Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Statistiques de l'hérétique pour le mois de février 2008 | Page d'accueil | Paris 16ème : le double langage de Jean-Yves Mano »

mardi, 04 mars 2008

Hou hou, y'a un hibou !

1903227096.jpg
Puisque Christelle adore les hiboux...

Le hibou est un sympathique volatile qui se nourrit essentiellement de rongeurs et fait des "hou hou" la nuit. A vrai dire, le hou hou, c'est un mythe : quand j'étais plus jeune, j'ai animé un stage en pleine nature avec des ados, en Corse, et pendant une semaine, j'ai cru que le réfrigérateur déconnait  : j'entendais sans cesse, une sorte de bip-bip annonciateur d'une panne catastrophique, compte-tenu du nombre de boutonneux à qui il fallait que je fasse la bouffe. En fait, ce sont ces misérables bestioles qui m'ont induit en erreur pendant une semaine avec leur bip-bip !

Au-delà de ça, c'est un bestiau sympa comme tout, victime de pas mal de préjugés, en particulier au Moyen-âge, mais pas seulement, tout ça parce qu'il vit la nuit plutôt que le jour. De ce fait on l'a souvent associé à la mort, à la sorcellerie ou encore à la mélancolie. Quelques esprits fûtés en ont tout de même fait un symbole de sagesse et d'intelligence. 

Perso, je trouve très chouette sa copine  ci-dessous 922686801.JPG. Tout aussi victime de superstitions idiotes, et tout aussi utile que son cousin, les Grecs avaient fait d'elle le symbole de la déesse Athéna, déesse de la sagesse et de l'intelligence.

Personnellement, j'ai un très gros faible pour une variété, la Harfang, ou chouette des neiges :

1173523872.jpg Je me souviens notamment d'une visite dans un zoo, dans ma tendre jeunesse où j'avais eu la chance de tomber sur des poussins harfangounets : c'est simple, ce sont d'authentiques peluches sur deux papattes.

C'est craquouille au possible, quand ça piaille tout ce que cela peut pour avoir une bouchée pré-mâchée d'une purée de bons cloportes aux cafards pré-digérée. 

On devrait faire de ces sympathiques rapaces notre totem, à nous autres démocrates, je trouve que ce serait une chouette idée :-) Ben oui,un totem pour le MoDem, sympa comme titre de billet, non ? Je vais faire campagne en ce sens après les municipales.

Tiens, d'ailleurs, j'ai toujours trouvé que Marielle de Sarnez avait un peu le regard d'une chouette, mais c'est mon impression personnelle, évidemment.

581821186.jpg376938363.jpg

Pas votre avis ?

Regardez bien, oui ? non ? 

Commentaires

Hou hou !
"Mamie Chouette", c'est le surnom de ma grand mère depuis qu'un soir dans les bois elle s'amusait à les imiter.
Là, t'es sur de prendre 20 places dans Wikio ;)

Écrit par : KaG | mardi, 04 mars 2008

@ KaG

euh, franchement, cela m'étonnerait que la chouette ni le hibou me ramènent des visiteurs ou des liens :-)
Mais j'aime bien ces petites bêtes que je trouve sympa comme tout

Écrit par : L'Hérétique | mercredi, 05 mars 2008

Moi aussi ça m'est arrivé le coup du Bip Bip ;)

Écrit par : vincent15 | mercredi, 05 mars 2008

@ vincent

Ah ! Merci pour ce témoignage qui prouve que je n'avais pas fumé la moquette de la salle de réunion ces soirs-là.

Écrit par : L'Hérétique | mercredi, 05 mars 2008

Un GRAND merci pour cette réhabilitation de l'hibou, de la chouette en particulier. Oiseau de nuit, il veille...
Quant à la comparaison du regarde de la chouette avec Marielle, euh... comment dire, là je crois que tu as fumé des cigarettes qui font rire... Amitiés

Écrit par : Christelle | mercredi, 05 mars 2008

Etre démocrate aujourd'hui tout en gouvernant efficacement et justement: c'est possible avec le collectif Ensemble maintenant!

A très bientôt pour la présentation d'un nouveau projet politique et
organisationnel pour la Fédération de Paris!

Ensemble, Maintenant!
Pour un renouveau démocrate.

"Au sein de cet environnement instable et turbulent, un seul élément reste constant: le changement." Dalaï-Lama

Écrit par : Ensemble, Maintenant! | mardi, 25 mars 2008

Les commentaires sont fermés.