Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Noël, joyeux noël ! | Page d'accueil | Mon observatoire de la parité au MoDem »

samedi, 26 décembre 2009

Les Afghanes plutôt que les Afghans

On a beaucoup parlé des expulsés Afghans, dans l'actualité, il y a deux semaines, mais on oublie bien souvent d'évoquer les Afghanes. A vrai dire, concernant les Afghans, si je puis comprendre que l'on cherche à fuir un pays en proie à la guerre civile et à la corruption, je ne suis pas toujours certain d'éprouver une très grande sympathie pour eux : en effet, le sort que l'écrasante majorité d'entre eux réserve aux Afghanes, avec ou sans taliban m'amène à ne pas les considérer exclusivement comme des victimes.

Au final, si je suis pas nécessairement convaincu qu'il soit légitime d'accueillir des Afghans, je pense, en revanche, que cela l'est totalement pour les Afghanes auxquelles les droits les plus élémentaires sont refusés par à peu près tous en Afghanistan.

 

Commentaires

Concrètement, proposerais-tu d'accorder l'asile aux Afghanes tout en renvoyant leurs maris au pays ? Audacieux !

Et au fait, bonnes fêtes !

Écrit par : Rubin | samedi, 26 décembre 2009

La discrimination est dans le choix.....méfions-nous !
S'agissant de pays lointains la question de la fuite de certains de leurs ressortissants s'execute rarement en couple,encore moins en famille, à quelques exceptions près.Posons -nous la vraie question pourquoi viennent-ils seuls...?
le fric et les trafics sont au rendez-vous de ce questionnement . Alors pourqouoi choisir et se laisser enfermer dans des solutions qui non seulement seront toutes discutables mais qui, c'est certain ,en outre, nous poserons d'autres problèmes dont on pourrait faire l'économie?

Écrit par : AMYGDALES | samedi, 26 décembre 2009

@Rubin
Actuellement les hommes viennent seuls...
@Amygadales
Je note que ce sont toujours des hommes qui viennent...

Écrit par : l'hérétique | samedi, 26 décembre 2009

Salut

Pour en avoir rencontre a la croix rouge, des sans papiers afghans, je t'assure que ce ne sont pas des talibans. Ils etaient la pour avoir une vie meilleure et pour aprpendre le francais. ils etaient heureux de recevoir des cours de femmes (majoritaires a la CR).

D'une maniere generale les exiles d'un pays sont rarement representatifs de la population du pays.

Et quand bien meme, les afghans ne sont pas plus mechants qu'un autre peuple. Ils sont juste sous la coupe de quelques exites puissants et riches qui imposent leur loi. Les francais ne sont pas forcement tous vichystes, les allemands pro nazis, ...

@+

Écrit par : paul f | samedi, 26 décembre 2009

@paul f
Sans doute. Mais mon idée, c'est aussi de dire que les femmes me semblent prioritaires sur les hommes pour ce qui concerne des pays de ce type.

Écrit par : l'hérétique | samedi, 26 décembre 2009

Complètement d'accord avec l'hérétique

Les afghans qui viennent sans papiers en France cherchent effectivement, Paul, comme la plupart des demandeurs bidons d'asile une vie meilleure en Europe (Sécurité sociale, RMI, etc.) ce qui est tout à fait légitime de leur part mais qui ne nous impose nullement de devoir les accueillir. Le fait qu'ils soient "heureux de recevoir des cours de femmes" dans les camps de réfugiés ne signifie rien.

Quitte à accueillir des sans papiers je suis comme l'hérétique plus disposé à accueillir des afghannes, si possible évoluées et ayant envie de faire les études qu'on leur refuse dans leur pays...

On se rapprocherait plus du vrai droit d'asile qui impose d'accueillir celui qui mourrait de façon certaine s'il restait dans son pays.

Écrit par : Vincent | dimanche, 27 décembre 2009

---
En voilà une idée qu'elle est bonne...

Moi je veux bien héberger 2 ou 3 Afghanes à la maison...
On peut les choisir ??
---

Écrit par : Chriz | lundi, 28 décembre 2009

---
En voilà une idée qu'elle est bonne...

Moi je veux bien héberger 2 ou 3 Afghanes à la maison...
On peut les choisir ??
---

Écrit par : Chriz | lundi, 28 décembre 2009

Les commentaires sont fermés.