« Sous le 3ème Reich, Dieudonné aurait perdu ses couilles... | Page d'accueil | Les listes de droite dissidentes me font bien rigoler à Paris »

lundi, 23 décembre 2013

Municipales à Paris, quel(le) candidat(e) choisir ?

Je me faisais la réflexion suivante à propos des municipales parisiennes : dans tous les cas de figure, il ne faut jamais oublier le bon sens le plus élémentaire.

Le programme est bien sûr un critère de vote, mais, dans le détail, les personnes pour lesquelles on vote, arrondissement par arrondissement, c'en est un aussi.

Je prends l'exemple du 15ème : il va y avoir sur la liste d'union de la droite et du centre Maud (Gatel), une jeune femme que je connais bien. C'est une militante MoDem de la première heure, et avant, UDF. Je sais que c'est quelqu'un de sérieux, parce que je l'ai vue à l'oeuvre. Je sais aussi qu'elle réagit quand on  essaie de la contacter. Je pense qu'elle sera une élue qui fera son job, ce qui n'a rien d'une évidence, croyez-moi, à Paris. C'est donc un bon point pour elle et pour sa liste.

Je ne connais pas Yann (Werhling) comme élu mais je sais, en revanche, qu'il a travaillé d'arrache-pied sur le plan air de Marielle de Sarnez. J'ai donc un a priori favorable.

Après, il reste un troisième critère : les prises de position sur les grands dossiers de la capitale. Et là, il ne faut pas oublier que les premiers de liste ont vocation à devenir des élus au Conseil de Paris et donc, se prononcer sur la totalité des dossiers qui concernent la capitale, pas seulement leur quartier.

Je vais prendre l'exemple du 16ème, cette fois, avec Béatrice (Lecouturier) et Valérie (Sachs) que je connais bien. 

Béatrice a été une conseillère d'arrondissement investie. Elle a vraiment été présente et entrepris des consultations auprès des habitants sur la plupart des grands dossiers auxquels elle a été confrontée.

Valérie, quant à elle, avait dès le départ un projet économique pour le 16ème et plus généralement pour Paris. Je le sais parce qu'au départ, elle l'a bâtie pour l'UDF et j'y ai apporté ma très modeste contribution (nous avons travaillé ensemble au sein d'un petit groupe qu'elle animait).

L'une et l'autre ont donc les qualités que j'identifie dans mes deux premiers critères. Il reste donc à voir leurs positions sur les grands dossiers du 16ème : Stade Jean Bouin, Stade Hébert, Serres d'Auteuil et Roland Garros, Piscine Molitor, Jardin d'Acclimatation et Fondation Vuiton (mandature 2001-2008).

L'une et l'autre ont été favorables à l'extension de Roland Garros sur les Serres d'Auteuil. Valérie a même déploré en Conseil de Paris que des associations puissent bloquer le projet municipal. C'est un très mauvais point, pour Béatrice d'abord, et plus encore pour Valérie (quid des corps intermédiaires, alors ? Il faut leur passer dessus ?). Au passage, j'observe que Valérie donnait aussi raison à LVMH contre les défenseurs du Jardin d'Acclimatation. 

Sur Jean Bouin, en revanche, les deux se sont opposées au projet final même si le MoDem avait approuvé le projet initial.

Il est important de connaître l'actif et le passif des personnes pour lesquelles on peut envisager de voter lors d'une élection.

Par exemple, j'ai aussi entendu que David Alphand allait présenter une liste dissidente dans le 16ème contre Goasguen. Voilà quelqu'un qui a combattu tous les projets pourris de la majorité au lieu de faire semblant de s'y opposer comme Goasguen. Autre point positif, il a été l'un des premiers (avec Laurence Dreyfuss), tant sous Sarkozy que Hollande à inviter à saisir les biens d'Assad à Paris.

Il a en revanche fait partie des soutiens à la Manif pour tous, comme Goasguen, Goujon et Lamour, au demeurant. Ni Béatrice ni Valérie n'ont pris position sur ce sujet.

Le logement social est un autre thème sur lequel les prises de position des candidats sont importantes. Sur ce sujet, je suis très en phase avec les idées originales de Béatrice. Par principe, Béatrice n'est pas opposée aux logements sociaux, mais elle proposait aussi en 2012 un système dans lequel la mairie servait d'interface et de garantie pour mettre en relation bailleurs et demandeurs de logements sociaux. Un bon système. Je n'ai entendu ni Alphand ni Valérie s'exprimer sur le sujet , en revanche, je sais que Goasguen a toujours freiné des quatre fers sur le sujet. Côté PS, on a compris très tôt qu'il y avait une volonté de politiser le débat pour essayer de mettre en porte à faux la droite. 

Arrondissement par arrondissement, il faut tenter d'éplucher les votes et les prises de position des uns et des autres. C'est un biais relativement fiable pour se faire une idée de ce que feront ensuite ceux auxquels on aura donné sa voix.

01:03 Publié dans Paris | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : municipales | |  Facebook | | | |

Commentaires

Voila tout est dit :)
Ou presque, j'ajouterai faire un tableau avec colonnes des + et - puis totaliser.
Bonne journée et joyeuses fetes de fin d'année.

Écrit par : Martine | lundi, 23 décembre 2013

Je n' irais pas voter, il set elles me donnent tous la nausée.

Ce n'est pas avec une opposition municipale aussi minable qu'Hidalgo sera battue et cela est bien triste.

Paris ne sera plus que l'ombre d'elle même, elle a déjà sombré.

Écrit par : grandpas | lundi, 23 décembre 2013

@L' héré,
En ce qui concerne les serres, il semblerait qu'il y ait quelques évolutions sur ce thème de certaines tetes de listes ;)), à moins que circonvolutions de circonstances? Je ne le pense pas dans la mesure ou le projet à long terme de couverture du périph mais aussi éducation avec les rythmes scolaires ont été intégrés au programme.
Bon sur ce, dois retourner en cuisine.

Écrit par : Martine | lundi, 23 décembre 2013

Écrire un commentaire