Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Corps intermédiaires | Page d'accueil | Vous ne trouverez jamais Bayrou dans une magouille »

mardi, 13 mars 2012

Il faudrait cesser de cibler les enfants de Sarkozy...

Il y a un truc qui m'agace dans cette campagne, c'est la propension à sous-entendre que Sarkozy utilise sa famille pour se promouvoir, voire à attaquer la dite famille. Je n'aime pas ça.

J'apprécie Phil, blogueur démocrate de Malakoff, mais je juge qu'il fait un très mauvais procès en comparant son jeune fils Louis à la racaille qui fait le mariole à Couslore parce qu'il se croit tout puissant.

Dans un cas on a des profiteurs du système, j'ai nommé les parents de la racaille, qui viennent défendre leur progéniture (à 18 ans, ce sera trop tard pour lui coller la gifle monumentale dans la gueule qu'il aurait dû prendre), de l'autre, on a un père qui vient présenter ses excuses à la policière visée par une tomate. On a tous fait des conneries et j'en ai fait des pires que ça, perso. La bêtise du jeune Louis Sarkozy est une bêtise isolée. Rien à voir avec la racaille de Cousolre qui veut faire la loi là-bas en dépit des mises en garde de Maurice Boisart le maire de la commune concernée. On devine bien qu'il y a trop de gauchistes libertaires dans la magistrature : il est inerdit d'interdire, mais...à la racaille seulement. Bref, très mauvaise comparaison, et très mauvaise idée de parler d'enfant tyran pour le fils du président.

Pas mieux du côté de la la Comète, mais là, c'est normal, le taulier est socialo. Il sous-entend que Sarkozy et Carla diffuseraient sciemment des photos de leur petite Giulia. En fait, les photos ont été prises par des paparazzi belges et mises en ligne, alors que Carla revenait d'un cabinet pédiatrique avec sa petite, et du coup, Voici s'est précipité sur l'aubaine. Sauf qu'entre-temps, elles ont été retirées (ça a dû ruer dans les brancards à l'Élysée). D'ailleurs, le titre de Voici est 100% fallacieux, on ne voit absolument pas le visage de Giulia, contrairement à ce qu'il laisse entendre. A l'évidence, le taulier fait un pur procès d'intention à Sarkozy et son titre ne vaut pas mieux que celui de Voici.

Bref, attaquons Sarkozy sur son programme, sur ses échecs, mais, svp, pas sur sa famille...

Commentaires

Je suis assez d'accord avec toi, même si j'apprécie également Phil.

Ce qu'a fait Louis sarkozy est de participer à un jeu d'adolescents qui tirent avec des revolvers à billes dans le jardin parental. Bon, dans ce cas, le jardin parental c'est le jardin de l'Elysée, bourré de policiers...

Je n'ai lu nulle part que le petit Louis ait cherché à atteindre la policière en question avec son revolver à billes. Il faut d'ailleurs faire attention avec ces nouveaux jouets, car si on s'amuse à viser la tête, le port du casque doit être obligatoire.

Bref, il n'y a pas de raison de le foutre en taule le gamin, ni de considérer que c'est un délinquant. C'est un adolescent comme les autres.

Si on veut s'attaquer à un des fils de Sarkozy, c'est au prince Jean qu'il faut s'attaquer: une sale affaire de scooter, un étudiant de 2ème année de droit redoublant pour la Xème année qui veut prendre la tête de l'EPAD: ça, c'est tout autre chose.

Pour ce qui concerne Carla Bruni, je préférerais qu'elle reste totalement en dehors de cette campagne où elle n'a guère plus de place qu'un Gérard Depardieu occupant désormais physiquement 4 places dans un meeting politique...

Écrit par : JF le démocrate | mercredi, 14 mars 2012

A mon humble avis ceux qui lui jettent la pierre (enfin la bille/boulette/tomate) se trompent lourdement dans leur approche du sujet. Personnellement ça aurait tendance à me le rendre sympathique et c'est bien la première fois.

Pour les paparazzis il va falloir commencer à leur fixer sérieusement des limites. Un chef d'état (bien que je ne le porte pas dans mon coeur celui-ci) ça ce respecte un minimum, c'est pas des lolitas cocainées anorexiques qui se prennent pour des divas. Il fut une époque heureuse où personne ne se serait permis de faire ça ...

@ l'hérétique :

Si je viens ici c'est surtout parce que je suis rarement d'accord avec toi en fait. Tu es quelqu'un de constructif avec qui on peut discuter et tu m'as souvent fait revoir mes positions.
Mais vraiment, arrête de parler de la "racaille", sur ce sujet en particulier on dirait que tu te mets des œillères et que tu te bouches les oreilles.
Le comportement de ces jeunes est une conséquence, pas une cause.
On a rassemblé toute la misère sociale dans des blocs crasseux en périphérie des villes. Manque d'argent, manque d'éducation, manque d'opportunités ...
On pourrait résumer le problème par deux adages tout bête :
- la faim justifie les moyens.
- l'occasion fait le larron.
Avant tout ce bordel ce faisait par nécessité, mais au bout de la cinquième génération qui vit comme ça c'est devenue un genre de mode, un phénomène de groupe. Ils ont relevé la tête et cessé d'avoir honte de ce qu'ils sont obligés de faire pour vivre.

Et il y a des gens comme toi qui refusent de comprendre que personne ne nait "racaille", on le devient à l'usure quand on voit que ceux qui s'en sortent le mieux ne sont pas ceux qui travaillent le mieux à l'école. Fallait pas pulvériser l'ascenseur social. Fallait pas briser l'espoir d'une vie plus douce.

Maintenant la solution ce serait encore plus de claques sur la gueule ?
Ça devient de l'autisme si tu t'imagines que les jeunes des quartiers ne se ramassent pas des grandes toisent, quand bien même les parents les défendent.

Pour avoir vu des quartiers chauds redevenir tranquille, il y a une chose dont je suis sûr, c'est qu'on aura la paix qu'une fois qu'on aura démanteler ces ghettos pour pauvres et éparpillé leurs populations au milieu des gens normaux.

Le pire c'est qu'on est d'accord au fond, il faut faire quelque chose, ce n'est plus possible de tolérer la "racaille", seulement tant que personne ne prendra en compte les causes de tout ça on sera toujours dans l'escalade de la répression/violence et donc toujours dans la même impasse ... et au bout comme pour chaque cul de sac c'est le mur assuré.

Écrit par : skunker | mercredi, 14 mars 2012

qui sème le vent récolte la tempête. Si Sarkozy himself ne s'en prenait pas à la famille de ses adversaires, peut être que cela ne lui arriverait pas !

Écrit par : Mirabelle | mercredi, 14 mars 2012

en plus, franchement, lancer des tomates à 15 ans !!!! il est arriéré mental, le mioche ?

Écrit par : Mirabelle | mercredi, 14 mars 2012

Je me permets de répondre:
Je ne sais pas si la famille de Sarkozy est une famille de Racaille (des fois, j'ai des doute, faut dire que j'habite le 92),mais la famille Sarkozy est une famille d'enfant tyran au sens de l'excellent livre du docteur Pleux.
C'est tout tout de suite sans passer par la case frustration.
Pour le père (Nicolas), il suffit de lire le canard enchainé. C'est souvent hallucinant (on a même eu le droit à je suis le meilleur président de la république et les autres sont tous nul).
Pour le fils Louis, ce n'est pas la première fois, j'en ai lu des échos lors d'une réunion pendant que Sarko était ministre de l'intérieur (réunion de préfets ou de commissaires, je ne sais plus), c'était encore dans le canard.
Quand à Jean, il y a l'EPAD, mais j'ai aussi oublié le scooter.

Pour plus de précision, je vous recommande l'excellent livre du docteur Pleux ( http://www.amazon.fr/De-lenfant-roi-%C3%A0-tyran/dp/2738111955/ref=sr_1_2?s=books&ie=UTF8&qid=1331707325&sr=1-2 ).

Vous y apprendrez plein de choses. Il est urgent de lutter contre les enfants tyrans (c.a.d intolérant à la frustration), mais difficile quand à la tête de l'état nous avons des enfants intolérants à la frustration...

Écrit par : Phil | mercredi, 14 mars 2012

Critique de l'excellent livre de Didier Pleux ici:
http://modemdemalakoff.hautetfort.com/archive/2010/02/18/de-l-enfant-roi-a-l-enfant-tyran.html

Écrit par : Phil | mercredi, 14 mars 2012

Un exemple de plus sur la petitesse de cette campagne... Et la petitesse de certains (les attaques sur le fils Sarkozy, ce weekend, sur twitter et certains blogs, étaient consternantes et indignes).

Bon billet.

Écrit par : falconhill | mercredi, 14 mars 2012

Je suis en train de penser que le sujet des enfants tyrans est un sujet très complexe et qu'il mérite un billet à lui tout seul.
Difficile de répondre sereinement en partant pour le travail et au travail.
Je ferai un billet ce soir.

Écrit par : Phil | mercredi, 14 mars 2012

@skunker
Mais là, je crois qu'il ne s'agit justement pas d'un quartier chaud mais d'une commune rurale.
On devient peut-être une racaille, mais je crois profondément à la responsabilité individuelle. Notamment, dans le cas précis, une grande claque dans la g... me paraît le remède adapté.
Là où on a adopté la tolérance zéro, la criminalité a toujours baissé.
Je refuse de laisser l'exigence de sécurité et la nécessaire répression entre les mains du FN et des démagogues. Vient un moment où les causes sociologiques de la délinquance, elles ont bon dos.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 14 mars 2012

Partout la misère à toujours entrainé la criminalité. Regarde les favelas à Rio ...
Punir les sauvages qu'on voit maintenant c'est la moindre des choses, mais d'un autre côté si on ne fait rien pour leur proposer une alternative ça ne nous mènera nul part.
Disons que ce serait justement une façon de supprimer les excuses faciles type "oui mais j'ai pas eu de chance dans la vie", parce que pour le moment si t'es basané et originaire d'un quartier sensible tu démarres ta vie avec un sacré handicape mine de rien, et ce serait du travail FN que de dire le contraire.

Écrit par : skunker | mercredi, 14 mars 2012

Il était à prévoir que les familles ne seraient pas laissées dans leur coin : triste constat.

Écrit par : Vallenain | mercredi, 14 mars 2012

@skunker
Oui, il y a un lien entre misère et délinquance, mais il n'est pas exclusif.
Je suis d'accord sur le fait que les alternatives doivent exister, bien entendu. Mais pour cela, il faut d'abord casser la délinquance dans les quartiers où elles empêche le développement économique.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 14 mars 2012

Je ne suis pas twitter, alors j'avais zappé ce sujet si crucial pour notre pays! :o))
Je n'ai pas de conseil à donner en matière d'éducation, cependant 15 ans c'est ce que certains nomment "l'age bete", l'age de l'émancipation pour autant, les parents doivent rester attentifs et aux fréquentations et au comportement. Pas facile^^^Néanmoins, si mon dernier s'était amusé à ce jeu "bizarre", c'est lui qui aurait présenté ses excuses sous mon regard vigilant, pas moi...

Écrit par : Martine | mercredi, 14 mars 2012

Parlons des enfants tyrans:
http://philippegibault.wordpress.com/2012/03/14/lenfant-tyran-un-vrai-probleme-de-societe/

Écrit par : Phil | mercredi, 14 mars 2012

Phil je n'interviendrai pas sur ce thème, j'ai mon expérience, les enfants ne deviennent tyrans que si on le veut bien.
Et aucunement besoin de les frapper pour se faire entendre, une simple affaire de suivi et d'amour.

Écrit par : Martine | mercredi, 14 mars 2012

@ l'hérétique :

Voilà c'est exactement là que nos avis divergent. L'alternative AVANT la punition pour moi.

@ Martine :

Ça me gratte de le dire mais +1.
L'éducation ce n'est jamais que du mimétisme. Nos enfants seront comme nous ... en pire.

Écrit par : skunker | mercredi, 14 mars 2012

Ouhlala, n'avais pas lu...
Ai une forme de détestation envers la récup de commentaire tronqué ou détourné, plein de Modem en ont fait les frais, (pas les seuls, oh que non) bah ils devaient penser que^^^Bah mais nan,j'aime trop la cohérence! c'est dommage que personne ne vous ai prévenu...Je n'interviendrai pas chez vous sur vos deux derniers billets, sentez-vous flatté, car à trois, je pilonne souvent^^^. Eh voui,ma patience a trouvé des limites.

Écrit par : Martine | mercredi, 14 mars 2012

@Skunker,
M'étonne pas que ca vous gratte, ai toujours été "un poil à gratter", pas récent.

Écrit par : Martine | mercredi, 14 mars 2012

Je suis assez d'accord avec Skunker: avec les jeunes délinquants, il faut de la fermeté, d'accord... mais cela n'interdit pas d'essayer de comprendre. On ne devient pas délinquant sans raisons, et les raisons peuvent être très diverses (familiales, sociales, psychiatriques). Se contenter de condamner, c'est être dans l'erreur.
"On a un père qui vient présenter ses excuses à la policière visée..." Mais heureusement! Etant le statut du père, je vois mal comment il aurait pu faire moins... ce qui ne l'empêchait d'ailleurs pas d'exiger que son fils en fasse autant!

Écrit par : Monique | jeudi, 15 mars 2012

Autant la vie privée des hommes politiques peut influencer le vote aux Etats-Unis, autant je crois qu'en France on fait bien le distingo entre vie privee et vie publique, et... ce serait bien que cela continue!

Écrit par : Irene Zlato | vendredi, 16 mars 2012

@Irene
Oui, c'est, me semble-t-il, un bon point acté en France.

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 16 mars 2012

Les commentaires sont fermés.