Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Moi aussi, Karachi, je m'en tape ! | Page d'accueil | Abbas a raison. »

samedi, 24 septembre 2011

Application aussi c.... que guéantesque du containment...

S'il y en a bien un qui mérite la palme de la mesure la plus débile, ces derniers temps, c'est Guéant. Guéant, comme son chefaillon, est déterminé à montrer avec force moulinets de bras que la France lutte activement contre l'immigration.

Seulement voilà : cet imbécile abruti individu intellectuellement défaillant a donné des ordres, et comme on connaît la propension naturelle de l'administration française à obéir aux ordres les plus cons, fussent-ils absurdes jusqu'à l'entropie, elle les applique à la lettre.

Donc, actuellement, il faut refouler de l'étranger. Résultat des courses, on fait chier autant que faire se peut en France actuellement les étudiants étrangers. Soumis à une politique du chiffre discrétionnaire, du jour au lendemain, ils peuvent se voir refuser l'autorisation de rester sur notre territoire ou encore de travailler. 

Et l'administration française, elle s'y connaît en tracasseries, quand on la flatte dans le sens du poil.

On est même en-deçà de l'immigration choisie : s'il y a bien une catégorie d'étrangers qu'il faudrait aider, protéger, câliner (allez, je me lâche, surtout les jolies étrangères, en fait), ce sont bien les étudiants. Ils représentent l'élite mondiale de demain. Ce sont eux qui porteront en ambassade notre culture, notre langue, nos valeurs.

Et qu'est-ce qu'on fait connement à l'heure actuelle ? Eh bien on les emmerde au maximum. Le témoignage de Marie-Sandrine Shgerri, chroniqueuse du Point est tout à fait édifiant.

En ensuite, on va pleurer parce que les élites mondiales partiront se former en Amérique. Merci, Guéant (et son adjudant chef Sarkozy...) ! Bravo la diplomatie culturelle et la promotion de la francophonie. Je parie que ce n'est même pas par Air-France qu'il les renvoie en charters, ces pauvres étudiants, en plus.

C'est insupportable, car cela signifie que nous humilions continuellement les individus cultivés et francophiles venus de l'étranger à cause des mesures débiles de Guéant. Ce n'est pas cette immigration-là qui est gênante, abruti demeuré pauvre c... type !...

Commentaires

Je ne connaissais pas ce fait.

Tout ceci est dans la droite ligne de ce qui se passe en ce moment en France, la destruction méthodique de l'intelligence et du savoir. Mais si à cette heure personne n'est capable de dire exactement à quel profit, il est facile d'en imaginer les fâcheuses conséquences.

Il est pourtant simple de comprendre l'avantage pour notre pays de former des élites étrangères "à la Française". Le but n'étant pas simplement de prodiguer un savoir mais également une culture et un état d'esprit. Si d'aventure ces étudiants retournent dans leur pays après quelques années passées en France et y accèdent à des postes importants ou y acquièrent une certaine notoriété, ils imprégneront inévitablement leur patrie d'un bout de France. Ce qui peut d'aventure servir, ne serait-ce que la paix ou le bon voisinage, commerçage, etc...

Écrit par : Didier | dimanche, 25 septembre 2011

@Didier
Cela paraît évident mais cela ne frappe pas Guéant plus que cela.

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 25 septembre 2011

Evidemment, s'il y a une chose qu'il faut encourager c'est bien la venue de jeunes étudiants étrangers en France !
Mon fils aîné a rencontré puis épousé une jeune chinoise venue à Nancy faire ses études dans une école d'ingénieurs (petit clin d'oeil du destin, dans la même école où j'avais moi-même repris des études en innovation dix ans auparavant...).
Grâce aux études de son épouse, mon fils est maintenant parti vivre en Chine et grâce à elle, lui qui est Compagnon du Devoir, formateur en métallerie, serrurerie et ferronnerie d'art, il va peut-être pouvoir transmettre du savoir-faire français ! C'est notre culture française qui s'exporte ici. Celle qui prône le respect du travail bien fait, donc le respect des personnes avant tout.

Tu as bien raison, l'Hérétique, de t'indigner. C'est une terrible régression que de vouloir refouler ces étudiants qui sont des battants pour la plupart. (Ma belle-fille a dû travailler dans une crêperie pour payer ses études. J'estime que c'était très courageux de sa part.)

Écrit par : Françoise Boulanger | dimanche, 25 septembre 2011

quel ramassis d'imbéciles ces gouvernants qui s'imaginent que faire du chiffre dans ce domaine va faire baisser les intentions de vote pour le FN.
Le FN ne fait que récolter les fruits des échecs de l'UMP et des promesses non tenues de Sarkozy. Insécurité dans les cités, bordel indescriptible dans certains établissements scolaires, impunité des jeunes voyous, délocalisations, banques et sociétés d'autoroutes qui s'en mettent plein les poches, service public à la dérive... ce n'est pas par hasard si Marine Le Pen développe la thématique "républicaine". Mais ni la droite ni la gauche ne prennent la mesure du désarroi des Français!

Écrit par : Hergeloffeni | mardi, 27 septembre 2011

@Hergeloffeni
Exactement et malheureusement.
Je crains une sale surprise dans la dernière semaine qui précèdera le premier tour. une émeute de banlieue dans une cité et Marine Le pen est à 25%...

Écrit par : l'hérétique | mardi, 27 septembre 2011

Les commentaires sont fermés.