Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Les Français se paupérisent-ils ? | Page d'accueil | UDF versus MoDem »

jeudi, 10 décembre 2009

Frêche, le Diable du Languedoc

C'est assez frappant de voir le landernau électronique et médiatique hurler au loup avec un bel ensemble contre Georges Frêche. On les entend de Paris, les vertueuses voix indignées de ceux qui se bouchent d'ores et déjà le nez avec une paire de pinces à linge.

On a fait et on fait encore grief à Frêche d'avoir insulté en termes violents une délégation de harkis en la qualifiant de sous-hommes. Or, dans cette frasque, fâcheuse il est vrai, de Frêche, il est très clair que les termes n'avaient aucune connotation raciale : Frêche était furieux contre ces harkis parce qu'ils avaient décidé de soutenir le candidat UMP alors que lui-même jugeait avoir fait beaucoup pour cette communauté. Je ne donne pas raison à Frêche d'avoir beuglé comme un goret dans cette histoire, parce que j'estime que la politique que l'on mène comme élu ne doit pas avoir de finalité clientéliste, mais en revanche, je suis à peu près sûr que son coup de gueule n'a strictement rien à voir avec le racisme. Il aurait pu dire cela à n'importe quelle délégation (ç'aurait pu être une délégation d'une corporation professionnelle, par exemple) qui lui aurait fait ce coup-là.

Sur la composition de l'équipe de France, son propos n'est pas fin, mais j'aimerais que l'on m'explique clairement où se trouve le racisme dans le fait de dire que la composition ethnique de l'équipe de France n'est pas représentative de la société française. Par ailleurs, le seul propos qui pourrait être relevé allant dans le sens d'une provocation "raciste" (ce mot finit par m'énerver à force d'être galvaudé) ce serait sa conclusion, «les blancs sont nuls». Bref, encore une accusation ridicule. Après, que ce soit un propos à l'emporte-pièce, c'est incontestable, mais je crois que c'est l'une des caractéristiques du bonhomme...

Il y a un billet intéressant, écrit par Hervé Torchet, qui reprend ces deux saillies du Diable du Languedoc... L'individu vient apparemment de se signaler par une nouvelle polémique sur les prisonniers de guerre. Je n'ai pas tout le contexte et donc je ne me prononcerai pas, mais, pour ce qui est incriminé, je ne vois pas où se trouve l'apologie des crimes de guerre (il aurait laissé entendre que les prisonniers de guerre des Allemands, lors de la seconde guerre mondiale, fricotaient avec les gretchen pendant que les maris se battaient sur le front russe).

En tout cas, plus la classe médiatico-politique pousse des cris d'orfraie, plus elle va renforcer sa popularité, ça c'est sûr. Bayrou a dit de lui que c'était une grande gueule, mais qu'il l'aimait bien. Je crois que cela résume en effet bien le personnage, d'autant que ce qu'il a fait à Montpellier n'est pas rien. C'est un homme de culture.

Je ne valide bien évidemment pas sa politique si son fonctionnement, mais quelques unes de ses tirades les plus fameuses me font bien rire :

«Les cons sont majoritaires, et moi, j'ai toujours été élu par une majorité de cons et ça continue parce que je sais comment les "engraner"»

« … n’est-ce pas le B-A-BA de la politique ? Deux ans d’impopularité, deux ans de calme, deux ans favorables avec des fleurs et des petits oiseaux, et vous êtes réélu : tout cela est d’une facilité déconcertante

Bon, un homme comme celui-là est sûrement casse-pied et mérite une opposition sans merci, mais ne peut pas être fondamentalement mauvais :-) Je préfère de loin ce type d'individus aux technocrates et  idéologues prétentieux et insupportables dont la principale activité est de donner des leçons de morale au tout au venant...

Je crois avoir trouvé un bon surnom en l'appelant le Diable du Languedoc, mon Frêche...

10:57 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : frêche |  Facebook | | |

Commentaires

bien d'accord.Sous "sous-homme" voulait dire "t'as pas de face"...rien de raciste, c'est juste une interjection.

Pour l'équipe de France, constater qu'il a une surerprésentation de black, celà est-il raciste?Il y a objectivement parfois 8 ou 9 joueurs blacks sur 11 sur le terrain...c'est une proportion plus grande que le nombre de blacks dans la population française. Bon, et alors? On va le cacher? Rien d'honteux.

Écrit par : romain blachier | jeudi, 10 décembre 2009

J'ignorais cette nouvelle polémique, à dire vrai, la nature humaine étant ce qu'elle est pas improbable que cela ait eu lieu.
Les Allemands ont reconnu les enfants issus "d'unions" entre leurs soldats et les francaises lors de l'occupation,tardivement me dira-t-on mais il fallait aussi tenir cas des différentes situations familiales, quid de notre pays?

Écrit par : Martine | jeudi, 10 décembre 2009

Si c'est toute l'accusation que Frêche a portée contre les prisonniers de guerre, il faudrait peut-être rappeler à ses détracteurs qu'une histoire comme celle-là est dans la Grande Illusion, le film de Renoir.

Audiard disait à propos des cons : "de ce côté-là, on est assez cernés". Je crois que c'est encore vrai.

Écrit par : Hervé Torchet | jeudi, 10 décembre 2009

Je suis dérangé que dans un cas (Freche), on demande "de replacer les propos dans leur contexte", et dans d'autres (à droite), on ne prenne pas ce genre de précaution.

Ce qui me dérange chez Frêche est de toutes manières moins sont "racismes" et ses frasques médiatiquement nationale, que sa gestion et sa manière de faire de la politique en locale. D'une manière clanique, sectaire, qui fait qu'entre un clan sarkozyste et un clan "en face", je ne suis pas sur que le choix soit bien agréable...

Écrit par : Falconhill | jeudi, 10 décembre 2009

@ Faucon
ça, on pourrait le lui reprocher, mais les accusations de racisme à deux balles, encore un truc de bobo...

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 10 décembre 2009

@ Romain Blachier
Je l'ai toujours entendu comme cela. Cela me scie qu'on puisse prétendre le contraire.

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 10 décembre 2009

hum voyons.. cher Hérétique je ne vous ai jamais lu traiter une personne ou un groupe de personnes de "sous hommes", tant mieux. Perso, je n'imagine pas les circonstances qui me pousseraient à utiliser ce qualificatif moi même.

Raciste ou pas raciste peu importe, pour un élu, il n'y a aucune excuse à traiter une communauté de "sous homme". C'est grossier, c'est dégradant, c'est insultant, c'est sectaire, c'est idiot.

Pour rester dans registre de Frêche... pour moi ce type est un gros con, imbu de sa personne et de son pouvoir, et je suis bien content qu'il ne soit pas le président de MA région. Excusez le langage.

Écrit par : lg | jeudi, 10 décembre 2009

l'hérétique : si tu écris tous les billets que je veux écrire avant moi, je sais pas ce que je vais devenir... :-(

Écrit par : polluxe | jeudi, 10 décembre 2009

@l'hérétique: ben écoute je suis d'accord avec toi sur le coup et j'ai bien fait de te linker aujourd'hui (-:

Écrit par : romain blachier | jeudi, 10 décembre 2009

c'est le dernier homme politique toujours vivant

Écrit par : LCDM | mardi, 15 décembre 2009

@romain blachier
ben merci, mais là, apparemment, ce n'est pas sur Frêche que tu m'as lié ?
@ LCDM
ça, c'est clair. Cela dit, je pense qu'il mérite aussi une opposition résolue :-)

Écrit par : l'hérétique | mardi, 15 décembre 2009

En dehors de ces propos qui convient au grés des intervention de les sortir ou de les remettred dans le contexte , c'est le clientélisme et l'autoritarisme de Monsieur Frêche qui me parait totalement incompatible avec une vision démocrate.
Alors oui le personnage est truculent et bon compagnon de repas comme le sont des Charles Pasqua , Berlusconi etc...
Il est intelligent , à fait beaucoup pour la région mais tout cela est sincérement du passé.
Mais j'ai une autre vision de la politique.
Je parle même pas de l'état physique d'un personnage ( qui à plus de 70 ans ne peut plus se déplacer sans l'aide de quelqu'un)qui s'accroche au pouvoir et qui ne semble pas se préparer au renouvellement...
Un catalan

Écrit par : Axurit | mardi, 15 décembre 2009

@ Axurit
ce sont des raisons autrement plus valables de s'opposer à lui que les discours qu'on lui prête.

Écrit par : l'hérétique | mardi, 15 décembre 2009

Les commentaires sont fermés.