Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Enfant de 5 ans sans cantine, la vérité. | Page d'accueil | L'opposition c'est bien mais il faut être crédible... »

samedi, 12 janvier 2013

Une agence de relocalisation ?

J'ai pris connaissance du dernier projet de Montebourg qui me paraît loin d'être idiot. Il veut créer une agence de relocalisation qui aura pour mission d'aider à la relocalisation en calculant les coûts en plus ou en moins d'une telle opération. C'est un peu l'idée que je me fais d'un état facilitateur : du conseil, de l'information (qui a un coût, rappelons-le) et la génération d'environnements juridiques et fiscaux amicaux.

Montebourg veut examiner au cas par cas tous les blocages administratifs ou règlementaires qui bloqueraient de nouveaux investissements. Bonne idée mais bon courage l'ami et bienvenue en France. 

Si Montebourg veut vraiment s'engager dans cette voie il sera contraint tôt ou tard à un gigantesque aggionarmento de la politique de l'État en France, particulièrement dans le domaine des normes.

Courage, Nono Montebourg, encore un effort et tu ne devrais pas tarder à arriver aux conclusions de Bayrou à l'été 2011 dans son État d'urgence.

Montebourg annonce la création d'un banque publique d'investissement : au début, j'étais assez favorable à cette mesure, comme Bayrou, au demeurant, mais maintenant, je pense que c'est une mesure très secondaire et c'est une autre idée de Bayrou qui a ma priorité : la possibilité pour les Business Angels (en somme le capital-risque) de déduire leurs pertes de leurs impôts.

J'ai vu qu'il a également pris le parti de réexaminer la filière des gaz de schiste en cherchant une autre voie d'extraction que la fracturation hydraulique. J'en comprends l'intérêt économique immédiat, évidemment, mais je demeure inquiet d'une alimentation énergétique qui ne repose pas sur le renouvellement : ceci signifie que nous repartons pour un siècle de consommation d'hydrocarbures jusqu'à nouvel épuisement.

Pour revenir aux relocalisations, une fois encore, ce que fait Montebourg, c'est bien, mais ce qui est déterminant, c'est avant toutes choses l'environnement. Et là, vu les coups de massue fiscaux et l'enchevêtrement des lois de toutes sortes, ce n'est pas gagné. J'ajoute qu'une simplification juridique est tout sauf simple : Sarkozy qui voulait s'y atteler s'y est cassé les dents en créant 500 pages de code supplémentaires...L'Enfer est pavé de bonnes intentions...

Quant à l'industrie, ce n'est pas l'État ni un ministre qui décrètera l'usine du XXIème siècle. Ce seront les entreprises quand le besoin s'en fera sentir pour elles et je les crois plus pertinentes que l'État dans ce domaine. Faisons confiance aux initiatives privées et aux créateurs de toutes sortes : c'est ainsi que le MoDem ouvrait la dernière version de son programme politique, me semble-t-il.

En dépit d'assez importantes divergences idéologiques (moi, je suis libéral et lui il est socialiste) , on va finir par faire un parti à deux, Melclalex et moi :-)

10:06 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : montebourg, relocalisation | |  Facebook | | | |

Commentaires

"Faisons confiance aux initiatives privées et aux créateurs de toutes sortes : c'est ainsi que le MoDem ouvrait la dernière version de son programme politique, me semble-t-il."

Oui, le MoDem "a ouvert la voie" mais n'a pas continué.
Il y avait pourtant (et encore présents !) pas mal de créateurs au MoDem... Si François Bayrou les écoutait eux au lieu d'écouter ses "faux amis" ?!

Écrit par : Françoise Boulanger | samedi, 12 janvier 2013

L'ironie de l'histoire, c'est que les entreprises se relocaliseraient d'elles-mêmes si les conditions étaient satisfaisantes.

Ici, on assiste juste à une tentative de création artificielle de bonnes conditions. C'est au mieux dommage, au pire pitoyable.

Montebourg ne peut pas jouer dans les deux camps en même temps ; s'il veut vraiment aider les entreprises (toutes les entreprises), il mênerait son travail de réflexion sur toutes les limitations qui nuisent à ce pays (paperasse, code du travail débilisant, administration vampire, etc...) et arrêterait avec ce cas-par-cas qui n'a aucun sens tellement les besoins sont les mêmes !

Écrit par : Elphyr | samedi, 12 janvier 2013

@Francoise,
De quels "créateurs" veux-tu parler?
De la joyeuse bande made in Spaulding? Hummm... :DDD Ai lu l'Nico il n'y a pas longtemps et ai eu le plaisir d'y lire certains de ses commentateurs que j'ai aidé autrefois, ils savent bien quel fut mon vécu^^^et l'espèce "d'affreuse personne que je suis". Sais-tu pourquoi ils n'interviennent pas ici? Pas la faute à l'héré, mais à celle d'une bande qui sévit ici.

Écrit par : Martine | samedi, 12 janvier 2013

Oups, quand je parle du Nico: NicoJ bien sur, pas des contre-facons^^^.

Écrit par : Martine | samedi, 12 janvier 2013

Écrire un commentaire