Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Unesco, je vote Irina Gueorguieva Bokova | Page d'accueil | La France au service de la répression à l'UNESCO ? »

mercredi, 23 septembre 2009

Et l'autre jungle, M'sieur Besson ?

Il y a un gros battage médiatique sur la Jungle de Calais, aujourd'hui. 276 arrestations, des passeurs attrapés, ok, très bien, tout cela ne pouvait perdurer. Je n'aime pas l'argumentation de la gauche qui réplique que cela ne revient qu'à déplacer le problème et qu'il y en aura d'autres. Cet endroit était d'ailleurs dangereux, et une journaliste canadienne y avait été victime d'un viol. Inutile, donc, de marcher dans les traces de la gauche en faisant les bonnes âmes. Cette jungle-là n'est plus, très bien.

Mais il y en a une autre, qui à vrai dire, me préoccupait autrement plus que celle de Calais. Je parle de celle de Gonesse, aux alentours du lycée René Cassin. Des gamins s'y font agresser à tour de bras, certains à coups de barre de fer, sans aucune réaction des pouvoirs publics. La racaille y pavoise et se vante devant les caméras. Quand va-t-on leur envoyer des unités de police armées de matraques et de flash-ball, avec ordre de taper la racaille à vue et de la coffrer une bonne fois pour toutes ? Il n'y a qu'une solution qui fonctionne, avec ces bandes, c'est la répression sans états d'âme aucun, suivie de sanctions exemplaires et immédiates.

Alors, Nicolas Sarkozy, on l'attend toujours, le coup de kärcher, dans ces zones qui craignent où des familles apeurées doivent se terrer et osent à peine témoigner. Je le dis et je le redis, je suis un adepte de la matraque (à volonté) et du gnouf pour ceux qui le méritent, particulièrement les bandes de salopards qui se croient forts. La peur doit changer de camp, une bonne fois pour toutes.

Mais passé les mots et les grandes déclarations, ce n'est manifestement pas une priorité de l'actuel gouvernement...

00:08 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : jungle, gonesse, calais |  Facebook | | |

Commentaires

Virer des immigrés à Calais, ça plait à l'opinion publique et aux électeurs d'extrême droite. Mais tu as raison, que ce soit à Calais ou ailleurs, les ghettos ou les zones de "violence gratuite" pullulent et ce n'est pas avec un coup médiatique qu'on réglera le problème...

Écrit par : Homer | mercredi, 23 septembre 2009

@ Homer
Oui, c'est de la poudre aux yeux. La jungle est dangereuse, mais il y a d'autres chats à fouetter en France que les Afghans qui ne me paraissent pas bien méchants. D'ailleurs, pour l'agression que j'ai évoqué, il semble qu'il se soit agi d'un Français et non d'un des Afghans qui se trouvaient là.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 23 septembre 2009

Je pense que tout comme moi tu l'auras remarqué l'Hérétique, il y a en général deux temps dans les mouvements de notre PR:

1er temps: je pars de problèmes existants, et je les amplifie en attisant le feu (ce qui n'est pas bien dur avec certaines banlieues, il suffit d'employer le mot Karcher)

2ème temps: je me présente en tant que remède à tout.

Le 2ème temps n'est peut-être simplement pas encore venu pour ce qui concerne la banlieue qui t'intéresse...

La Sécurité, la lutte contre les bandes, contre effectivement certaines "racailles", doit se faire en continu. Et en constance. Le plus gros travers, c'est d'en faire un enjeu politicien.

Écrit par : JF le démocrate | mercredi, 23 septembre 2009

@JF,
Le "jungle" ne vous a donc pas interpelé?
Chai pas compliqué pourtant à comprendre, il s'agit de politique européenne ;)

Écrit par : Martine | mercredi, 23 septembre 2009

@ JF
Mais avec le Sarko, on n'est pas tiré d'affaire.

Écrit par : L'hérétique | mercredi, 23 septembre 2009

J'ai responsabilisé le maire de Gonesse sur les problèmes de sécurité lui qui consacre plus d'argent au fleurissement de sa ville et aux documents de propagande qui l'ensence
En effet, ce monsieur est contre les caméras destinées à renforcer la sécurité
ce monsieur est contre l'embauche de policiers municipaux supplémentaires, estimant que ces problèmes relèvent de la police nationale
Mais d'autre part, et à un échelon plus élevé, je dois constater que les effets d'annonce redondants sur les mesures à prendre pour éradiquer cette racaille restent lettre morte
Il me semble que nos responsables politiques au plus haut niveau qui se rendent très souvent à New York devraient prendre des leçons sur les méthodes employées pour rétablir la sécurité d'une ville, qui par le passé était un vivier de délinquants et criminels.
Monsieur le ministre de l'intérieur, parlez moins et agissez.
Peut être que dans les grands travaux prévu pour relancer l'activité économique pourriez vous envisager la construction de quelques prisons.
Ici à Gonesse, dans certains quartiers, des immigrés vous disent ouvertement qu'ils sont chez eux et pour marquer leur pouvoir tapent sur votre voiture essayant de vous terroriser.
J'ai fait confiance jusqu'ici à une certaine droite mais ne voudais par basculer vers les extrêmes.
Qu'on se le dise

Écrit par : ALEXANDRE | jeudi, 24 septembre 2009

@ Alexandre

Je comprends très bien vos inquiétudes. Je ne savais pas que ce maire était contre la vidéo-surveillance. C'est un maire PS, je crois , non ?
Il faut une réplique forte et impitoyable à ces débordements.

Écrit par : L'Hérétique | jeudi, 24 septembre 2009

C'est souvent la meme problématique, explosion des logements sociaux dans les quartiers de certaines villes.
Double langage ou les élus locaux et l'état se renvoient la balle. Pour que l'état envoie des effectifs, les municipalités doivent fournir des locaux ce qu'ils ne font pas, certains se réfugient vers une police municipale mais très onéreux, toutes les villes n'ont pas un budget florissant et puis bien évidemment impopulaire.
Toute cette incohérence engendre des problèmes au niveau éducatif, commerces, entreprises etc... effet boule de neige.
Cela a donné naissance aussi à certaines lois vis à vis des mineurs, à une certaine politique vis à vis de l'immigration... bref un puit sans fond!

Écrit par : Martine | jeudi, 24 septembre 2009

New york, New York n'est qu'un leurre, seul les investissements et réalisations suivies amélioreront la vie dans les quartiers et donc la sécurité. Le Pouvoir Actuel qui fonde son autorité sur une auto proclamation de la supériorité des siens sur les autres en particulier les moins aisés est totalement inapte à des améliorations réelles, bien au contraire.

"Argumentaion de Gauche".
La droite mange dans la main, actuellement son "argumentation" hors pouvoir n'est que du parfum de cocotte.
Air trop connu et pas assez renouvelé pour
Police, quartiers, bandes prisons etc...

Écrit par : CK | jeudi, 24 septembre 2009

Gonesse... m'ouais.

Envoyez les matraques, ça en défoulera quelques uns, puis ça fera un petit buz à la télé. Mais ça ne résoudra rien. En revanche, donnez du travail à tout le monde, laissez mijoter cinq ou dix ans, quitte à faire patienter une génération.

Là vous aurez un vrai résultat. C'est pas politiquement correct mais c'est ainsi.

Écrit par : Alain Cyprien | jeudi, 24 septembre 2009

Les commentaires sont fermés.