Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Jean Lassalle et le silence des agneaux | Page d'accueil | Jacques Courmontagne se présente au nom du Modem en Gironde »

jeudi, 13 novembre 2008

Femme de l'année à 10 ans !

Nojoud.jpgJe viens de trouver l'information sur Cozop, en provenance du blog contre-dits : un magazine américain vient d'élire femme de l'année la petite Nojoud Ali, une enfant yéménite de 10 ans. Souvenez-vous, l'affaire avait éclaté en juin 2008. Delphine Minoui, du blog Chroniques Orientales, nous en dit plus. C'est au magazine Glamour que revient le mérite d'avoir élu cette courageuse enfant. Nojoud Ali, mariée de force et abusée sexuellement par un mari de 20 ans son aîné, avait obtenu le divorce, après avoir ému le juge Mohammed al-Ghadhi à qui elle avait conté son histoire. Cette histoire avait causé un choc dans l'opinion yéménite, chose rare dans ce pays, et une mobilisation rare s'était ensuivie, sous l'égide de Shada Nasser son avocate.

Il faut savoir qu'au Yémen, les lois tribales permettent ces mariages et l'emportent souvent sur la loi nationale. Les autorités religieuses font preuve de lâcheté et n'osent pas condamner clairement ces pratiques par crainte que l'on associe le Prophète à leur condamnation en raison de l'âge d'Aïcha dans le Coran. Mais en réalité, les familles qui acceptent les contrats de mariage à 10 ans font stipuler que le mari doit être respectueux et ne pas toucher l'enfant avant sa maturité sexuelle estimée là-bas à 15 ans. Nojoud Ali veut devenir avocate, désormais, et j'espère qu'elle va y réussir.

L'espoir, c'est que depuis cet événement, une dizaine d'autres petites filles ont entamé un procès similaires contre leur "mari". L'excellent choix du magazine Glamour, je l'espère va contribuer à lutter contre ce fléau.

Delphine Minoui, sur son blog, a rapporté la première journée de classe de Nojoud, le 25 septembre dernier. Au passage, je recommande cet excellent blog que j'ai découvert à l'occasion de ces évènements, et qui s'en va rejoindre ma blogroll livre des merveilles.

Commentaires

J'avais entendu parler de l'histoire de cette petite fille.
Bonne initiative du magazine Glamour...

Écrit par : emanu124 | jeudi, 13 novembre 2008

L'ennui, c'est qu'elle n'a pas obtenu le divorce pour abus sexuels (puisque le mariage forcé des petites filles n'a rien d'exceptionnel en terre musulmane). La population s'est émue de la savoir battue par son mari. C'est par ce biais qu'elle a obtenu un soutien, et que son avocate a pu attirer l'attention sur le scandale des ventes d'enfants.

Écrit par : Julie Dep | dimanche, 21 décembre 2008

Les commentaires sont fermés.