Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« autocuiseur et poêle anti-adhésive de m... | Page d'accueil | Centrale nucléaire disparue ! »

jeudi, 27 août 2009

Hermione

androm07.jpgJ'ai une image ! Une image d'Hermione ! Oui, Hermione : Hermione la fille de Ménélas et d'Hélène de Sparte, pas la petite Emma Watson, qui joue Hermione Granger dans les films Harry Potter.

A vrai dire, c'est une vraie plaie que de parvenir à trouver le moindre document iconographique sur la Toile ou dans les livres sur Hermione. A croire que les sculpteurs et peintres gréco-romaines puis leurs héritiers n'ont jamais jugé utile de la représenter.

Je dois donc me contenter d'une reprographie d'une actrice de la Comédie Française dans l'Andromaque de Racine, datant du XVIIIème siècle.

Hermione était amoureuse de Pyrrhus, le fils d'Achille. Pas de chance, ce dernier s'enticha d'Andromaque, la veuve d'Hector, qui lui avait échu en partage à la prise de Troie. Dans le même temps, Oreste, fils d'Agamemnon, tomba amoureux de sa cousine. Cette histoire termina mal. Par dépit, Hermione demanda à Oreste de liquider Pyrrhus, ce qu'il fit très volontiers. De désespoir et de regret, elle se suicida. Oreste, quant à lui, prit la fuite.

Le dramaturge grec Euripide raconte cette histoire dans sa tragédie du nom d'Andromaque. Jean Racine en a repris la trame dans sa pièce du même nom, 2000 ans plus tard.

Pour Hermione Granger, tout va bien : elle n'a pas de cousin germain, et Ron n'est pas le fils d'Achille. Il y a donc des perspectives de salut !

Si un jour un réalisateur reprenait la légende des Atrides et en faisait une trilogie, il aurait un sacré matériau pour une super-production.

Pensez donc : Atrée emprisonne Thyeste non sans lui avoir servi sa descendance en rôti préalablement à l'exception d'Égisthe. Il envoie Égisthe qu'il élève comme un fils liquider son vrai père, mais l'un et l'autre se reconnaissent. Du coup, ils envoient ad patres Atrée et manquent de peu Ménélas et Agamemnon, les fils d'Atrée, qui parviennent à se barrer in extremis à Sparte. Agamemnon reprend Argos, mais Égisthe parvient à prendre la tangente.

Pendant qu'il est à la guerre avec son frère, Égisthe revient, le cocufie avec sa femme Clytemnestre et attend l'air de rien son retour. Il profite de ce que son neveu, Oreste, est parti, et essaie de marier de force sa nièce, Électre, à un paysan.

Ils se font Agamemnon et sa concubine, Cassandre, une prophétesse qui l'avait pourtant avertie, dans sa salle de bain, à la hache. Peu après, Oreste revient en secret. Il se fait reconnaître de sa soeur, et à deux, ils montent un plan. Plan exécuté, et c'est au tour de Clytemnestre et d'Égisthe de trépasser. Au fait, pourquoi Clytemnestre a trompé son mari et l'a assassiné ? parce qu'Agamemnon avait sacrifié Iphignie, leur fille, pour obtenir un bon vent des dieux pour sa flotte, à Aulis, avant d'attaquer Troie : tout ça parce qu'il avait fait le con avec Artémis et s'était vanté d'être meilleur chasseur qu'elle. Ça lui avait pas plu, à la déesse de la Chasse, et elle avait demandé à Éole le dieu des vents de retenir le moindre souffle d'air à Aulis.

Mais elle ne pouvait pas savoir qu'Artémis avait finalement pardonné à son mari, et que du coup, sa fille avait été téléportée en Tauride pour devenir prêtresse de la dite déesse (ce qui sauva la peau d'Oreste, parce qu'Iphigénie le reconnut comme son frérot au moment où elle s'apprêtait à le sacrifier).

Cela dit, ce n'est pas bien de tuer sa mère, et du coup, Électre et Oreste eurent longtemps maille à partir avec des démons des enfers, les Érynies. Il fallut l'intervention d'Apollon puis d'Athéna pour définitivement calmer les choses...

Sacrée histoire avec plein de rebondissements, non ?

00:26 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : hermione, atride, oreste |  Facebook | | |

Commentaires

ouaips, je suis pas trop fan de la mythologie grecque, lors d'un oral là-dessus, j'avais fait hurlé de rire mon prof en disant que c'était les Guignols ! non franchement cette mythologie est excessive, elle me fatigue, je préfère très nettement la mythologie nordique.

Écrit par : Mirabelle | jeudi, 27 août 2009

J'aime bien la petite Hermione d'Harry Potter, mais j'ai détesté l'épisode 6 au cinéma, et...
(oups, je suis hors sujet...)

Vive la mythologie grecque ! Beau billet.

Bonne journée

Écrit par : Falconhill | jeudi, 27 août 2009

@ Mirabelle
J'aime bien la mythologie nordique aussi. Mais, euh, je n'ai pas le souvenir qu'elle soit moins compliquée que la mythologie grecque...
@ Falconhill
Elle se transforme peu à peu en vraiment jolie fille. Je trouve l'épisode 6 très bien : qu'est-ce que tu lui reproches ?

Écrit par : L'hérétique | jeudi, 27 août 2009

Serait-ce une fable -à méditer ?- venant aimablement conspuer les (f)auteurs de sempiternelles brouilles ou autres embrouillaminis, à droite, à gauche ou... ailleurs ?!

Déjà j'avais bien saisi l'allusion des coups de poêles à frire... qui se perdent ! ;-)

Écrit par : Françoise Boulanger | jeudi, 27 août 2009

@ l'hérétique : je la trouve nettement plus reposante !

Écrit par : Mirabelle | jeudi, 27 août 2009

Huummm, quel casting verriez-vous l' hérétique? :)

Écrit par : Martine | jeudi, 27 août 2009

"Hermione" était par ailleurs le nom du vaisseau sur lequel La Fayette prit bord pour aller soutenir les insurgés américains.

Écrit par : Thierry P. | jeudi, 27 août 2009

Oui c'est bien connu, du moins le début :
Oreste aime Hermione qui aime pyrrhus qui aime Andromaque ...
Casting ? Beaucoup de rôles ne dure pas longtemps.

Écrit par : CK | jeudi, 27 août 2009

ne durent (ah lala)

Écrit par : CK | jeudi, 27 août 2009

@l' hérétique,
Auriez-vous lu "Extension du domaine de la manipulation" de Michela Marzano? :)

Écrit par : Martine | jeudi, 27 août 2009

@ thierry
Tiens, je ne savais pas.
@ Martine
non, je ne connais pas : qu'est-ce que ça raconte ?

Écrit par : L'hérétique | jeudi, 27 août 2009

Je vous le conseille, l'introduction vous plaira énormément, elle évoque les nouveaux sophistes et leur art à museler Antigone. :)
références à Aristote: Organon VI 4 et les réfutations sophistiques.
L'ouvrage s'attache à décortiquer, les pièges du langage, les techniques managériales, et l'évolution de notre société construite vers et pour l'entreprise etc...Lisez le, sa lecture est rapide.

Écrit par : Martine | jeudi, 27 août 2009

@ L'Hérétique
Thalassa (France 3) a diffusé un reportage sur le chantier de Rochefort où une réplique de ce vaisseau est réalisée.

Écrit par : Thierry P. | vendredi, 28 août 2009

Merci de l'info Thierry, après la princesse de Clèves, Hermione! :D
Ah la famille de la Fayette...Que de sang et de larmes!
Lisez donc, l'ouvrage conseillé, il faut savoir aussi vivre avec son temps, s'appuyer sur le passé afin de ne pas commettre encore et encore les memes erreurs, et d'avoir une vision plus réaliste de notre société.

Écrit par : Martine | vendredi, 28 août 2009

@ Martine
Merci pour le conseil de lecture :-) Votre note de lecture donne envie.
Je suis OK sur votre analyse des enseignements à tirer du passé.
En fac, on s'amusait à dire que "l'histoire ne se répète pas, elle hoquette"
J'irai voir sur Amazon.

Écrit par : Thierry P. | vendredi, 28 août 2009

Bonne lecture donc, euh il égratigne aussi au passage certains juristes...:)
et de nombreuses références à Simone Veil.
Il est sorti cet automne, j'avoue l'avoir découvert tout à fait par hasard dans une librairie du S-O, en ai terminé la lecture hier face à l'océan. :)

Écrit par : Martine | vendredi, 28 août 2009

Les commentaires sont fermés.