Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Européennes : le MoDem à 11% | Page d'accueil | 15 points d'avance pour Obama selon les premières projections »

mardi, 04 novembre 2008

Statut de Mayotte, Bayrou ne veut plus d'hésitation

bayrou-media-petit.jpgFrançois Bayrou, en déplacement à Mayotte a participé aux célébrations du cinquantenaire du Congrès de Tsoundzou, au cours duquel les notables mahorais avaient pour la première fois, le 2 novembre 1958, émis le voeu d'obtenir pour Mayotte le statut de département français. François Bayrou a souhaité dimanche que le gouvernement "arrête d'hésiter" sur le statut de Mayotte. "Ca fait 50 ans que Mayotte a demandé la départementalisation. Si en 50 ans, la France n'est pas capable de répondre à un territoire après tout de dimension modeste comme Mayotte, alors c'est que La France manque à ses devoirs."

"Je pense qu'il faut arrêter d'hésiter. Mayotte a choisi la France et a dit oui à la France et la France doit dire oui à Mayotte."
Mayotte, une des îles de l'archipel des Comores, avait été la seule à décider de rester dans le giron français lors d'un référendum sur l'indépendance en 1974.
Elle a le "statut de collectivité départementale d'outremer", mais son conseil général souhaite qu'elle devienne un département à part entière, ce qui permettrait notamment d'avoir le RMI et un SMIC équivalent à celui de la métropole. Le gouvernement a prévu d'organiser un référendum sur le statut de Mayotte au premier semestre de 2009.

12:06 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : bayrou, mayotte |  Facebook | | |

Commentaires

Etape importante pour Mayotte, d'autant que cela participe de la stabilisation des relations dans ce coin d'Océan Indien, que ce soit du point de vue inter-comorien ou dans le cadre des relations Union Africaine - Union Européenne:
http://www.quindiblog.eu/log/2008/03/quindi-linterve.html

Écrit par : ArnaudH | mardi, 04 novembre 2008

bayrou n a pas de lecon à donner au maorais car bayrou est laissé et abandonné par son propre parti,vomi par les francais acause de sa politique cameleonniene.il est ni gauche ni droite ni centre

Écrit par : ahamada | mardi, 04 novembre 2008

il est grand temps que les maorais comprennent que quelles que soient les circonstances cette ile mere des comores est indetachable des autres iles.la france ne peut pas vous mentir .vous n aurai jamais la departemataliation reveillez vous
vous etes comoriens qui ont la nationalité fracaise comme ceux des autres iles
a bon entendeur salut

Écrit par : ahamada | mardi, 04 novembre 2008

j'en ai marre d'entendre les representants parlaient que du "positif" sur la departementalisation mais non aux contraintes.
Si j'ai bien saisie ce que Bayrou veut que la france n'attende pas à donner Mayotte la soit disant departement car les Maorais attendent( veulent) le RMI ET LE SMIC.
mais tt ce qui suit derrière est ce qu'ils disent aux peuples Maorais non biensûr.!!

Écrit par : man mabo | mardi, 04 novembre 2008

sincerement,l'opinion internationale notamant la France doit prendre acte de la decision des mahorais sur leur choix en se referant aux textes et conventions internationaux des droits humains et plus precisement à la charte des droits de l'homme stipulant je cite ( tout le peuple a le libre choix du destiné de leur pays) pacte civil et politique

Écrit par : kambi | mercredi, 12 novembre 2008

@ kambi
Eh bien justement, Mayotte a voté au début des années 70 : quel est le problème ? Personne ne veut de l'indépendance à Mayotte, aujourd'hui. Bien au contraire, c'est la départementalisation qui est souhaitée.

@ ahamada
Pas de chance, les Mahorais ne partagent pas votre point de vue...

@ mam mambo
Pas compris votre message...

Écrit par : L'Hérétique | mercredi, 12 novembre 2008

Les commentaires sont fermés.