Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Mon gouvernement par défaut... | Page d'accueil | Grèves : ils adorent jouer les martyrs »

mercredi, 13 octobre 2010

Et voilà, Sarko et Baroin admettent devoir faire du Bayrou sur la fiscalité

Bon, on peut toujours se consoler en se disant que la mesure est plus importante que l'homme, mais tout de même, il y a comme un goût amer qui demeure.

Je viens de lire les déclarations de Baroin dans l'Express :

"L'intérêt politique est que l'on se retrouve autour d'une loi de finances rectificative, probablement au mois de juin", pour en débattre, a-t-il poursuivi. Car "si on a un ISF [impôt sur la fortune, NDLR], on a un bouclier; s'il n'y a plus de bouclier, il faut avoir le courage d'affronter le dossier, lui aussi symbolique, de l'ISF".
François Baroin juge "difficile d'envisager la suppression de l'ISF sans une réflexion sur la substitution d'un impôt sur le patrimoine".
Le chef de l'Etat a fait part de son intention de réformer la fiscalité du patrimoine en juin, en reçevant mardi des députés de la majorité. Nicolas Sarkozy "souhaite que le sujet soit traité dans une loi de finances rectificative", a expliqué le député UMP Michel Piron, auteur de l'amendement en faveur de la double suppression bouclier fiscal/ISF qui a recueilli 125 signatures (sur un total de 314 députés UMP).

Bon, les gars, y'a plus qu'à aller jusqu'au bout : les propositions de François Bayrou en 2007 sur l'ISF et le patrimoine, c'est par là...

J'ai eu du flair, je crois, moi, quand j'ai appelé la zone propositions du site bayrou.fr "prophéties" à la droite de mon blogue. N'enlève surtout rien, François, ça va servir encore et encore dans les prochaines semaines. Alors si Sarko me lit, je lui suggérerais fortement de lire également les entrées retraites et école.

Ah, et pour l'impôt sur le patrimoine, ça a déjà été chiffré par Charles de Courson, Pierre Albertini et François Bayrou (citation) : 

Le taux réduit, pour moi, c'est 1 pour 1000. C'est simple et compréhensible par tout le monde. Avec ce taux, chacun pourrait faire aisément face à ses obligations fiscales J'avais, au début, pensé faire comme les Suisses et tout inclure dans l'assiette taxable : l'outil de travail, les oeuvres d'art ... Les premiers à venir me voir ont été les marchands d'art, suivis de près par les chefs d'entreprise. J'ai entendu leurs doléances. Je ne préconise donc pas de changer la base actuelle

Sur les successions, très bien aussi, ce qu'il dit, François : 200% d'accord, à un détail près : avec l'évolution du prix de l'immobilier, il faut revoir à la hausse le montant exonérable des petites successions.

Je veux ajouter un mot sur les droits de succession. Je pense qu'il faut exonérer les petites successions, mais laisser les droits sur les grosses successions, parce qu'autrement vous accumulez le capital au travers des générations, c'est un problème d'équité, le fossé devient infranchissable entre les uns et les autres. 

Je propose, donc, que l'on exonère complètement les successions en ligne directe jusqu'à deux cent mille euros et que l'on relève l'abattement par part d'enfant ; et je propose, étant donné l'allongement de la durée de la vie, un encouragement supplémentaire à transmettre le patrimoine du vivant des personnes concernées."

Quand je pense qu'il aurait pu être le Président de la France...Qu'est-ce que nous avons raté, et quel dommage !

 

12:20 Publié dans Economie, Politique | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook | | |

Commentaires

Hop, publié sur ma page Facebook : http://www.facebook.com/pages/Le-democrate/101876646543143

Merci pour cet article !

Écrit par : Le Démocrate | mercredi, 13 octobre 2010

Tu as raison l'hérétique d'appuyer là où ça fait mal !...

Concernant le programme, il y a une différence enre FB et NS : celui de FB est toujours disponible en libre lecture sur le site bayrou.fr alors que celui de NS a disparu depuis bien longtemps du site de l'elysée, on se demande bien pourquoi...

J'ai aussi entendu hier l'intervention de G. Collomb sur RMC dans les GG qui, concernant les retraites, a repris presque mot pour mot également les propositions du projet présidentiel de François Bayrou...

N'en déplaise à certains, nous avons perdu 3 ans et beaucoup d'argent grâce à la meute d'incapables qui sont à la tête du Pays !

Écrit par : airlane | mercredi, 13 octobre 2010

eh bien voilà un rapprochement bien concret entre le Modem et l'UMP si ça continue @lheretique tu vas finir ministre des finances, fais gaffe ;))))

il arrive donc à l'UMP de réfléchir autrement, merci de cette découverte :)

bonne journée

Écrit par : melclalex | mercredi, 13 octobre 2010

Tactique tactique quand tu nous tiens...la présientielle a commencé, la fiscalité sera un thème majeur( remercions ici F.Hollande de déja y contribuer, hé oui un socialiste peut réfléchir pour une fois)et sarko veut déjà maitriser le "la" ......

En plain "faux" débat sur les retraites, voilà t'y pas que "pépère" sarko veut changer de débat afin de calmer le jeu( hé double effet kiss cool... ): il propose a l'AN un long débat de 4 mois qui aboutirait a une loi au mois de juin.....

Selon maihaignerie la seule chance de victoire de Sarko en 2012 est d'envoyer ad patres le bouclier fiscal qui est devenu un symblole d'injustice!!!!

hé oui tout le monde va tomber dans le panneau!!!! et comme d'habitude certaines fourmilles centristes qui ont un jour bien travaillé verront leur butin pillé par les cigales de la droite dure.....elle ne réfléchit jamais a long terme.....

Écrit par : europium | mercredi, 13 octobre 2010

je souris,,,tous ont des idées,si,si
seulement,les caisses sont vide?
la dette,1600 milliards,intérêt,55 milliards,premier budget du pays,la dette social,134 milliards,puis la retraite,,aucune réforme en profondeur,les régimes spéciaux,55 ans et les politiciens,
le cumuls peut étre de 5 a 7 ,résultat,un ancien président,23000 euros,Rocard sur RMC,17000 euros,8 millions de pauvres,13% touche moins de 950 euros,des centaines de milliers,750 euros,en plus on retire la CSG CRDS une honte,combien coûte la CMU,750 millions d"euros et l"AME,,,,combien
alors,une seule solution,
une caisse pars région pour TOUT les français,Militaires compris
plafonner son montant a 3500 2250 1250 euros,le tout a 65 ans,solidarité oblige,,puisque les caisses sont vide et va falloir rembourser les dettes,et après 2012,augmentations de TOUT,,,

Écrit par : michel | mercredi, 13 octobre 2010

Espérons que les électeurs choisiront celui et ceux qui avaient raisons avant ? Gouverner c'est prévoir, non ?

Écrit par : atlantic | mercredi, 13 octobre 2010

"avec l'évolution du prix de l'immobilier, il faut revoir à la hausse le montant exonérable des petites successions."

... même pas ! c'était déjà un relèvement (par rapport à la situation de l'époque), et le prix de l'immobilier actuel est à peu près le même qu'au printemps 2007.

Au passage, pour les lecteurs prêts à s'indigner de tout relèvement de ce plancher, voire prêts à appeler à taxer les successions au premier euro, notez que :

1) environ 98% des successions étaient d'ores et déjà exonérées ;

2) parmi celles restantes, les montants inférieurs à 200000 € consomment une partie significative du temps de travail (des notaires, du fisc...) pour des montants collectés ridicules (désolé de ne pouvoir être précis, les chiffres sont, ou étaient lacunaires). Cette proposition d'exonération relevait donc de la bonne gestion des dépenses publiques.

On ne peut pas en dire autant du paquet fiscal "Sarkozy" (la très mal nommée loi TEPA).

Écrit par : FrédéricLN | mercredi, 13 octobre 2010

Les commentaires sont fermés.