Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Britain's got talent, MoDem's got talent for Europa | Page d'accueil | Airbus 330, Icare brisé »

lundi, 01 juin 2009

Un Airbus A 330-200 peut-il amerrir ?

Je déplore tout à fait que mon intention ait été très mal interprétée quand j'ai écrit ce billet. Il n'était aucunement dans mon intention de faire le charognard, mais au contraire de cultiver l'espoir qu'il en restait un.

Compte-tenu des premières réactions, manifestement indignées par mon billet (je ne comprends pas pourquoi, mais bon, s'il est à ce point sujet à être mal jugé, c'est qu'il doit être maladroit d'une manière ou d'une autre), je le retire.

Il ne s'agissait pour moi que de considérer la possibilité technique d'un Airbus d'amerrir, avec l'idée que tout n'était peut-être pas complètement perdu. Mon tempérament me pousse à ne jamais baisser les bras tant qu'une mauvaise nouvelle n'est pas confirmée, c'est tout. Quant à l'accusation de vouloir faire monter mes "stats", je ne crois pas que j'y gagnerais ainsi, et de surcroît, je n'ai pas besoin de cela. Je cherche à traiter l'actualité, moi aussi, comme le font les autres médias, avec un autre regard. Ceci n'empêche pas le respect de l'émotion. Est-ce un crime ?

[EDIT le 02/06/2009] Comme je n'ai pas voulu  en rester sur une page rayée et des soupçons sur un évènement qui me touche profondément, j'ai écrit une autre note, Airbus A330, Icare brisé ; en l'écrivant, j'ai essayé de comprendre pourquoi les accidents aériens heurtaient nos sensibilités (particulièrement la mienne) avec une telle intensité.[/EDIT].

Les nouvelles à propos de l'Airbus A330-200 en provenance de Rio de Janeiro sont tout sauf rassurantes. A l'heure actuelle, il ne peut plus être en vol faute de kérosène. Toutes les hypothèses sont ouvertes, évidemment, mais, à l'évidence, pour que l'équipage de l'aéronef n'ait donné aucune nouvelle, quelque chose de soudain s'est produit. Cet avion n'a quasiment jamais connu d'incidents à toutefois une exception près. Dans les accidents précédents, jamais l'appareil lui-même n'a été en cause. Toutefois, le 24 août 2001, un appareil similaire avait volé pendant 1/2 heure avec une fuite de carburant, parvenant malgré tout à aterrir. A priori, l'A300-200 est un avion très fiable, et de surcroît, cette version de l'A300 emporte un surplus de carburant assez considérable. Pour ma part, je ne suis pas un spécialiste comme Démocratix, des avions, mais je crains et soupçonne une dépressurisation explosive . Si une brèche apparaît dans la paroi de la carlingue (hublot arraché ou autre) l'avion dépressurise très rapidement. On parle de explosive si elle se produit en moins d'une seconde. (source : http://www.aviation-fr.info/medecine/medecine.php). Aux dernières nouvelles, l'appareil aurait connu une panne de circuit électrique, et un message automatique aurait été reçu peu après 4 heures du matin. Mais cela ne me convainc pas : la panne peut très bien être une conséquence plutôt qu'une cause. Un A320 avait amerri en janvier dernier, et en principe bien que cela soit très risqué, ce n'est pas totalement impossible. Mais ce qui est inquiétant, c'est l'absence totale de nouvelles. C'est là quelque chose qui n'incite pas hélas, à l'optimisme. Un numéro d'urgence a été mis à la disposition des familles : 0 800 800 812

Commentaires

@l' hérétique,
Pour savoir, il faut retrouver l'appareil.

Écrit par : Martine | lundi, 01 juin 2009

C'est quoi, ce titre? On dirait un vautour face à une info croustillante car pleine de suspense. Vas à Roissy poser ta question aux collègues de l'équipage d'Air France, ils seront ravis de te répondre.

Écrit par : GuillaumeD | lundi, 01 juin 2009

Je regrette d'avoir augmenté le taux de visite sur ce site, quel article pitoyable !

Écrit par : KrazyyG | lundi, 01 juin 2009

On s'en fout.
A l'heure où les familles des passagers et membres d'équipage attendent des nouvelles qui ont de grandes "chances" d'être mauvaises, un peu de retenue et de réserve n'aurait pas fait de tort.
On dirait un article d'un de ces tabloïdes faisant leurs choux gras de la misère du monde. Ce blog nous avait habitué à mieux :-5

Écrit par : Rose Noire | lundi, 01 juin 2009

euh ...

Écrit par : Lancelot | lundi, 01 juin 2009

Ne "dégommez" pas l'auteur de l'article car je prie pour que l'avion ait pu amerrir et que l'on retrouve des survivants.
"Ne jamais rien abandonner" même quand tout porte à croire que c'est fini, c'est aussi la vie.
De tout coeur avec vous et vive l'amitié France Brésil , on vous aime à tous.

Écrit par : victor | lundi, 01 juin 2009

Pensez aux familles qui sont dans le désarroi et la douleur .
Il faut de l'information mais à un moment donné : stop !

Écrit par : cath37 | lundi, 01 juin 2009

@ tous
Je trouve vos réactions complètement déplacées. Pitoyables. Vous croyez que j'écris ça pour faire venir des gens sur mon blog ? Merci, je n'ai pas besoin de cela, et les principaux sites d'information sont passés largement avant moi, je vous signale. Ne projetez pas vos propres raisonnements sur l'auteur de ce blog, svp.
Non, je me mets simplement à la place de ceux qui espèrent encore un dernier espoir, et j'envisage une hypothèse peut-être positive, c'est tout.

Écrit par : L'hérétique | lundi, 01 juin 2009

Bizarre ces réactions épidermiques !!! t'inquiète pas mon Hérétique, moi aussi je me posais la question de savoir si un avion pouvait amerrir sans casse dans l'océan ...on a bien vu récemment que c'était possible dans un fleuve ... on peut toujours espérer ... mais bon ... les secours sont vraiment très loin ...

Écrit par : Mirabelle | lundi, 01 juin 2009

Il est souvent très facile hélas de vouloir "lyncher" quelqu'un... Il suffit d'un commentaire, et les autres suivent. C'est dommage.

Pour te donner mon opinion:
- sauf miracle, on peut considérer qu'il n'y a pas de survivants,
- sauf cas exceptionnel, alliant chance et dextérité du pilote, le fuselage se brise lors de l'impact avec l'eau,
- l'hypothèse avancée de la foudre ne justifie pas à elle seule l'accident car les avions sont protégés contre la foudre.

On comprendra si un jour on retrouve les boîtes noires, ce qui semble très difficile vue la zone à couvrir.

Écrit par : JF le démocrate | lundi, 01 juin 2009

@ JF
Euh non, je n'ai voulu lyncher personne. C'est juste que si il y a des choses qu'on peut éviter sur les blogs, autant se le dire, non? C'est ce qu'on appelle l'auto-régulation, il me semble.
De plus, pour reprendre le mot de Victor que je n'ai pas dégommé l'auteur, j'ai donné mon avis dans un contexte que je trouvais plus juste que celui de l'article.

@l'hérétique
Au vu de cette nouvelle note rééditée, ce ne sont pas des commentaires si déplacés et si pitoyables... ou bien?

Écrit par : GuillaumeD | lundi, 01 juin 2009

L'amerrissage ayant eu lieu il y a plusieurs mois, s'est effectué sur un plan d'eau douce et calme, il était alors à basse altitude, le pilote avait aussi une grande expérience du vol en planeur et de la chance certainement.
Tous les pilotes sont entrainés en simulateur à cet exercice.
Il faut effectivement retrouver les boites noires, elles seront seules je le crains à pouvoir apporter des réponses.
Pour info l'hérétique, une dépressurisation est souvent une conséquence et non pas une cause.
Je n'ai pas réagi plus longuement dans mon premier billet, parce que j'avais compris le sens de votre démarche, et que je n'avais aucun espoir.

Écrit par : Martine | lundi, 01 juin 2009

@ Martine: tout à fait juste. En tombant depuis 10.000 mètres d'altitude, il ne sert à rien d'alimenter de faux espoirs.

Écrit par : JF le démocrate | lundi, 01 juin 2009

@JF,
Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit.

Écrit par : Martine | lundi, 01 juin 2009

Ne vous en faites pas Martine, j'ai moi aussi bien compris le sens de la démarche de l'Hérétique - contrairement à d'autres -, et mon dernier commentaire se voulait uniquement factuel, ... et situé dans l'instant présent, c'est à dire dans les 10 dernières minutes...

Écrit par : JF le démocrate | lundi, 01 juin 2009

@ Guillaume
Je ne veux pas prendre le risque de voir mon billet mal interprété. Mais je trouve tout de même très mesquins les sous-entendus.

Écrit par : l'hérétique | lundi, 01 juin 2009

Bouh... :(( Vous n'allez pas tous recommencer les chamailleries, tout de meme?

Écrit par : Martine | lundi, 01 juin 2009

Lors d'un séminaire de communication, un formateur me dit un jour ceci:
- Si suite à ton discours une personne se fâche, c'est peut être une andouille qui n'a rien compris
- Si une seconde personne se fâche...pas de chance, tu es peut être tombée sur 2 andouilles mal-comprenantes
- Si 3, puis 4 personnes emboîtent le pas...c'est peut être ta communication qui est maladroite, et l'heure de la remise en question a sans doute sonné.

Au vu de la teneur de mes commentaires sur ce blog (que j'apprécie), je ne pense pas qu'on puisse me taxer de troll ou de lyncheuse. Peut-être est-ce moi qui ai mal compris...mais peut être aussi est-ce toi qui t'es mal exprimé. Ou un mélange des deux.

Tu sais, du temps où je bloguais, il m'est arrivé de me faire tomber sur le paletot, puis de me relire...et de me dire nom de nom, j'ai été maladroite ;-)

Écrit par : Rose Noire | mardi, 02 juin 2009

En aucun cas le texte ne me pose problème, il pose juste une question sans faire dans le "pathos"....

Quant aux déferlements de propos plus que limite, ils sont un peu "creignos" car non argumentés...

Écrit par : europium | mardi, 02 juin 2009

Je ne vois rien de choquant dans ton article. Tu n'aurais pas dû le retirer. Ceux qui mettent en avant la tragédie essayent de paralyser le cerveau, alors que c'est l'organe que nous devrions le plus mobiliser.

Écrit par : Toréador | mardi, 02 juin 2009

@ Rose Noire
C'est exactement le raisonnement que je me suis fait. Du coup, je l'ai retiré.
@ europium
merci. C'est aussi ce que j'ai estimé.
@ Toréador
Merci. J'ai ton article avec intérêt. Je viens d'en écrire un second, parce qu'on ne me fera pas taire avec des procès d'intention. L'effet papillon et la théorie du chaos ont les réponses que je donne (hélas insatisfaisantes) à ta volonté impérieuse (et justifiée) de vouloir donner un nom à cette mort.

Écrit par : L'hérétique | mardi, 02 juin 2009

non mais c'est quoi cette société d'hypocrites bien-pensants : on ne peut plus parler de rien alors ? je ne vois vraiment ce qu'il ya de choquant dans cet article et je me suis posé les mêmes questions (de façon légitime je crois ...). On voit tous les jours 25 films avec meurtres par balle à la télé mais on a pas le droit de parler d'un fait réél et de ses causes possibles "par décence pour les victimes" ... la sensibilité d'un évènement et notre relation à la mort ne doit pas nous faire perdre l'usage de notre cerveau ... arrivera un moment où il faudra trouver une cause à cet accident et si cette cause est d'origine humaine et qu'elle n'est pas volontairement enterrée, il faudra peut-être penser à remettre des choses en cause ... je pense par exemple au cas où il s'agirait (par exemple) d'économies de bout de chandelle, de généralisation de la sous-traitance de la maintenance à bas prix ... ou ce genre de choses vous voyez ... certes je m'avance un peu mais il s'agit de la sécurités des gens alors on a le droit d'en parler, c'est le strict minimum il me semble ...

Écrit par : lsls | mardi, 02 juin 2009

@L'Hérétique, J'ai lu l'article alors qu'il n'y a avait quasiment aucun commentaire.Je n'ai même pas imaginé que l'on puisse le trouver choquant.

Écrit par : Chui Kalm | mardi, 02 juin 2009

Il y a des gens qui éprouvent de la tristesse pour TOUTES les victimes (pas uniquement pour celles qui se trouvent dans une situation qu'ils pourraient rencontrer un jour). Et puis, il y a d'autres personnes qui font preuve de tristesse d'une manière "très sélective"(voir, par exemple : la différence qu'il peut y avoir sur ce blog entre les commentaires sur la bande de Gaza et ceux provoqués par cet accident d'avion.)

Écrit par : Géraldine | jeudi, 04 juin 2009

Les commentaires sont fermés.