Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Sectes : la boîte de Pando...euh, non, d'Emmanuelle | Page d'accueil | Paris 5ème : l'erreur de casting de Lyne Cohen-Solal »

jeudi, 21 février 2008

Guignols de l'info, guignols à l'info...

C'est amusant, je réfléchissais sur l'obstination bornée qui pousse les Guignols de l'info à présenter en benêt François Bayrou, l'un des derniers hommes politiques en France que la culture nourrit et habite. On le voit d'ailleurs souvent dans ces réactions, où il évoque des moments forts de la littérature et de la philosophie ou encore de l'histoire. Ils seraient certainement peu nombreux, dans la classe politique, à pouvoir évoquer la Dalle d'Epidaure dans une saisissante métaphore pour exprimer le projet démocrate, ou bien à se réclamer de Pascal pour dénoncer la dérive de Nicolas Sarkozy sur la laïcité.

Mais, quoi que dise ou fasse François Bayrou, aux yeux de l'équipe des Guignols, il demeure, et depuis maintenant 8 ans, un benêt incurable...

Une telle obstination me rappelle celle du comique Aristophane qui fit rire aux éclats les Athéniens au 5ème siècle avant Jésus-Christ. A ceci près que si les Guignols de l'info sont distrayants, ils n'ont en aucun cas le talent d'Aristophane !

Aristophane dont l'humour et le génie ont traversé les siècles n'a pourtant pas manqué de moquer les plus grands esrpits de son temps, et notamment Socrate et Euripide. Il reprochait au premier ce que le beauf athénien moyen reprochait à l'homme, c'est à dire de rompre avec les traditions et d'apporter de nouvelles pratiques religieuses dans la cité. Dans les Nuées, il le présente d'ailleurs comme un benêt rêveur, le nez en permanence perdu dans les nuages (d'où le titre les Nuées) et trébuchant à chaque pas parce qu'il est incapable de regarder ce qu'il y a sur le sol. Et pour Euripide, son tort est d'être le fils d'une marchande de légumes...

Aristophane est amusant, mais cela ne vole tout de même pas haut...On peut en dire autant des Guignols. Je me suis d'ailleurs interrogé sur leur rôle lors des trois dernières élections présidentielles.

J'ai noté qu'à chaque reprise, ils ont fait passer pour un sympathique truand abruti et sans vergogne, celui qui serait finalement élu. Le Sarkozy de 2007 met à l'évidence les rieurs de son côté. Et outre la manière dont ils ont traité Bayrou, je me suis aussi interrogé sur le sort qu'ils avaient réservé à Ségolène Royal. En effet,Ségolène Royal est une belle et charismatique femme, or, j'ai observé que la marionnette des Guignols était totalement fade, et que son ton traînant ressemblait à s'y méprendre à celui de la marionnette d'Arlette Laguilier. Cette ressemblance m'a troublé à plusieurs reprises. Les Guignols ont souvent fait semblant de tenir un discours de gauche (populiste, au demeurant) mais je ne suis pas certain que leur positionnement soit si clair que cela. On peut subodorer peut-être que l'élection de certaines puissances en arrangent bien certains...

Bref, prenons garde quand ce sont des guignols qui sont à l'info, les apparences sont très trompeuses... Ne pas oublier aussi que la condamnation à mort de Socrate ne gêna pas outre mesure Aristophane... 

Commentaires

Y a encore des gens qui regardent les Guignols ?

Écrit par : KaG | jeudi, 21 février 2008

Ben moi non, j'ai plus la télé :-)

Écrit par : L'Hérétique | jeudi, 21 février 2008

Joli billet, intéressant.

Pour Bayrou, c'est son bégaiement qui en a fait un simplet.

Une caricature se construit à partir d'un élément visible, qui envahit ensuite tout le corps et l'esprit sous le trait du caricaturiste.

"Bègue=simplet" dans la mythologie des caricaturistes, c'est plus fort comme équation que l'intégration de Montaigne et de Pascal.

Écrit par : Axel | jeudi, 21 février 2008

Salut Ax,

Merci. Tiens, au fait, cela fait un moment que j'envisage de te placer en lien, simplement, je ne sais pas si je te signale chez les MoDem et Démocrates ou bien les centristes égarés...

Écrit par : L'Hérétique | jeudi, 21 février 2008

"je ne sais pas si je te signale chez les MoDem et Démocrates ou bien les centristes égarés..."

"Egarés" ira bien avec mon statut d'électron libre.

Je n'aime pas les partis. Bayrou m'intéressait en défendant l'union nationale. La construction partisane m'intéresse moins.

Je reste centriste façon Marc-Aurèle, allergique aux logiques de clans:

"n'avoir point pris parti pour les Verts ni les Bleus, pour les Courts ni pour les Longs-Boucliers".

Écrit par : Axel | jeudi, 21 février 2008

En bon lyonnais, je dirai tout simplement: touche pas à mon guignol.'lol'

Tahar, coeur de Lyon

Écrit par : houhou | jeudi, 21 février 2008

:-)

Écrit par : L'Hérétique | jeudi, 21 février 2008

"Ségolène Royal est une belle et charismatique femme"

Tu pousses pas un peu là ? Faut vraiment que je relise Max Weber pour le coup...

Si je veux bien croire qu'elle se veut porteuse d'un message, prête à accomplir une mission, pour le "don" il y aurait à redire.

Écrit par : Ilium | jeudi, 21 février 2008

Ils le font passer pour un benet, mais le rendent au moins sympatique. Ca pourrait être pire ;-D

Écrit par : Le Petit Grognard | jeudi, 21 février 2008

Le grand décalage entre Bayrou et sa marionnette m'a également interpelé... Et le rôle déterminant des Guignols pour la présidentielle est quelque chose de connu...

D'un autre côté, je ne dirais pas que les Guignols soient très sarkozystes...

Voici ce que j'en tire perso : je ne pense pas qu'il y ait des gens chez les Guignols qui soient « contre » Bayrou (comme ils sont « contre » Sarkozy). Il y a ceux qui pensent qu'il est insignifiant et qui lui font une marionnette de benêt. Et il y a les autres, qui s'accomodent fort bien de cette marionnette... car elle est inoffensive et même sympathique !

Comparons les marionnettes de Royal, Sarkozy et Bayrou : aucune n'est "positive", certes, mais laquelle est la moins "négative" ? Pour qui vais-je avoir envie de voter ? Pourquoi pas pour un homme qui a gardé une âme d'enfant et croit à ses rêves ?

Car, au-delà de la caricature qui fait l'impasse sur la grande intelligence de l'homme, elle me plait bien, moi, cette marionnette. N'est-ce pas une qualité rare (partant précieuse) de croire en ses idéaux, à la manière d'un enfant ?

Écrit par : Yannou | jeudi, 21 février 2008

Tiens, on a rédigé en même temps avec Petit Grognard et on est d'accord !

Écrit par : Yannou | jeudi, 21 février 2008

@ Ilium
Ben elle est tout de même pas moche :-)

@ Grognard et Yannou

Si vous saviez le nombre de personnes qui se sont fait une image de Bayrou d'après les Guignols...
Je vous trouve bien optimistes...

Écrit par : L'Hérétique | jeudi, 21 février 2008

Oui, bof, peut-être qu'on a tendance à réagir avec plus de distance parce qu'on le connait bien en vrai...

Écrit par : Yannou | jeudi, 21 février 2008

@ l'Hérétique

C'est vrai, t'as pas la télé ? Si oui, alors c'est un point qui nous rassemble.
La mienne est partie à la déchetterie il y a 3 ans, le jour où j'ai craqué !
Mais bon, des fois, ça gueule un peu à cause de ça en interne, faut reconnaître.

Écrit par : Bertrand | jeudi, 21 février 2008

Je ne comprends pas trop le trip intello de ne pas avoir la télé, comme si c'était un objet sale.

Une grande partie de la création culturelle du XXe siècle se voit à la télé, et pas autrement (on ne peut pas sortir tous les jours au cinéma).

Si je devais enlever de mon histoire intérieure tous les films vus depuis l'enfance, à la télé, il me manquerait des pans entiers de connaissance sur le genre humain, sans parler des heures de plaisir à la vision de ces films.

Les livres ne compensent pas, ils sont un autre univers, parallèle, qui ne peuvent pas se substituer à la culture cinématographique.

La télé, ce n'est pas forcément TF1, ce n'est pas forcément l'aliénation devant Coca-cola.

Un enfant élevé sans télé est coupé de son époque, il est déraciné, il flotte dans un monde dont il ne peut plus comprendre la moitié.

Écrit par : Axel | vendredi, 22 février 2008

Moi je suis un fan des guignols, c'est peut-être la
seule émission qui reste s'autorisant à être trés
caustique pour tout le monde et je trouve que c'est
souvent bien vu.
Est-ce qu'elle influence les élections ? Pas du tout évident.
F. Bayrou en guignol n'est pas si antipathique.
Sinon que dire de Sarko, de l'Americain style "Word
Company" et bien d'autres ?

Écrit par : Luc | vendredi, 22 février 2008

@ Ax

Euh, moi je l'avais jusqu'à cet été. C'est surtout que je ne voulais aps que mes enfants regardent trop alors du coup, à l'occasion de mon déménagement, je n'ai pas rebranché mon décodeur.

Mais en fait, je vais le rebrancher d'ici deux mois, je pense.

@ Luc

Moi aussi, les Guignols me font rire, mais bon, mon exemple avec Aristophane montre qu'on peut être marrant, et tout de même se planter complètement...

Écrit par : L'Hérétique | vendredi, 22 février 2008

"Pas moche" !

No coment, on a dit pas le physique...

Écrit par : Ilium | dimanche, 24 février 2008

Les commentaires sont fermés.