Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« De Panurge au Grognard : hommage ! | Page d'accueil | Non, François Bayrou n'est pas seul ! »

mercredi, 02 avril 2008

Vivre plusieurs vies en une seule

Je viens de terminer ma promenade hebdomadaire sur le blog d'Axel, Page 2007, et je suis tombé sur une vidéo de présentation d'une jeune comédienne très intéressante. Hélène Merlin a tourné un petit court-métrage très original par lequel elle exprime ses motivations de comédienne. L'enchanteresse portebien son nom :-)

Ce que j'ai aimé, c'est qu'elle commence par présenter, à l'aide de bandes en V8 de son enfance les différents métiers qu'elle a envisagé d'exercer, puis, faute de pouvoir choisie, la solution qui s'est naturellement imposée à elle : devenir comédienne ! En effet, seul l'acteur peut interpréter tous les rôles. Très bien vu, et très bien pensé. L'idée me plaît beaucoup, et cela prouve aussi que cette jeune actrice a réfléchi sur son métier et ses motivations profondes. L'aspect multi-forme du travail de l'artiste acteur est particulièrement prégnant dans ce petit court-métrage que j'invite à aller visionner. Axel, me semble-t-il, s'est donné pour but de promouvoir de jeunes talent qui auraient sinon du mal à éclore dans la nasse médiatique, qui laisse souvent bien peu de place aux jeunes pousses. C'est tout à son honneur, d'autant que cet effort est totalement bénévole de sa part.

En tout cas, pour le coup, il en a clairement détecté un. Je précise d'ailleurs qu'il propose une filmographie plus complète et représentative sur film7.com.

14:00 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : page2007, hélène merlin |  Facebook | | |

Commentaires

Axel a de très bons gouts en matière artistique !

Écrit par : Christelle | mercredi, 02 avril 2008

@ Christelle

Oui, il a du flair

Écrit par : L'Hérétique | mercredi, 02 avril 2008

J'ai été faire un tour. Ce court, bigrement bien réalisé, fait beaucoup de bien après tous ces départs et les tonnes de venin crachés par certains "démissionnaires"!

Que cette artiste fasse longue route!

Nicolas

Écrit par : Nicolas Vinci | mercredi, 02 avril 2008

Oh, merci à vous tous. Cela me fait très plaisir.

J'aimerais tant qu'on puisse faire autre chose d'Internet que de parler des people déjà connus, qui n'ont vraiment pas besoin de la blogosphère pour avoir des articles.

C'est tellement triste de voir en tête d'audience les articles sur Carla Bruni ou Laure Manaudou...

Un titre à la con sur une célébrité attire 100 fois plus de visites que de passer du temps à chercher de nouveaux talents. Cette prime au négatif est affligeante.

Alors cela me touche beaucoup, cet écho sur cette jeune comédienne.

Merci L'Hérétique, Christelle, Nicolas.

Écrit par : Axel | mercredi, 02 avril 2008

Salut Axel,

C'est très bien ce que tu fais je trouve. Bon, évidemment, pour le nombre de visites, c'est pas énorme sur mon blog, mais j'ai un plan facile pour la faire connaître. Très simple et utilisé par Plutarque dans l'Antiquité : des Vies parallèles. Tu prends une célébrité, un jeune talent, et tu écris deux vies parallèles. Succès et notoriétés assurés pour ton jeune talent. Que penses-tu de mon idée (enfin, de l'idée de Plutarque, plutôt) ?

Écrit par : L'Hérétique | mercredi, 02 avril 2008

Tiens, marrante ton idée. Je n'avais jamais pensé à cela.

Pourtant je suis lecteur de Plutarque depuis mes 17 ans. Mais je n'avais jamais considéré Plutarque sous cet angle, comme un agent de buzz pour jeunes pousses.

En fait, Plutarque fait des parallèles entre des jeunes stars ayant déjà percé, et leurs aînés historiques, comme par exemple César et Alexandre.

Il ne parle pas vraiment d'inconnus.

Je crains qu'un inconnu manque un peu de biographie pour être "parallélisé" avec une notoriété.


La vie de ces jeunes comédiennes est étonnante.

D'un côté, beaucoup ont un charme fou, et semblent avoir le monde à leurs pieds, prise chacune isolément. A se damner pour un sourire.

Mais plongées ensemble, par centaines, dans un même milieu, avec le même objectif : "jouer, tourner", se partageant le "temps de cerveau humain disponible" des spectateurs, chacune est prise dans l'incroyable difficulté de se distinguer de sa voisine, et de décrocher le rôle souhaité.

Le charme individuel, le talent individuel, ne suffisent alors plus, et tout ce qui semblait facile pour chacune devient difficile au milieu des concurrentes.

Un peu comme quand tous les premiers de la classe de Province se retrouvent tout d'un coup en classe préparatoire à Paris.


"pour le nombre de visites, c'est pas énorme sur mon blog"

oui mais grâce à toi elle a une Google News à son nom ce soir.

Écrit par : Axel | mercredi, 02 avril 2008

Si ce n'est que google news, prends contact avec eux, précise que tu es une équipe, donne tes stats, et fais-toi référencer, tout simplement.

Le coup des vies parallèles, je te parie ce que tu veux que ça marcherait. Tu ne rédiges pas un roman mais des billets de blog : pas besoin de trente pages pour les écrire...

Écrit par : L'Hérétique | jeudi, 03 avril 2008

Si ce n'est que google news, prends contact avec eux, précise que tu es une équipe, donne tes stats, et fais-toi référencer, tout simplement.

Le coup des vies parallèles, je te parie ce que tu veux que ça marcherait. Tu ne rédiges pas un roman mais des billets de blog : pas besoin de trente pages pour les écrire...

Écrit par : L'Hérétique | jeudi, 03 avril 2008

Oui je le ferai pour Google News, mais j'attends d'avoir repris mon rythme de croisière de billets à contenu.

Depuis un mois je ne publie pas grand chose sur Page2007, entre le temps passé à lancer Films7.com, et le temps pris à maîtriser Drupal...

J'ai même les 6 réponses à Christelle toujours en attente...

Je vais réfléchir à ton idée Plutarque.

Je travaille aussi sur des courts scénarios, des scènes uniques ou des scènes courtes à épisodes, que de jeunes comédiennes pourraient interpréter simplement, face caméra, ou avec de petites équipes techniques, et qu'on diffuserait ensuite sur le Net.

Je trouve que les comédiens n'exploitent pas du tout le potentiel Internet aujourd'hui.

Ils présentent des courts métrages d'auteur à public potentiel très réduit.

On trouve très peu de bons sketchs, de chroniques, ou de courtes scènes, capables d'être viralisées sur YouTube ou MySpace.

La barrière n'est pas financière. Ni même créative, car je ne pense pas que ce soit difficile de faire mieux que les conneries qu'on trouve sur YouTube.

La barrière est culturelle: il n'y a pas de réflexe de se lancer seul face à une caméra en visant le public Internet, lorsqu'on est un jeune comédien. On pense toujours qu'il faut passer par le court métrage institutionnel, pas adapté à une diffusion sur Internet.

Écrit par : Axel | jeudi, 03 avril 2008

Le problème, c'est de déterminer quel public tu touches sur la Toile. Pas forcément celui que tu vises, et surtout, peu probablement les professionnels.

Écrit par : L'Hérétique | jeudi, 03 avril 2008

Les comédiens professionnels sont déjà en contact avec les circuits professionnels. Hélène a déjà un agent, par exemple.

Donc je ne vise pas les professionnels, mais le grand public. L'idée chaque fois c'est de créer l'attente du public. Et lorsque le public est là, les professionnels regardent différemment un artiste.

(Très concrètement, faire monter un artiste dans le Top des vidéos les plus vues sur MySpace, par exemple, a un effet sur le regard des professionnels, qui suivent de plus en plus ces lieux.

Et lorsqu'un jeune artiste présente une pièce de théâtre, en parler sur la toile aide à remplir la salle, tout bêtement).

On cite souvent l'exemple de Lorie, qui avait échoué dans son contact direct avec les professionnels, puis qui a diffusé sa musique sur Internet, a fait un carton, et a ensuite vu les professionnels s'intéresser à sa musique, du fait de son audience sur le Web.

Pour citer un autre exemple réussi que nous connaissons, dans un autre domaine, il y a celui de Quitterie.

Le buzz organisé dans la blogosphère au sujet de Quitterie a ensuite fait des ricochets dans les médias classiques, puis auprès des décideurs politiques (sa nomination comme déléguée nationale).

Toutefois, comme je te le disais au moment du lancement du blog de CC, le buzz sur la blogosphère n'est qu'un élément du succès, jamais le seul.

En définitive, c'est le comportement de la personne en cause, qui est décisif.

Quitterie n'est pas le résultat d'un buzz sur la blogosphère. Elle est le résultat de son énergie, sa capacité à utiliser ces leviers pour atteindre un but.

Sans comportement actif de sa part, sans intelligence stratégique et acharnement, sans capacité à répondre aux sollicitations des médias, le buzz ne l'aurait menée nulle part.

Si je me contente de diffuser une vidéo d'une militante politique, qui par ailleurs restera passive, il n'y aura aucun effet sur sa carrière.

Idem pour les artistes.

Le buzz sur le Net est une composante. La carte maîtresse reste dans la main de la personne: le travail, la ténacité, l'acharnement, ce que Mitterrand nommait la seule vraie qualité décisive pour l'emporter. On ne crée pas artificiellement une personnalité.

Écrit par : Axel | jeudi, 03 avril 2008

"déterminer quel public tu touches sur la Toile"

pour ce qui est du ciblage du public, c'est la raison de la création du nouveau site, Films7.com

Un site thématiquement ciblé rassemble un public plus intéressant pour l'objectif visé.

Écrit par : Axel | jeudi, 03 avril 2008

Salut Axel

Oui, évidemment, je souscris tout à fait à ce que tu dis. Ben écoute, en tout cas, elle est présente sur trois blogs : le tien, le mien et celui de Nicolas Vinci.

Écrit par : L'Hérétique | jeudi, 03 avril 2008

Je vois qu'on en parle aussi sur LePost:

http://www.lepost.fr/article/2008/03/31/1175193_jean-carmet-bourre-et-une-video-de-jeune-comedienne-helene-merlin_1_0_1.html

6400 lectures.

Écrit par : Axel | jeudi, 03 avril 2008

Les commentaires sont fermés.