Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Martine Volard défie Jean Sarkozy à La Défense ? | Page d'accueil | Ça vaut combien, un paysan ? »

vendredi, 16 octobre 2009

Le Havre deviendra-t-il le port de Paris ?

Entretien intéressant que celui du maire du Havre avec le quotidien 20 Minutes. Il y expose clairement son souhait de voir Le Havre devenir le port du futur Grand Paris. C'est loin d'être fait. Le trafic ferroviaire est assez faible, au Havre, et toute une série d'aménagements portuaires devront être envisagées, et pas seulement dans la ville normande. Cela dit, l'idée n'est pas inintéressante, et me rappelle un précédent historique plus que fameux : Ostie ! Ostie était une ville romaine qui se trouvait à l'embouchure du Tibre. Elle fut fondée par le roi légendaire Ancus Marcius. Elle compta jusqu'à 75 000 habitants (en pleine Antiquité !!!) et, au faîte de sa croissance, sa surface recouvrait dix fois celle de Rome en raison du développement de ses entrepôts. On y stockait des produits venus des quatre coins de la Méditerranée antique, et c'est par là que transitaient les immenses quantités de céréales que Rome importait pour subvenir aux besoins alimentaires de sa population.

On avait érigé là-bas un temple en l'honneur de Cérès (déesse de l'agriculture) derrière lequel se trouvait les locaux des principales sociétés de commerce de l'empire. La place s'appelait d'ailleurs la place des Corporations et les noms des sociétés commerciales (déjà !) étaient inscrits sur les mosaïques qui l'ornaient de toute part. On a pu dire que ce temple de Cérès était le World Trade Center de l'Antiquité.

Un bon modèle, pour le Havre, je présume. Évidemment, si la ville s'engage sur ce chemin, il est évident qu'un certain nombre de quartiers devront être réaménagés, avec pour conséquence de possibles sinon de probables préemptions et expropriations. En outre, si Le Havre intègre un ensemble industriel et commercial, qu'adviendra-t-il de la Normandie, qui se verra alors privée d'un pôle industriel et naval ?

Il faut préciser à ce sujet un aspect historique qui n'est pas négligeable : Le Havre a été fondé au XVIème siècle, en un temps où la Normandie en temps que duché n'existe désormais plus. Si la République a recréé des régions, le sentiment d'appartenance à la Normandie des Havrais est moins évident que celui des villes historiques de Normandie. Et pour cause : l'histoire, ancienne, de la Normandie, s'est faite avant.

Une dernière observation : si le Havre devient le port du Grand Paris, qu'adviendra-t-il alors de Rouen, premier siège des Nothmen en pays franc avant que Guillaume le Conquérant n'installe finalement sa capitale à Caen ?

In fine, il me semble que deux ambitions contraires vont inéluctablement se télescoper, dans cette histoire : d'un côté la constitution du Grand Paris, de l'autre, le rêve d'une Normandie autonome (économiquement, pas politiquement, évidemment) et réunifiée.  Or, si l'on considère le poids des parties en présence, il est probable que la seconde s'incline devant la première...

Au niveau du MoDem, des contatcs auraient intérêt à être pris assez tôt entre élus normands et élus franciliens : les régionales se profilent et ces deux projets seront vraisemblablement d'actualité dans les deux régions. Or, à ma connaissance, le MoDem francilien appuie le Grand Paris, tandis que le MoDem a relevé l'étendard de la Normandie réunifiée...il va falloir accorder les violons...

Pour ma part, Normand d'origine et de racines, longtemps habitant de Normandie, et aujourd'hui Parisien, je crois être légitime pour donner mon avis.

Commentaires

si un jour vous croisez Bernard et Florent en train de discuter.... ^_^

Écrit par : chrisdabin | vendredi, 16 octobre 2009

Vu de l'extérieur ce grand Paris paraît délirant et sur-dimensionné. J'ai vu il y peu un projet qui faisait du Havre le port de Paris.

Ce qui est hallucinant c'est qu'il existe un secrétaire d'état dédié au grand Paris....

c'est vrai que pour les Parisiens Paris c'est la France..

Écrit par : europium | vendredi, 16 octobre 2009

quid de la Normandie dans tout ça? Sarkozy parle de les réunifier (je préfère fusion mais bon...) et dans la foulée, il nous balance ce projet! Faudrait savoir quand même!
Pour ma part je suis pour la fusion, mais ce n'est que mon avis de normand

Écrit par : Benjamin | vendredi, 16 octobre 2009

@ Benjamin:
pour la Normandie, et toutes les refontes territoriales, il faut suivre le devenir de la comm' Balladur et la réforme des CCI.

Écrit par : chrisdabin | vendredi, 16 octobre 2009

Bonjour

J'approuve votre analyse sur le téléscopage entre une normandie réunifiée et la constitution d'un Grand Paris annexant Rouen et Le Havre. La Politique ne consiste pas à valider la victoire du plus fort mais à soutenir des idées et même des idéaux. Malgré l'existence actuelle d'une haute et d'une basse Normandie, malgré la création d'un Grand paris, véritable "trou noir" souhaitant tout aspirer, on a le droit voire le devoir de rêver à une autre conception de la Normandie : unie et entière.

Quant à dire que Le Havre doit être le port de Paris, on ne dit qu'une évidence en affirmant cela ! Cela fait plusieurs siècles que la Seine existe.

Bonne continuation à votre site

Écrit par : JMHarel | vendredi, 16 octobre 2009

Le port de Bordeaux au Bec d'Ambès avait été construit pour devenir le port de l'Europe, malheureusement avant même son achèvement des grèves l'ont immobilisé et dès ses premiers bateaux, les grèves des dockers l'ont bloqué, faisant fuir vers Rotterdam tout le fret européen.
Avant de faire un port et d'y engloutir force euros, il faut s'assurer qu'il sera opérationel à un coût compétitif et qu'il ne sera pas bloqué sans cesse par des mouvements sociaux.

Écrit par : andre777 | samedi, 17 octobre 2009

comme toujours, Sarkozy dit tout et son contraire ... pour tenter de plaire à tous il est contraint de faire cette gymnastique !
Pour ma part, je pense qu'on a davantage besoin d'être désenclavés et donc du Grand Paris que de la réunification... ces 2 normandie peuvent coopérer sans pour autant fusionner. Le Grand Paris offre des choses bien plus concrètes comme par exemple Caen-Paris en 1 heure de train, ce qui est indispensable !

Écrit par : Mirabelle | samedi, 17 octobre 2009

Je suppose que l'objectif visé est de créer un pole de correspondance entre les différents secteurs d'activité, et donc bassins de vie.
Une normandie réunifiée aurait plus de sens, avec la réforme territoriale qui se profile.
Pourquoi opposer deux projets?

Écrit par : Martine | samedi, 17 octobre 2009

@ Martine : viens te balader en Normandie, tu verras par toi même ! :)))

Écrit par : Mirabelle | samedi, 17 octobre 2009

Mirabelle,
Ne te fache pas, il faut bien concilier l'ensemble.
Et puis il n'y a pas que la normandie, c'est généralisé.
Grrr, cette sncf!!
J'ai du mal à appréhender comment le G PARIS proposé va réparer tout ca.
En toute franchise la majorité de nos exportations se font vers la zone Euro d'après mes souvenirs,alors...
Je suppose que cela s'inscrit dans du long terme.
Un projet court-terme, un long terme à moduler?

Écrit par : Martine | samedi, 17 octobre 2009

pourquoi veux tu que je me fâche ? je m'étrangle de rage devant l'immobilisme ... le Calvados est sinistré par la faute de nos décideurs ...

Écrit par : Mirabelle | samedi, 17 octobre 2009

Ouf, j'ai eu peur... ;)

Écrit par : Martine | samedi, 17 octobre 2009

Effectivement, ca pose un gros problème car les Normands que j'ai pu rencontrer désirent avant tout que leur région soit forte.

Le problème aujourd'hui c'est que si la décision vient du plus haut sommet de l'Etat, la région n'aura rien à dire.

De plus, le développement par la metropolisation à outrance est une catastrophe pour l'equilibre français. On ne peut pas accepter que le territoire français se résume économiquement au territoire parisien... Aujourd'hui, il y a déjà Paris et le reste de la France, qu'en sera-t-il demain avec le Grand Paris?

Nous devrions parier sur un développement des territoires autours des villes moyennes ce qui serait déjà en terme environnemental, une avancé.

Je conclurai en posant la question suivante: Qui payera le Grand Paris? Ca sera sûrement encore les français comme pour le métro parisien. C'est facile ensuite d'avoir les impôts locaux les plus faibles des villes de France...

Écrit par : david guillerm | samedi, 17 octobre 2009

ou alors :-))), sortir d'une approche analytique, et faire comme l'architecte Yona Friedman : le grand paris n'est qu'une composante de la Métropole Europe et ses 40 millions d'habitants.
.....cette approche plus systémique peut me faire dire que le port de Paris, Le Havre, a pour aéroport Roissy-CDG. ^_^

Écrit par : chrisdabin | samedi, 17 octobre 2009

Nan Chris, pas seulement, bien plus étendu...Vous voyez trop petit! Tsss, faut tout leur expliquer. :))))

Écrit par : Martine | samedi, 17 octobre 2009

Bon, j'espique, il y a aussi un projet de canal vers le nord...Une véritable histoire belge, ca part dans tous les sens j'en perds la boussole! :)))

Écrit par : Martine | samedi, 17 octobre 2009

Les commentaires sont fermés.