Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« L'Europe face aux patents pools | Page d'accueil | Google reader : la fin approche... »

jeudi, 27 juin 2013

Organiser les JO à Paris ?

J'ai entendu plusieurs candidats à la mairie de Paris s'engager à appuyer une candidature de Paris comme organisatrice des JO en 2024.

Quand bien même une telle candidature serait prise en charge par le Grand Paris, comme le propose Marielle de Sarnez, un tel projet ne manquera pas de générer des coûts considérables que les Parisiens épongeront au final.

Le mythe de la croissance apportée par ruissellement dans ce genre de projet a fait long feu, les derniers organisateurs de grands évènements de ce type en savent quelque chose.

J'invite comme je l'ai déjà suggéré le MoDem à se positionner sur un programme fiscal qui tient compte des coûts exorbitants de la vie parisienne.

Finies les dépenses somptuaires. Renonçons à cette usine à gaz qui ne va amener aux Parisiens que des inconvénients supplémentaires (chantiers, encombrements, surpopulation, accroissement exponentiel de nombreux coûts) et concentrons-nous plutôt sur l'essentiel (santé, logement, transports, vie culturelle et associative...).

NKM et Anne Hidalgo ne manqueront pas de faire assaut de surenchères pour séduire les Parisiens. Ce seront eux pourtant qui parieront l'addition. Marielle de Sarnez gagnera en crédibilité en dénonçant les goûts pharaoniques qui masquent les coûts qui leur sont afférents...

00:44 Publié dans Paris | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : jo, sarnez |  Facebook | | |

Commentaires

Je ne peux que être d'accord avec vous.
Quant à investir, autant investir utile.
De plus, les équipements génèrent une dépense de fonctionnement, qui par les temps qui courent, doivent être limitées.

Écrit par : Phil | jeudi, 27 juin 2013

Entièrement d'accord ! J'étais déjà opposé aux JO 2012 - et je me suis parfois fait huer quand je l'ai dit... C'est un projet à la noix, générateur de nuisances considérables et au final déficitaire. Absurde de vouloir faire d'un truc pareil un argument électoral.

Écrit par : Ch. Romain | jeudi, 27 juin 2013

"que les Parisiens épongeront au final"...
Que les FRANCAIS épongeront encore pour Paris! À croire qu'il n'y a que la capitale dans ce pays !

Écrit par : Benjamin | jeudi, 27 juin 2013

@Benjamin
Exact : tous les investissements réalisés par l'État seront épongés par les Français dans leur ensemble. Mais pour ceux qui viendront de la municipalité, ce sont bien les Parisiens qui seront mis à contribution...
@Christian
J'espère que le MoDem va rapidement changer son fusil d'épaule sur ce sujet.

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 27 juin 2013

Que les FRANCAIS épongeront encore pour Paris!

heu, non non, Benjamin ...

Les franciliens, 18% de la population, produisent 29% du PIB du pays et paient 43% de l'IRPP collecté en France.

NOUS les parisiens et franciliens payont en permanence pour la France entière

Écrit par : Le Parisien Libéral | vendredi, 28 juin 2013

Ceci étant dit, saine réaction de l'Hérétique, bien sur. Non aux JO, et NON pour les mêmes raison aux Gay Games 2018.

Écrit par : Le Parisien Libéral | vendredi, 28 juin 2013

@Parisien libéral
Gay Games ? C'est quoi ce truc ? Si cela ne coûte pas de fric, cela ne me pose pas de problème.

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 28 juin 2013

@L' héré, le commentaire du Parisien "Libéral" m'a évoqué certains thèmes chers à la Ligue du Nord en Italie mais aussi en Belgique^^^. Je passe donc déposer un peu de lecture en prévention à toute tentaion identitaire visant à morceler ou à diviser:
http://espacepolitique.revues.org/2046

Écrit par : Martine | vendredi, 28 juin 2013

je ne sais pas si les thèmes évoqués sont "séparatistes" mais ce qui est sur & certain, c'est que les parisiens n'en peuvent plus d'entendre que la France paie pour eux alors que c'est l'inverse.

Écrit par : Le Parisien Libéral | samedi, 29 juin 2013

@Parisien soit-disant libéral, qui etes-vous donc pour savoir ce que tous les parisiens pensent? Z'etes Dieu, p'tre? Ou leur porte-parole? Avez-vous été élu par eux à l'unanimité? Vous ne voulez ni lire ni écouter ni comprendre, donc stèrile et inutile de vous répondre vous laisse à vos "idéfix" ou comme diraient les ados: "laisse le mourir".

Écrit par : Martine | samedi, 29 juin 2013

Les commentaires sont fermés.