Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le voile à l'Université ? Une liberté... | Page d'accueil | Intégration : USA 3 - France 0 »

dimanche, 18 août 2013

Quel espoir pour les femmes de ménage ?

S'il y a bien une profession dont l'exercice entraîne de très sérieux troubles de santé, notamment musculo-squelettiques, c'est bien celle de technicienne de surface, plus communément appelée "femme de ménage".

Si l'électro-ménager a connu un fort essor au XXème siècle, il souffre, me semble-t-il, d'un fort déficit d'investissement pour tout ce qui concerne son ergonomie. Les principales marques se concentrent exclusivement sur les économies d'énergie et le bruit.

C'est peut-être qu'il y a dans cette profession un nouveau prolétariat précaire taillable et corvéable à merci dont la santé, au final, indiffère à tous, sociétés de services ou employeurs particuliers.

Rien ne permet d'éviter de se tenir debout, de piétiner, de se pencher à peu près constamment quand il faut entretenir un local sauf s'il a été prévu pour faire l'objet d'un nettoyage facile.

On voit bien comment les métiers du nettoyage sont méprisés et sous-évalués, au fond, en dépit de leur utilité, peut-être parce qu'ils ne dégagent aucune plus-value visibles. Et pourtant, ils servent dans des proportions incomparables la qualité du cadre de vie et même la santé publique puisqu'ils participent d'une nécessaire hygiène.

Il reste à espérer qu'un jour un inventeur de génie et un entrepreneur intuitif se saisissent d'une possible mine d'or dans ce secteur et y fassent une entrée fracassante en révolutionnant l'ergonomie des taches de toute la profession.

Il est certainement aussi du devoir de l'État de créer un cadre législatif adapté pour donner à ces professions un meilleur statut et une meilleure reconnaissance.

13:25 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : femmes de ménage | |  Facebook | | | |

Commentaires

C'est vrai
Comme il est également vrai que la promotion sociale se fait, dans cette profession en particulier, en pompant le goumi peu délectable des directeurs de FMI et autres organisations internationales de passage à niouyorque
D'ailleurs Nafi s'est tellement donnée à la tâche qu'elle a eu une lésion des ligaments de la scapulo-humérale
Ce qui constitue un trouble musculosquelettique
Ou alors faut m'expliquer

Écrit par : kobus van cleef | dimanche, 18 août 2013

@kobus van cleef
ce n'est même pas drôle !

Écrit par : Jacques Berthe | dimanche, 18 août 2013

"S'il y a bien une profession dont l'exercice entraîne de très sérieux troubles de santé"

C'est un peu comme beaucoup de boulots : un salaire maigrichon, des ampoules aux pieds, de la corne aux mains et parfois même de la transpiration.
J'ai bien peur que l'ergonomie du balais soit un standard du genre, d'ailleurs on a repris le design pour les pelles, les pioches et les haches. En fait il y a une façon de faire normalement connue des professionnels du manche et qui évite de se ruiner le dos.
Et la considération, alors là, n'en parlons pas. Moi je vois j'ai longtemps bossé dans une forge, penses-tu qu'un seul automobiliste se soit arrêté pour me remercier de m'être appliqué sur son vilebrequin ? Quedal, et pourtant je suis plus aimable que pas mal de femmes de ménage ...

Sinon, quand tu auras traité leur cas, tu comptes t'occuper des maçons (mon grand père et sa sciatique) ou des couvreurs (mon grand oncle qui ne peut plus lever les bras au dessus du torse) etc ... ?

Le boulot c'est usant, si elles ont encore le temps et l'envie de se plaindre quand elles en sortent c'est qu'elles se portent mieux que beaucoup de travailleurs manuels de ma connaissance.

Écrit par : skunker | lundi, 19 août 2013

@Jacques Berthe
Mais j'en suis conscient
Et je ne cherche pas à être drôle
C'est, ce que je décrit, du moins, l'exacte vérité
Promo canapé et c'est tout
Un truc que Florence Aubenasse , moderne Gunter Walraff ,n'a pas décrit dans son dernier livre
Et c'est dommage
Pour un mec comme moi qui cause à Naima qui vient passer le balais à partir de 18h combien de mecs qui jurent tous leurs nom de dieu quand ils sont obligés de faire un détour pour éviter sa cireuse dans les rayons du carouf ?
Et un seul rattrape-t-il la multitude ?
Non
C'est pour ça que tu as tant d'arrêt de travail chez elles
Aucun problème médical
Que des problèmes de reconnaissance et d'estime de soi
Tiens, l'ami, un test
Connais tu le nom, le prénom et celui des enfants de la technicienne de surface qui vient entretenir le hall de ton immeuble/bureau?

Écrit par : kobus van cleef | lundi, 19 août 2013

Bonjour,
Les grands opérateurs du domaine de nettoyage n'ont aucun souci pour la santé de leurs employés.
Par ailleurs le développement du système de franchisage dans cette activité peut apporter de réels transformations si les déteneurs de franchises s'organisent pour améliorer la situation du métier.

Écrit par : Adan | mardi, 20 août 2013

Disons que ceux sont des emplois accessibles sans réelles formations et compétences, les métiers manuels sont hélas peu rémunéré. C'est un métier en plus qui est usant physiquement et qui n'est pas justement récompensé. Je pense qu'il doit y avoir beaucoup d'offreurs de service de ménage pour moins de demandeurs, la concurrence se fait sur le salaire, le prix.

Écrit par : femme de ménage à domicile | mercredi, 21 août 2013

@skunker
Tu n'y vas pas avec le dos de la cuillère à pot. Ce ne sont pas elles qui se plaignent, c'est moi qui les plains...
@kobus
Un tantinet réducteur, non ?
@Adan
Vous pouvez préciser ce que vous entendez par franchise ?
@femme de ménage
Je ne crois pas qu'il y ait tant d'offres que cela : c'est surtout que les conditions même de ce travail sont par essence précaires.

Écrit par : l'hérétique | lundi, 26 août 2013

Bonjour,
Peut être que les femmes de ménage sont usées physiquement mais ce n'est jamais pareil mentalement.

Écrit par : femme de ménage rennes | jeudi, 05 septembre 2013

Écrire un commentaire