Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Une charte contre l'anorexie | Page d'accueil | Danser écolo ? »

samedi, 12 avril 2008

Le Palais de la Découverte en danger !

Et voilà. Je m'étais déjà inquiété des projets de l'Etat, mais ça se précise. Ateliers menacés, financements réduits, salle d'honneur supprimée, cette fois, la coupe est pleine. Je copie pour info le communiqué des défenseurs du Palais de la découverte. Pour soutenir cette institution, il faut aussi signer la pétition en ligne et activer le maximum de relais d'opinion ou politiques.

Pourtant, la fréquentation augmente toujours plus, et les groupes scolaires sont de plus en plus nombreux à s'y rendre (1/4 des visiteurs !!!). Pire, alors qu'une des grandes forces du Palais, c'est le contact permanent entre chercheurs et grand public, le ministère de la culture veut changer le statut du Palais de la découverte, qui est actuellement proche de celui d'une université, afin de réaliser une fusion avec la Cité des Sciences. Bref, c'est du grand n'importe quoi avec à l'évidence des intérêts sous-jacents. J'avias déjà évoqué dans une note, le 05 juillet dernier, les véritables intérêts du Ministère de la Culture.

Pour ma part, je vais en informer la conseillère MoDem du Conseil de Paris, Marielle de Sarnez. 

La société française dans son ensemble s'inquiète, à juste titre, de la désaffection des jeunes pour les filières scientifiques. Le Palais de la Découverte (établissement sous la tutelle du ministère de l'éducation nationale) est l'un des très rares lieux en France où l'on apprend à aimer les sciences. Il a suscité et suscite encore de nombreuses vocations scientifiques. Or, il est prévu de l'amputer de plus de 40 % de sa surface.
Pourtant, le site où sont situés le Palais de la découverte et les Galeries Nationales a été libéré d'une série d'occupants, et d'autres surfaces, importantes, ont été créées dans les sous-sols.
Le Grand Palais, ce bâtiment de prestige, à proximité des Champs-Élysées, a toujours suscité la convoitise. Aujourd'hui, il est prévu que des opérateurs privés financent des travaux de rénovation, en échange de l'occupation d'une partie des lieux. Ces travaux entraîneraient une fermeture pendant au moins deux ans (2006 et 2007).
La réduction de surface aura comme conséquence une diminution de l'offre en qualité et en quantité : abandon d'expériences essentielles, réduction du nombre de groupes scolaires accueillis...
La science n'est pas facile, le Palais de la Découverte donne envie de la découvrir. L'opportunisme économique combiné à la négligence de notre tutelle risquent de nous conduire à la fermeture définitive.

Le personnel du Palais de la Découverte.

Commentaires

La découverte et la villette devraient être sous tutelle du ministère de la culture.
Les Arts et les Cultures à la Culture, pour redéployer l'oeuvre de Malraux auprès des publics, avec les publics.
Et si les réseaux d'Educ Pop incrustés dans les corporations de l'Educ Nat ne veulent toujours pas développer des actions culturels pour tous (et non pour "leur petit peuple"), la destruction de l'éducation populaire en france va continuer.

Écrit par : chr!s | samedi, 12 avril 2008

En tout cas, je suis très hostile à l'amenuisement progressif du Palais de la Découverte.

Écrit par : L'Hérétique | samedi, 12 avril 2008

Je serais curieux de connaître le % des français, pas uniquement des parisiens, qui y sont passé au moins une fois pendant leur scolarité ou après. Je suis prêt à parier sur un % assez élevé. Sans compter bon nombre de touristes étrangers.

Bref, tout ça pour dire que le Palais de la Découverte n'est pas juste un autre "musée". Il fait partie de notre patrimoine commun. Il faut évidemment le protéger.

Il y a quelque chose de symboliquement aussi fort qu'inquiétant et triste dans la phrase "FERMETURE du Palais de la DÉCOUVERTE".

Pétition signée. Il serait sans aucun doute souhaitable pour les défenseurs du Palais de la Découverte de porter autant que possible leur combat sur la scène nationale plutôt que parisienne.

Écrit par : Aurélien | samedi, 12 avril 2008

Les commentaires sont fermés.