Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Socialiste... | Page d'accueil | 30 000 places de prison, oui, mais pour quoi faire ? »

lundi, 12 septembre 2011

Ne pas lâcher la Grèce...

La Grèce est en mauvaise posture : elle a beau se démener et enfiler les mesures d'austérité, rien n'y fait, elle s'enfonce, presque inexorablement.

Je ne puis que plussoyer l'analyse de Thibault Mercier, un économiste de la BNP. Les Grecs et la Grèce ont consenti des efforts déjà considérables. Le problème, c'est qu'il leur faudrait du temps pour consolider leurs mesures, or, les prêteurs vivent dans l'angoisse d'un défaut de paiement du pays.

Et de fait, la Grèce n'est plus maîtresse de son sort car elle n'a plus les moyens, en dépit des mesures prises, de rembourser toute seule la dette. Et pour la fraude fiscale, comme fait le fait observer Thibault Mercier, on ne la résoud pas en quelques mois. En revanche, le fait est que les autorités grecques ont tout intérêt à pénaliser plus durement encore les fraudeurs. Dans le contexte actuel, frauder est un crime contre la Grèce toute entière. Et à vrai dire, compte-tenu de la situation du pays, certains privilèges laissent rêveur.

La Grèce ne peut pas s'en sortir sans justice fiscale : si ce sont les mêmes qui sont toujours et constamment tapés, cela ne va pas. Pour une fois, il faut faire rendre gorge aux koulaks. Et je le dis sérieusement...

Toute la difficulté, pour nous autres Européens, c'est de ne pas lâcher la Grèce, tout en l'amenant à mettre fin aux abus inacceptables en temps de crise. 

Certains proposent une tutelle économique de la Grèce : la mort dans l'âme, les Grecs devront l'accepter s'ils sont en défaut de paiement et que l'Europe prend en charge ses "mensualités".

A vrai dire, Athènes peine à se séparer de ses bijoux de famille, ce que l'on peut comprendre : qui a envie de brader son patrimoine ? IL n'en reste pas moins que les Grecs n'auront peut-être bientôt plus le choix. C'est le drame du surendettement : l'usure amène l'usure et la défaillance d'autres défaillances.

En revanche, il est à la fois irresponsable et idiot de laisser planer le spectre d'une éviction de la zone euro. Cela donnerait une image désatreuse de la solidarité européenne et affaiblirait chaque pays européen individuellement. 

J'ajoute une dernière chose : on jette très facilement la pierre aux Grecs, mais j'observe que les divers services de la Commission européenne qui ont distribué abondamment les fonds structurels sont au moins autant et largement comptables de ce désastre, car, quand il le fallait, ils auraient du conditionner leur octroi à un niveau acceptable de transparence fiscale.

23:15 Publié dans Economie, International | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : grèce, dette |  Facebook | | |

Commentaires

Nous n'aurions peut-être pas dû accepter la Grèce dans la zone Euro.
Ce constat facile je le fais aujourd'hui , mais sincèrement j'ai toujours cru que les instances européennes avait un réel pouvoir de vérification sur la situation des pays.
Le fonctionnement, l'administration de l’Europe nous coûte très très cher et chacun sait que les salaires des ces fonctionnaires nous conviendrez sans problème. Pourquoi diable n'ayant pas fait leur travail, ne seraient-ils pas sanctionnés.
Le Grecque Lambda je ne lui reproche rien, mais le Grecque élus européens savait. Le Grecque salarié de l'UE savait. Aider les Grecques je suis pour à 100%. Des sanctions sont nécessaires.

Écrit par : Jacques Berthe | mardi, 13 septembre 2011

http://www.philippebarthelemy.eu/photomontages/2011/wirsindpapst.jpg

Écrit par : Christian Lindner | mardi, 13 septembre 2011

Autre analyse:
http://www.scribd.com/doc/62970194/Crise-bancaire-dette-publique-Wolfgang-Glomb

Écrit par : Martine | mardi, 13 septembre 2011

L'aide proposée ici est donc une mise sous tutelle de la Grèce ainsi qu'un bradage de son patrimoine.

Une solidarité peut aussi consister à accompagner la Grèce dans une sortie de l'euro, un défaut de paiement et une dévaluation. Puis, ensuite, à prêter à son état le temps que le pays regagne en croissance (grâce notamment à une monnaie plus compétitive) donc en crédibilité pour les prêteurs internationaux.

Écrit par : FL | mardi, 13 septembre 2011

D'abord ils sont venus pour les Grecs et je n'ai rien dit parceque je n'étais pas Grec.

Ensuite ils sont venus pour les Portugais, mais j'étais trop occupé avec mes propres soucis.

Puis ça a été le tour des Italiens et des Espagnols...

Ils se sont tous fait voler les Actifs produisant des vraies richesses.. et on a laissé faire, on a même encouragé. Quand il faudra donner aux vautours de la Finances Nos propres actifs... (comme l'a déjà fait De Villepin avec les autoroutes)..

Il n'y aura personne pour dire que c'est du vol.

On nous prend pour des billes en nous disant que l'on va résoudre une crise d'excédant de dettes en augmentant la dette?!

Désolé H ? je suis trop long...

Écrit par : lg | mardi, 13 septembre 2011

Salut Laurent
Explicite et dis concrètement ce que tu proposes.

Écrit par : l'hérétique | mardi, 13 septembre 2011

@JBerthe,
En bon "troll" que je suis, à votre avis: pour quelles raisons la BNP se trouve-t-elle très exposée? Aurait-elle racheté une banque belge "pourrie"... banque de dépot de nombreuses de nos collectivités territoriales qui frisaient la banqueroute?
Ceci dit, personne mis à part ma pomme n'aura eu les "c" pour le dire depuis 2008/2009 ca me gratte :o))) et surtout pas à gauche, mais un "agité" certainement le fera si besoin. A moins qu'il n'y ait collusion^^^.

Écrit par : Martine | mardi, 13 septembre 2011

Dslée, JacquesB ne suis un "poil" à gratter que depuis 2008 ici meme! :)
Avec ses mots/maux répandus à tous les vents comme une fleur de pissenlit...:o)))

Écrit par : Martine | mardi, 13 septembre 2011

Monsieur Jacques Berthe, vous dites "le Grecque Lambda je ne lui reproche rien", et bien je suis pas d'accord. la politique est la responsabilité de tous les citoyens. on doit autant reprocher aux "grecques lambda" qu'aux "français Lambda" qui votent n'importe quoi, sans réfléchir, parcequ'ils pensent y trouver leur compte.
à ce stade, on demanderait donc aux français de payer pour les fraudes fiscales, les abus et les privilèges que les Grecques n'ont jamais voulu payer, et qu'aujourd'hui, ils ne peuvent plus payer. et bien je suis contre.

il y a une morale dans tout cela: le vote est un acte important et dangereux. vous, nous tous (tous ceux qui votent) en sont responsables, INDIVIDUELLEMENT.
et autant dire que la France m'apparait assez corrompue aujourd'hui (si c'est plus ou moins qu'hier, ce n'est pas le problème); par exemple, comment peut-on retrouver des politiques (PS et droite) à la tête de responsabilités publiques, alors qu'ils ont été condamnés par la Justice? comment?
comment peut on encore voir une Aubry à des primaires PS, quand cette responsable politique a couvert un rapport qui dénoncaient des élus mafieux? comment les socialistes peuvent ils accorder le moindre crédit aujourd'hui à Madame Aubry?
et pourtant, c'est cette dame que les socialistes envoient pour combattre la droite à la présidentielle ?!! c'est hallucinant.
(et je parle du PS, on aurait pris un exemple à l'UMP, c'était pareil. là n'est donc pas le problème. le propos dépasse donc les clivages droite/gauche).
simplement parcequ'une majorité de français s'en fichent, tout comme les grecques s'en sont eux-mêmes foutus.
voyez plutôt le résultat.
je m'avance peut-être: mais le citoyen amoral, sera gouverné (et il est gouverné!) par des hommes politiques amoraux. et les médias d'aujourd'hui en sont les suppots et les Serviteurs. zéro débats, pensée unique, diabolisation.

au fait, chaque citoyen électeur pensent voter pour qui en 2012?
l'UMP?! le PS?!
haha, la blague!

ça peut vous intéresser...
http://www.marianne2.fr/Pierre-Louis-Basse-quitte-Europe-et-prend-le-maquis-ici-l-onde_a210085.html

Écrit par : chose | mercredi, 14 septembre 2011

il s'agit de comprendre que les fraudes se généralisent :

http://recette-pizza-dp.blog.ru/


http://mfi.re/listen/4ya3c0t54qbcyls/Révélation_1_Les_interets_de_speed_rabbit.m4a

Écrit par : De France | mardi, 06 mai 2014

Les commentaires sont fermés.