie difficulté, c'est de trouver le moyen de proposer un projet aux Parisiens sans se montrer à la remorque d'Anne Hidalgo. Il faut éviter à tout prix le Delanoëlike, et ça, ce n'est pas simple.

Il se dit qu'à droite on enterre déjà NKM. Pourtant, si l'on considère les sondages, elle a régulièrement progressé depuis son annonce de candidature et elle est sur un score final qui est le meilleur à droite, à Paris, depuis bien longtemps. Je ne sais pas si elle parviendra à l'emporter, mais elle aura tout de même remis en selle la droite dans la capitale, en dépit de ses baronnets et des chausse-trappe.

Vaincre Hidalgo est une vraie gageure. Elle est bien implantée et confortée par l'exercice du pouvoir. Elle connaît évidemment bien sa ville. Ses principales failles, ce sont ses promesses et le renchérissement incessant du coût de la vie à Paris. La schizophrénie socialiste est aussi une aide précieuse : taper sur les riches et se faire élire par les bobos. La pathologie trouve toutefois ses limites : j'ai eu la surprise de voir des électeurs/électrices de gauche commencer à s'enquérir du parcours et des propositions de candidats UMP. Ils/elles escomptaient voter MoDem, voire Alternative, à l'origine, par mécontentement envers la gauche, mais faute de listes indépendantes au centre, les voilà à considérer ce qui se dit à droite. 

Je parle de personnes qui n'ont JAMAIS voté à droite.

La personnalité de NKM joue aussi beaucoup. J'ai eu un échange récemment avec une blogueuse fameuse qui la considérait d'un bon oeil, bien que ne prisant guère l'UMP. Quelque chose d'imprévu et d'imprévisible.

En somme, tout n'est pas perdu. Si je comprends bien que NKM doit soigner sa droite, qu'elle songe aussi au centre. A Paris, c'est Marielle de Sarnez qui l'incarne. Je pense que NKM a très intérêt à l'associer ainsi que le MoDem, car l'électorat auquel je fais allusion un peu plus haut dans le billet y est sensible. De ce point de vue, ce n'est pas forcément une très riche idée que de n'avoir proposé à aucun MoDem une tête de liste. Non qu'il s'agisse de se battre pour des sièges d'élus, mais plutôt qu'il sera plus difficile d'argumenter pour montrer que le rassemblement voulu par NKM va bien au-delà de la droite et que les adversaires d'hier y participent.

16:53 Publié dans Paris, Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : nkm | |  Facebook | | | |

Commentaires

A suivre, donc !

En attendant, bonne année, l'Hérétique !

http://leparisienliberal.blogspot.fr/2013/12/bonne-annee-toutes-et-tous.html

Écrit par : Le Parisien Libéral | mardi, 31 décembre 2013

salut Parisien,
Bonne année à toi aussi.

Écrit par : l'hérétique | mardi, 31 décembre 2013

Pas étonnant la position de GOASGUEN vu que c'est la position officielle de COPE dans ses voeux.

COPE demande officiellement de sanctionner le gouvernement lors des municipales et des européennes, d'ailleurs NKM l'a fait hier aussi.

les sondages de l'UMP ne sont pas aux mieux pour les prochaines élections ? d'ailleurs d'après le canard enchainé SARKO ( en off) prédit une revers de l'UMP lors des prochaines élections malgré un GVT à la dérives

cela prouve bien d'ailleurs que l'UMP n'a pas de solutions miracles pour redresser le pays.....CQFD

Écrit par : europium | mercredi, 01 janvier 2014

Rappelons-nous quand même à l'occasion de ces vœux que c'est NKM qui est à l'origine de la pollution sans précédent subie à Paris ces derniers temps : en basant (alors ministre de l'écologie) le bonus écologique à tort sur le CO2 - au lieu des particules fines PM2.5 et des NOx - NKM a provoqué une explosion de petits diesel urbains...
Anne Hidalgo de son côté s'est clairement engagée CONTRE le diesel en ville, accompagnons là dans cette véritable révolution...

Écrit par : Et la pollution ??? | mercredi, 01 janvier 2014

Je partage l'analyse de l'Hérétique. Tout est dit.

Sauf peut peut-être un point de détail...

Que la droite parisienne n'a que le mot "reconquête" en ligne de mire, sans aucunement s'en donner les moyens. Goasguen a-t-il vraiment envie que la droite gagne ? Envie de se soumettre alors qu'il est aujourd'hui un notable cumulard indépendant de tous pouvoirs ?

A-t-il opposé, pendant les mandats de Delanoë, autre chose que des réactions de conservatisme et de classe ? La droite parisienne était contre le tram, contre vélib', contre autolib, contre les crèches, cotre la reconquête des berges... Devant le succès populaire de ces mesures, après avoir pesté de toutes ses forces, elle a fini par les adopter comme honteusement, n'ayant trouvé à critiquer que les sempiternels arguments centre les impôts, les pauvres et les logements sociaux.

Delanoë s'est fait élire avec le slogan "un temps d'avance". Ce qui est sûr c'est que la droite parisienne a un temps de retard. Pendant qu'elle s'opposait aux mesures qui ont, pour l'essentiel, remis Paris dans le mouvement après la calamiteuse mandature Tiberi, Juppé faisait exactement la même chose à Paris. Le meilleur d'entre nous serait-il parti de Paris ???

Quant au programme de NKM.... Franchement, on aurait attendu d'une X ingénieurs des ponts, ancienne ministre des transits, autre chose que l'idée d'enterrer le périph. C'est une sorte de programme "plus que opus", avec juste une énorme erreur d'ordre de grandeur.

Et si le pb n'était pas gauche/ droite, mais tout bonnement un pb de génération d'élus ? (ce n'est sans doute pas l'ami Bournazel qui dirait le contraire...).

Écrit par : Poupsy | mercredi, 01 janvier 2014

@L'héré,
Certains grands "pontes" de l'ump ont tablé sur: changement de majorité, les municipalités tomberont dans notre escarcelle...Pas convaincue, le FN lui a compris leur démarche de pieds nickelés depuis le temps, il n'y a point besoin d'etre devin.
Dommage que l'alternative n'aie pas décidée de présenter ses listes, que dès le départ certains d'entre-eux se soient réfugiés dans la politique à papa et de jouer les castafiores.
Comme ca la vie, il y a des moments ou aucun retour en arrière n'est possible, les dés étant jetés et Noel passé...

Écrit par : Martine | jeudi, 02 janvier 2014

Écrire un commentaire