« Municipales à Paris, quel(le) candidat(e) choisir ? | Page d'accueil | D'où vient le succès des Salafistes... »

lundi, 23 décembre 2013

Les listes de droite dissidentes me font bien rigoler à Paris

Les annonces se multiplient sur la droite de l'échiquier parisien : des listes dissidentes çà et là, des discours enflammés contre NKM. Mais la vraie raison, vous voulez savoir où elle se trouve ?

Très simple. Des gens qui n'ont pas eu la place qu'ils voulaient avoir sur les listes. C'est ça et uniquement ça et rien d'autre. Une simple question d'ego et de place autour de la table où la soupe est servie.

Il y a quelques exceptions, malgré tout : quelques MoDem qui souhaitaient des listes indépendantes au premier tour voire au second, plus rarement des UDI sur la même ligne et quelques élus de droite qui sont dissidents depuis 5 ans.

Je pense, pour ces derniers, à David Alphand et Laurence Dreyfus dans le 16ème, Dominique Baud dans le 15ème,  et Serge Federbusch, l'auteur du Delanopolis.

On peut ne pas être d'accord avec eux mais on doit leur reconnaître une crédibilité. Je n'exclus toutefois pas chez eux un certain dépit de ne pas avoir été appelés par NKM pour figurer sur ses listes...

Les autres, c'est vraiment de la dissidence de la dernière heure.

20:45 Publié dans Paris, Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : municipales, nkm | |  Facebook | | | |

Commentaires

Il y a bien-sûr les ambitions déçues, mais il y a aussi l'ambiance de "NKM-bashing" qui se répand à droite : couper une tête en train d'émerger quitte à faire battre sa famille politique, c'est vieux comme les caciques de l'UMP.
En plus des réserves politiques qui sont les miennes quant à l'accord avec NKM, tout cela me donne l'impression que le MoDem parisien s'est embarqué sur un bateau ivre.

Écrit par : CitizenK | lundi, 23 décembre 2013

@CitizenK
Ouaip, c'est mal parti, en effet...

Écrit par : l'hérétique | lundi, 23 décembre 2013

Elle vous font tellement rire que le modem vient de perdre son unique tête de liste au profit de la sublime Edith Gallois grande cumularde devant l'éternel et ne supportant pas même de loin les pauvres parisiens ayant voté hollande ( 70 % du 13 ème ) centrisme quand tu nous tiens....De la grande stratégie où le modem est un vague souvenir...

Écrit par : lolo75 | jeudi, 26 décembre 2013

@lolo75
tsss tss : ça, c'est de la cuisine d'arrière-cour de partis. Ne vous leurrez pas, de telles tambouilles existent partout, y compris sur les listes "citoyennes".
J'ai les yeux rivés sur les programmes, et, sinon, sur les votes passés. Ce sont de bons indicateurs.

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 26 décembre 2013

J'aime que l'on m'explique la politique , moi j'y connais rien sauf que l'udi du 13 je peux la décrire par le menu et elle est pas belle à voir...maintenant si se prendre le mur ça vous fait pas peur ...on y va droit et encore tout droit avec maintenant les listes NKM UDI...

Écrit par : lolo75 | jeudi, 26 décembre 2013

On peut quand même se demander pourquoi, quand des gens en local ont fait le boulot et sont de fait légitimes (Federbusch, Pernin voir Delamarre) NKM s'est évertuée à ne pas les retenir. Dès lors, la dissidence devient inévitable, c'est quand même pas compliqué.

Écrit par : DUFAY | samedi, 28 décembre 2013

Écrire un commentaire