Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Crise financière, le syndrôme du volcan | Page d'accueil | Le triste état de l'Hôpital »

vendredi, 26 décembre 2008

Jésus de Nazareth

Je ne suis pas chrétien, pas croyant, et je crois, pas même agnostique, mais plutôt dans une sorte de marais informe entre agnosticisme et athéïsme. Je ne reconnais donc ni dieu, ni fils de dieu. Mais en revanche, je considère l'homme que fut Jésus de Nazareth, et j'éprouve une admiration sans bornes pour cet homme-là : quel courage, quelle audace, quel précurseur fut cet homme-là. Il en fallait du courage pour affronter une foule prête à lapider une femme adultère ! et pour décréter que les femmes et les enfants avaient aussi le droit d'entrer dans le Temple de Yahvé pour y faire entendre leurs prières ! On voit, d'ailleurs, à quel point il était en avance sur son temps, et, à bien des égards, encore sur le nôtre, par la manière dont les évangélistes ont transmis son histoire.

«que celui qui n'a jamais péché lui jette la première pierre» : quelle force dans cette réponse qui vaut maxime ! S'imaginer que le Royaume de Dieu est accessible aux pauvres, aux faibles, à ceux que la société de son temps s'imagine comme pécheurs, y compris des non-croyants, quelle formidable innovation morale. A vrai dire, j'ai lu nombre d'écrits des philosophes de ce temps-là et d'avant, et parfois, même d'après, et je n'ai rien trouvé de similaire et d'aussi avant-gardiste.

Quand on lit les témoignages des Apôtres ou des Évangélistes, on comprend à quel point ces hommes n'avaient toujours pas compris leur maître à penser. Ils ne parlent que de repentance et de punition, certains appelant à nouveau à lapider la femme adultère. Très loin de Jésus...

Les Droits de l'Homme tels que nous les pensons aujourd'hui, sont les enfants des paroles de cet homme-là avant toutes choses. Pour cela, je lui voue une reconnaissance éternelle, et, à mes yeux, c'est le plus grand sage de tous les temps. Et c'est un hérétique qui le dit...

11:29 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : jésus |  Facebook | | |

Commentaires

"Royaume de Dieu accessible aux pauvres aux faibles",
et à priori inaccessible aux riches, aux forts.

Pas libéral du tout Jésus !!

Et aussi les "premiers seront les derniers
etc..."

Une conception de la méritocratie à redécouvrir ?

Écrit par : Chui Kalm | vendredi, 26 décembre 2008

Tout à fait d'accord avec ce post. Jesus est une des plus belles figures humaines, et l'une des plus intéressantes figures philosophiques.

D'accord aussi avec le commentaire de Chui Kalm. Jésus n'était pas un libéral.
Certains soutiennent même qu'il fut un "socialiste révolutionnaire".

Je le classerai pour ma part parmi les "radicaux humanistes", ceux qui cherchent à tournebouler le système, mais sans pour autant trancher les têtes. Quelques coups de fouet aux marchands du temple suffiront.

Écrit par : Parménide | vendredi, 26 décembre 2008

C'est clair, ce n'était pas un libéral, l'épisode du Temple le prouve. Mais quel être hors-norme !

Écrit par : L'hérétique | vendredi, 26 décembre 2008

L' avis et l'interprétation d'un autre etre hors norme:
http://www.coeurnet.org/article1055.html

Écrit par : Champomy | vendredi, 26 décembre 2008

Bon j'arrète là, vous allez finir par croire tous que je suis évangéliste, ce qui est loin d'etre le cas!
:))

Écrit par : Champomy | vendredi, 26 décembre 2008

En réalité les évangélistes ne m'inspire pas du tout. Mais l'évangile m'inspire alors finalement,Jésus a quand même dit :

"Rendons à César ce qui est César"

et rien ne dit qu'il était absolument contre le libéralisme.

Par contre il a bien dit "On ne peut servir
à la fois Dieu et l'Argent" (quelques fois
on se demande si Bush et d'autres savent lire).

De même le fort désir de voir ses "mérites individuels" récompensés en étant distingué par des postes et de l'argent ne me semble pas très évangélique.

Dans le fond à part tendre la joue gauche
quand on a reçu une gifle sur la joue droite, l'Evangile ne semble pas du tout
Incompatible avec la politique.

D'ailleurs des Grands Hommes Politiques
comme Adenauer ou De Gaulle, sans bien sûr
en faire mention, ne l'ont-ils pas un peu
montré ?

(Après tout pourquoi ne pas jouer à
l'Evangéliste, il y a de la marge avant de
dire autant de bêtises que les
"Officiels").

Écrit par : Chui Kalm | vendredi, 26 décembre 2008

le bouddhisme n'est pas mal non plus, et il a cet avantage de respecter la vie, fini les sacrifices humains ou animaux !

Écrit par : Mirabelle | samedi, 27 décembre 2008

Certes, Jésus était un être extraordinaire, cependant les Evangiles furent écrit bien après sa mort et seulement au IIIe ou IVe siècle ont été choisi les Evangiles "officiels", donc ceux qui en présentent la meilleure figure.

Pour moi, ancien catholique et athée convaincu, qui pense que l'éthique personnelle ne vient pas de la religion, Jésus reste un penseur important de l'athéisme en disant que nous ne devons pas tirer nos principes moraux de l'Ecriture (heureusement) et que nous devons nous en détacher.

Écrit par : florian_germany | samedi, 27 décembre 2008

Oh, comme ils ont l'air sûrs d'eux, ceux qui dit que Jésus a dit ceci ou cela...
Il y a des chances pour que jésus ait existé (le nom, Joshuah/Josué était TRES courant, en ce temps)mais n'ait pas grand chose à voir avec ce que racontent les évangiles, bien tarabustés, au 4ème siècle, par un des plus grands faussaires de tous les temps, un certain Eusèbe de Césarée, grand pote de Constantin...
Ce jésus là a tout d'un ectoplasme...
(Ce n'est pas une injure, malgré Hadock!)

Écrit par : Hirmente | lundi, 29 décembre 2008

Je devine que tu connais mieux cet homme que beaucoup de ceux qui prétendent le défendre aujourd'hui.
Tu es un hérétique pour l'église d'aujourd'hui mais tu es un vrai disciple de Jésus!

Écrit par : GuiGrou | mardi, 30 décembre 2008

Il me semble qu'il n' y a pas de second degré dans le Nouveau Testament.

Je trouve que l'évangile est surtout tarabusté
par les interprétations "folklorique" qui veulent lu faire admettre de gros égoismes!!

Écrit par : Chui Kalm | mardi, 30 décembre 2008

moi qui ai communiqué ou du moins essayé de le faie via un ou deux blogs un pendant longtemps, et ayant voulu faire passer des mssages de ce type n'y suis pas arrivé... je te dis BRAVO, ça c'est du bon, du solide... un exemple Merci !

Écrit par : Dominique | vendredi, 02 janvier 2009

Gloire à Jésus, au Roi des Rois pour ce témoignage qu'il vous a inspiré. Mon coeur s'est véritablement serré d'émotion à la lecture de ces mots ; et je vous dirais ce que Jésus a dit à Pierre "ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais c'est le Père qui est dans les cieux."(Matthieu 16:17)
Je prie que le Saint-Esprit œuvre en vous afin qu'Il vous révèle qui est véritablement Jésus-Christ de Nazareth, car Il est bien vivant, ressuscité et assis à la droite du Père. Il écrit dans Jean 20:30-31,
"Jésus a fait encore, en présence de ses disciples, beaucoup d'autres miracles, qui ne sont pas écrits dans ce livre. Mais ces choses ont été écrites afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu'en croyant vous ayez la vie en son nom."

La volonté de Dieu est que vous soyez sauvé par la foi en Jésus, et que vous parvienniez à sa connaissance, afin que vous puissiez jouir de mille bénédictions dans cette vie. Sachez aussi qu'il n'y a pas d'autre Dieu que Lui, et qu'Il est le seul chemin, la vérité et la vie. (Jean 14:6)
Que Dieu vous bénisse. :)

Écrit par : Camille | jeudi, 07 mai 2009

Les commentaires sont fermés.