Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Martinon, non, non, non...et Néron ! | Page d'accueil | Paris 16ème : le double constat de Jean Peyrelevade »

mardi, 12 février 2008

Islam et Occident

Je réfléchis à l'affaire Ayaan Hirsi Ali , et je me dis que l'Occident et l'Europe s'y prennent particulièrement mal vis-à-vis del'Islam. L'Islam ne pourra pas évoluer à partir de l'Europe, grâce à quelques lettrés isolés qui ne devraient leur notoriété qu'aux rotomontades des intellectuels des salons de Paris ou d'ailleurs en Europe.

En réalité, l'espoir, c'est au sein de l'Islam lui-même qu'il doit germer, et ce peut être long. L'intelligence, ce serait de favoriser discrètement cet Islam là où il existe. Mohamed VI au Maroc aura certainement fait infiniment plus pour la femme dans le monde arabe que Ayaan Hirsi Ali , dont les écrits ne recontrent un  écho que dans les salons de la bien-pensance européenne. 

Bien sûr, il faut, au nom de nos valeurs protéger Ayaan Hirsi Ali , mais ce n'est pas non plus la peine d'en faire une affaire nationale, et ce n'est certainement pas cet épisode qui contribuera à faire émerger un Islam progressiste et modéré.

Pour ma part, je suis profondément convaincu que c'est ailleurs qu'en Europe qu'un vent nouveau se lèvera, au sein de l'Islam lui-même. Et je suis, à cet effet,  convaincu qu'une bonne suprise viendra de l'Iran. La nature du shiisme perse est d'être intrinsèquement révolutionnaire et de ne pas se satisfaire de l'ordre et de la stabilité qui caractérisent les sociétés sunnites. Cet islam-là ne se satisfera pas d'un islam gestionnaire et conservateur, et il nourrira tôt ou tard des revendications populaires. De plus, la jeunesse pourrait bien, tôt ou tard, manifester de manière bien plus massive son ras-le-bol de la chape de plomb qui s'est abattu sur elle, et nous faire un mai 68 à l'iranienne...

Peu s'en souviennent encore, mais le successeur que Khomneiny avait initialement désigné était l'ayatollah Motazeri, un religieux réputé pour ses positions sociales. Les Iraniens ont été capables de porter au pouvoir Khatami, il n'y a pas si longtemps, et, aujourd'hui, en Iran, les 3/4 de la population considèrent Ahmadinejad comme un bouffon inconsistant. 

En Turquie, Erdogan manifeste l'intention évidente de construire une démocratie islamique. A condition qu'il ait l'intelligence de ne pas se couper des laïcs, on peut espérer là-bas une évolution, en dépit des récentes prises de position  sur le voile à l'Université. Et puis il y a le Maroc, où la personne du roi joue un rôle considérable dans un sens positif.

Nous autres Européens, aidons discrètement les bonnes volontés, mais évitons les leçons de morale incessantes et le tintamare. Essayons d'avoir une diplomatie habile, discrète et fructueuse. 

13:00 Publié dans International | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : Europe, Islam, Occident |  Facebook | | |

Commentaires

Je salue ton article car il est courageux et va à contre sens de ce qu'on entend par çi par la.
Je pense qu'il est tout à fait possible d'établir des dialogues entre croyants et non croyants. Je pense que le problème ne se situe pas entre chrétiens juifs et musulmans. Les passerelles existent déjà et les dialogues ont été établis, il y a très longtemps.
La difficulté se situe plutôt entre croyants et non croyants.
Le débat sur la laïcité est un tout autre débat qui a malheureusement été focalisé sur l'Islam pour le bonheur des extrémistes de tout bord.
quant à ce qui se passe dans les salons parisiens, je trouve navrant l'attitude des intellectuels qui pensent sauver les femmes d'Islam en soutenant certains individus : je ne sais pas si on doit appeler ces gens forcément des intellectuels.
Depuis l'affaire avec Rushdie, on a l'impression que s'attaquer à l'Islam, ça crée de la notoriété.
cocernant cette jeune holandaise d'origine somalienne, j'ai du mal à comprendre ce qu'elle désire .
Les individus évoluent dans leur existence en parcourant des chemins souvent sinueux.
Je ne vois pas quelle ligitmité peut avoir l'occident quand on constate que malgré l'élévation du niveau de vie global des populations, les discriminations envers la femme ne sont pas estompées et que la femme est dans notre société considérée comme une vulgaire marchandise.
Je ferais ce soir un article sur ce qui se passe à Paris et que touun chacun semble trouver normal quand pour moi, c'est une HONTE.
Pour revenir au fil de la discusion : un débat sur ce sujet pouvait très bien se faire sur e-soutiens maisétant banni par la volonté d'un petit chef u site, il faudra qu'on le fasse ailleurs sur un forum par exemple.
Tahar, coeur de Lyon

Écrit par : houhou | mardi, 12 février 2008

Merci "houhou" :-)
J'aime bien cette phrase :
Les individus évoluent dans leur existence en parcourant des chemins souvent sinueux.

Pour le reste, ce n'est pas une question de légitimité, on ne fait pas un concours avec l'Islam.
Nous sommes dans une société marchande, et, bien évidemment, cela a des implications. Pour ma part, en dépit de ses travers, je pense que les sociétés marchandes tendent à favoriser l'ouverture d'esprit et la modération plutôt que l'inverse, puisque je dirais que c'est l'esprit et l'essence du marchandage :-)

Pour en revenir à notre sujet, l'objectif n'est pas de faire la morale, mais d'essayer de faire en sorte que les populations puissent vivre heureuses en se respectant les unes les autres.

Je comprendrais mieux Ayaan Hirsi Ali si elle dénonçait les esprits rétrogrades et chagrins qui se sont emparés depuis trop longtemps de l'Islam, plutôt que l'Islam en tant que tel. D'autant qu'il n'y a pas un Islam, mais des Islams, avec des pratiques fort différentes d'une nation à l'autre.

pour e-soutiens, c'est étonnant, les modérateurs sont plutôt assez cools. On peut savoir ce qui t'a valu le bannissement ?

Écrit par : L'hérétique | mardi, 12 février 2008

Pour mon banissement, je pourrai t'en arler en priver.
Disons j'ai vu des choses plutôt que d'autres et ça génait certaines ambitions.

Je suis entièrement d'accord avec toi concernant l'ouverture d'esprit dans les société marchandes.
Il suffit d'étudier le comportement des individus dans toutes les régions du Monde
C'est dans les ports et les grandes villes qe l'on trouve la plus grande ouverture d'esprit et en général les populations montagnardes sont moins ouvertes à l'extérieur.
Dans la majorité des pays asiatiques et africains, l'islam a été transmis grâce aux commerçants arabes.
Pour ce qui est d'un concours entre religions, je ne me situe absolument pas dans ce registre.

Moi personnellement, je pense que Ayaan manipule et est manipulée. Pur aborder des sujets comme la religion, il faut un minimum de baggage sous peine de stéréotypé son discours. en france, on a eu la même problématique avec Fadéla Amara et son assoc 'ni putes ni soumises', elle a été instrumentalisée par le PS. Les dégats ont été très nombreux en banlieue. Les jeunes qui étaient en souffrance ont été diabolisés injustement.

Écrit par : houhou | mardi, 12 février 2008

Un Islam modéré serait sans doute compatible avec les démocraties européennes.
Ce qui explique pourquoi l'UE soutient la laïcite en Turquie.

Écrit par : Thibault | mardi, 12 février 2008

Je trouve aussi cet article très courageux et je suis d'accord avec houhou : le problème est entre croyants et non croyants. Il y a aussi un intégrisme athée, on le voit dans le débat sur la laïcité.

Expérience personnelle vécue au printemps dernier.
Je suis allée au Tibet, j'ai passé une semaine à Lhassa. Je ne justifie pas les Chinois Han, mais la liberté religieuse est revenue au Tibet. Lhassa c'est exactement comme Lourdes. Lieu de pélérinages, les foules très ferventes viennent, prient, se prosternent, font énormément d'offrandes (on marche sur les billets de banque).
Ferveur et boutiques comme à Lourdes. Boutiques de bondieuseries, bouddhistes certes, mais bondieuseries quand même.
J'étais avec des amis athées : ils sont tombés éperdus d'admiration, devant cette ferveur religieuse. Le bouddhisme tibétain est une religion très chamanique pourtant. Aors que ces amis passent leur temps à dénigrer le christianisme, pour un peu ils se seraient convertis.

Allez comprendre.

Écrit par : Rosa | mardi, 12 février 2008

Avant de causer Islam, il faudrait peut-être que vous vous y intéressiez vraiment. Je veux dire par là, que Islam et démocratie sont incompatibles. Pour s'en persuader il suffit juste de lire les textes sacrés de cette pseudo religion (car il n'y a pas que le Coran) pour s'en convaincre.
De même, citez moi un seul pays de culture islamique où la démocratie que vous chérissez tant est rexpectée ? Aucun, pas même la Turquie qui vient d'ouvrir la boîte de Pandorre avec l'autorisation du voile dans les universités. Là où les musulmans sont en majorités, les autres cultures trépassent.

Pour informations succintes, vous pouvez lire ces 2 documents sur mon blog :

1/ http://renaissance44.hautetfort.com/list/documents_sur_la_realite_de_l_islam_d_aujourd_hui/presentation_islam_pdf.html

2/ http://renaissance44.hautetfort.com/list/documents_sur_la_realite_de_l_islam_d_aujourd_hui/presentation_ecole_coranique_pdf.html

Écrit par : Renaissance44 | samedi, 16 février 2008

Sans vouloir vous vexer, je pense avoir d'assez bonnes notions de ce qu'est l'Islam.
Entre le sunnisme, qui se pratique d'ailleurs différemment selon qu'il soit au Magrheb ou au proche-orient, le shiisme, l'alaouisme (Syrie) et quelques autres encore, il y a des différences, parfois majeures. Il y a plus des Islams qu'un islam. Et il y a bien sûr le soufisme.
(lire Demain le Soufisme de Zinedine Meribout qui fait un excellent été des lieux de l'Islam)

En ce qui concerne le voile, je suis pour ma part, comme beaucoup de Turcs, très opposé à cette loi, mais elle n'est pas pour autant anti-démocratique, même si de mon point de vue, c'est une grave atteinte au principe de laïcité.

Bref, votre propos est un tantinet caricatural.

Écrit par : L'hérétique | samedi, 16 février 2008

Les commentaires sont fermés.