Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Ça alors, Balzac est fashionable ! | Page d'accueil | L'homme, l'enfant, le frigidaire et la télévision »

samedi, 05 février 2011

Le Diable se planque dans la télévision ?

Je suis assez impatient de lire le livre de Michel Desmurget, TV Lobotomie. Je l'écoutais vendredi midi sur France info, à l'en croire, la télévision est le cinquième cavalier de l'Apocalypse, ou presque...

Un livre à peu près similaire était paru en juin dernier, le Téléviathan. A vrai dire, les intérêts économiques qui se trouvent derrière la télévision sont tellement puissants que j'imagine bien qu'ils n'ont aucun intérêt à voir les effets de la télévision remis en question.

Un étude constatait récemment que les adolescents désertaient les écrans de télévision ... pour mieux se retrouver derrière ceux des ordinateurs, sur des jeux ou sur Internet.

A titre personnel, je n'ai pas une très bonne opinion de la télévision, particulièrement des séries qui y sont programmées et des animateurs plus vulgaires, grossiers et orduriers les uns que les autres.

Fondamentalement, le problème n'est pas tant la télévision que le contenu qu'on y met, et force est de constater qu'à l'heure actuelle, c'est la déchetterie à ciel ouvert.

L'inconvénient, c'est que l'intérêt bien compris a horreur du vide : admettons que l'on légifère pour interdire les débordements télévisuels incessants, on peut être à peu près certain que la m... que l'on nous sert trouvera un débouché ailleurs : sur internet, par exemple.

La seule issue, c'est la responsabilité des parents, mais elle est un peu illusoire. Et puis on se doute bien que les chaînes télévisées se garderont bien de faire de la publicité à ceux qui dénoncent leurs méfaits. 

Pourtant, des chaînes de qualité, c'est possible : la Cinquième, Arte, entre autres, le prouvent largement, et à plus d'un égard.

Mais la télévision, au final, ne fait jamais que refléter l'état de notre société : un univers en apparence doucereux, en réalité impitoyable. Jusque dans les émissions de variétés, la Télévision sanctifie l'apparence, la force, la loi de la jungle, les apitoiements compassionnels en lieu et place de la pensée, bref, toute la saloperie qui déferle sur notre conscience collective.

Commentaires

"Mais la télévision, au final, ne fait jamais que refléter l'état de notre société : un univers en apparence doucereux, en réalité impitoyable. Jusque dans les émissions de variétés, la Télévision sanctifie l'apparence, la force, la loi de la jungle, les apitoiements compassionnels en lieu et place de la pensée, bref, toute la saloperie qui déferle sur notre conscience collective."

+1

Il faut donc regarder la télé avec intelligence et avec un oeil critique. Pour un adulte cela parait faisable mais pour un enfant?

La télé pour les professionnels se résume par la célèbre phrase de l'ancien dirigeant de TF1 qui disait en gros que le but des programmes était de les formater pour laisser un peu de cerveau disponible aux télespectateurs pour absorber la publicité.......

Écrit par : Europium | samedi, 05 février 2011

"Pourtant, des chaînes de qualité, c'est possible : la Cinquième, Arte, entre autres, le prouvent largement, et à plus d'un égard."

En êtes-vous bien certains? Quand on observe les débats menés sur Arte, dernièrement sur le racisme, avec pour invité Lilian thuram qui vient vendre son discours de société multiculturelle (pourra-t'on m'expliquer au passage en quoi est-ce une solution? Les USA ou la Grande-bretagne sont des société à objectif multiculturel mais le simple fait que des Cours puissent juger selon les principes de la Charia lait froid dans le dos). Arte reste une chaîne pro-européenne (la seule il me semble, c'est déjà un mérite) mais qui laisse également une grande place à des initiatives "altermondialistes" et à une grille de lecture très bobo des problématiques d'actualité. Je doute de son sérieux... A choisir, j'avoue préférer des chaînes comme Public sénat sinon LCP, mais on m'accusera de défendre la chaîne du pouvoir incarné par le Parlement ;-)

Écrit par : Crapoto | samedi, 05 février 2011

"Pourtant, des chaînes de qualité, c'est possible : la Cinquième, Arte, entre autres, le prouvent largement, et à plus d'un égard."

En êtes-vous bien certains? Quand on observe les débats menés sur Arte, dernièrement sur le racisme, avec pour invité Lilian thuram qui vient vendre son discours de société multiculturelle (pourra-t'on m'expliquer au passage en quoi est-ce une solution? Les USA ou la Grande-bretagne sont des société à objectif multiculturel mais le simple fait que des Cours puissent juger selon les principes de la Charia lait froid dans le dos). Arte reste une chaîne pro-européenne (la seule il me semble, c'est déjà un mérite) mais qui laisse également une grande place à des initiatives "altermondialistes" et à une grille de lecture très bobo des problématiques d'actualité. Je doute de son sérieux... A choisir, j'avoue préférer des chaînes comme Public sénat sinon LCP, mais on m'accusera de défendre la chaîne du pouvoir incarné par le Parlement ;-)

Écrit par : Crapoto | samedi, 05 février 2011

@Crapoto
Oui, ce que vous dites sur ARTE est vrai, mais il ne faut pas réduire la chaîne à la seule apologie du multiculturalisme.
LCP est très bien, mais pas assez diversifiée comparée à ARTE
@Europium
Il est clair que les enfants n'ont pas les moyens de faire le tri.
Le mieux, pour eux, est de ne pas avoir la télévision chez eux.

Écrit par : l'hérétique | samedi, 05 février 2011

@Crapoto
Oui, ce que vous dites sur ARTE est vrai, mais il ne faut pas réduire la chaîne à la seule apologie du multiculturalisme.
LCP est très bien, mais pas assez diversifiée comparée à ARTE
@Europium
Il est clair que les enfants n'ont pas les moyens de faire le tri.
Le mieux, pour eux, est de ne pas avoir la télévision chez eux.

Écrit par : l'hérétique | samedi, 05 février 2011

Votre article me rappelle un texte de Cavanna dans "Charlie Hebdo", fin des années 70. Il écrivait (je cite de mémoire) : "L'Homme est la plus noble conquête du Con. Regardez la télé. Il en faut, de l'intelligence, pour inventer la télé ! Eh bien, l'Homme invente la télé et le Con l'utilise pour les émissions de Guy Lux. Et au final, c'est toujours le Con qui gagne." Le même raisonnement vaut peu ou prou pour la voiture, l'ordinateur (ah, les jeux vidéo "Shoot 'em all" !) et Internet...

Pour les rapports TV/enfants : personnellement, j'ai éduqué mes mômes sur ce principe "On ne regarde pas la télé, mais quelque chose à la télé". Et je leur expliquait qu'on emploie la télé un peu comme le réfrigérateur, qu'on ouvre pour y prendre quelque chose et dans lequel on ne se rue pas a priori pour voir si par hasard il n'y aurait pas quelque chose dedans qui nous ferait envie. Bon, je ne dis pas que ça a marché à 100%, mais ils ont tout de même développé un rapport un peu distancié vis à vis de la TV. Et quand je vois qu'un nombre croissant de parents installent un poste dans la chambre de leurs mômes dès l'âge de 10 ou 11 ans (plus de 12% en 2006 !), voire avant, je frémis.

Écrit par : Ch. Romain | samedi, 05 février 2011

@Christian
Excellent votre principe sur la télé ! je le publie !

Écrit par : l'hérétique | samedi, 05 février 2011

Passer de la télévision au jeu vidéo c'est descendre encore une marche ou deux dans l'ordre de l'intelligence et de la curiosité intellectuelle : la pente était prévisible…

Cela dit, je ne vois pas sur quoi vous vous fondez pour décréter qu'Arte est une chaîne de qualité, eux qui osent passer des films étrangers en version atrocement doublée.

Écrit par : Didier Goux | samedi, 05 février 2011

@Ddier
On y trouve des documentaires qui ont tout de même un autre but que de transformer la cervelle des spectateurs en papier mâché.
D'accord sur ce que vous dites à propos du jeu vidéo.

Écrit par : l'hérétique | samedi, 05 février 2011

Je n'arrive plus à retrouver ce docu sur une expérience faite par un chercheur il y a des années mettant en évidence l'effet lumière réfléchie/lumière directe sur le subconscient. On y voyait deux groupes de personnes prises au hasard placées de part et d'autre d'un écran translucide sur lequel étaient projetées des images animées. À la fin de la projection, il a été demandé aux spectateurs de rédiger quelques lignes sur ce qu'ils venaient de voir. Ceux qui avaient reçus la lumière réfléchie (comme au cinéma) ont décrit les scènes avec distance et précision alors que ceux qui avaient reçus la lumière au travers de l'écran (comme la télévision) ont eu une forte propension à l'introspection en ramenant quasi-systématiquement à eux-mêmes. Je ne connais pas la valeur de cette étude ni si elle a été reprise ou améliorée car ce docu de très mauvaise qualité datait bien d'une quarantaine d'années. Cela pourrait expliquer l'empathie paroxystique du téléspectateur aux contenus télévisuels.

Écrit par : Didier | samedi, 05 février 2011

Ah, pas si d'accord que cela au niveau des jeux vidéos ;-)
Je suis d'accord pour l'aspect défouloir des jeux de combats sinon de "shoot them all". Néanmoins, certains sont de petites pépites, notamment au niveau des jeux de gestion, de stratégie, sinon de rôles... Des "civilization", "Sim city" sinon "baldur's gates" sont de réelles réussites et n'ont pas pour effet de lobotomiser le joueur: la stratégie est au coeur de la victoire (surtout à des niveaux de difficulté élevés, j'avoue). Mais peut-être faut-il avoir été de la génération du jeu vidéo pour les connaître? ;-)

Écrit par : crapoto | dimanche, 06 février 2011

@crapoto
hé hé, je vois qu'on a des références communes :-)
@Didier
intéressante étude : si vous trouvez une référence dispo sur internet, je suis preneur.

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 06 février 2011

Très très intéressant le commentaire de Didier sur la lumière ! Il se peut aussi que le son, plus puissant au cinéma et plus proche à la télévision, ait une certaine incidence sur la "distance" de ce que l'on reçoit...
Ah je vais certainement chercher la-dessus.

Mes enfants n'ont jamais eu le droit de regarder n'importe quoi à la télé en tout cas et surtout pas dans leur chambre.

Écrit par : Françoise Boulanger | dimanche, 06 février 2011

Phare-haillons sur son char


N'importe qui, oui! peut parler à la télé.

Non! Ce n'est pas réservé aux seules vedettes.

Quelle étoile en son coeur ne décline une dette:

pitoyable aveu face à un ciel étoilé.


(lire la suite sur instants-fugaces.net)

Écrit par : Valentini | dimanche, 20 mars 2011

Les commentaires sont fermés.