Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Subprimes, virus, connexions, réseaux et cerveaux | Page d'accueil | Le Kosovo et les Serbes »

samedi, 19 janvier 2008

il doit y avoir une liste indépendante MoDem à Lyon

Il faut une liste indépendante MoDem à Lyon, et il ne saurait être tolérable de s'allier avec Perben, les villiéristes et les millonistes.

Plusieurs jeunes adhérents du Modem ont fait connaître leur opposition aux calculs de Michel Mercier. J'ai de l'estime pour Michel Mercier, mais, je crois que cette fois, il a tout faux. Ses cantons ne valent pas l'importance stratégique de Lyon pour le MoDem, or, nous sommes en train d'anéantir le capital de sympathie que nous avions là-bas.

J'appelle donc les  adhérents du Modem qui refusent cet état de fait à constituer une liste démocrate en urgence, ou, bien mieux, à investir massivement les listes du candidat actuel de manière à peser suffisamment sur toutes oritentations qui pourraient être prises par la suite.

Il ne faut pas baisser les bras, et bien se dire qu'en agissant ainsi, ils rendront service à François Bayrou qui n'a plus qu'eux sur qui compter,  et aux Lyonnais qui ont besoin d'élus démocrates et pragmatiques.

Leur blog de campagne est ici, puisque le quotidien Libération leur a ouvert un espace. 

J'appelle toute la blogopshère MoDem à relayer cet appel. Nous ne devons pas nous allier avec Perben et les compagnons de route de Perben. Perben, c'est l'homme qui a signé un accord d'extradition avec la Chine marxiste et totalitaire. Villiers, c'est l'homme qui a repris toutes les thématiques du Front National pendant l'élection présidentielle et dont les convictions anti-européennes sont profondes, et Millon, c'est l'homme qui n' pas craint de joindre les voix des siens à celles du Front National pour conquérir le pouvoir. Il ne saurait exister d'accord, ni de près, ni de loin, entre le MoDem et ces individus.

Commentaires

Je te rejoins tout à fait. En dehors des histoires de stratégie purement électorale, il serait suicidaire au MoDem Lyonnais de s'allier à Perben. De toute façon, à en croire les études effectuées (je sais, ce ne sont que des sondages, mais les chiffres sont quand même éloquents !), Collomd est assuré de sa réélection.

L'objectif du Modem doit être d'exister, de faire exister le Mouvement, et ce, de façon autonome. Pas en s'alliant avec un Perben qui "ne passe pas" auprès des Lyonnais.
Quant à se retrouver alliés des Millonistes et Villieristes, c'est... sans commentaires !

Écrit par : Bertrand | samedi, 19 janvier 2008

+1000

Écrit par : ArnaudH | samedi, 19 janvier 2008

S'agirait-il d'une liste indépendante comme LyonMag, c'est à dire inféodée à Gérard Collomb ? Quel intérêt ?

Écrit par : jm | samedi, 19 janvier 2008

Quelqu'un connait il les modalités de fusion des listes entre les deux tours? Qui en décide vraiment et comment ? les détails techniques pèsent souvent sur les campagnes.

Mercier a en tout cas bien manoeuvré. Les listes Modem sont parties pour faire un si mauvais score qu'elles n'auront même pas la possibilité de se maintenir pour glaner des élus indépendants.
Geourjon donne vraiment l'impression de ne plus savoir quoi faire devant cette évidence et il n'a pas la trempe de Sarnez. Soit il fait une campagne en trompe l'oeil pour rejoindre Perben avec un tout petit score, soit il se bat et de fait il ne pourra décevoir les partisans de l'indépendance mais son score suffira-t-il alors à avoir des élus?

Il n'y a plus guère que FB ou Comparini qui peuvent par une intervention forte recadrer tout ça et redonner de l'élan aux listes modem "MALGRE" Geourjon pour jouer cette deuxième carte.
L'un est coincé par le poids qu'a pris Mercier ( président des derniers élus nationaux et trésorier du modem...et de la campagne lyonnaise?). L'autre voudra-t-elle revenir sur ce qu'elle a annoncé? C'est au pied du mur qu'on voit les maçons.

Mais peut être que comme à Marseille le modem aura des élus quoi qu'il arrive...s'il éclate entre toutes les possibilités au second tour.
Merci Mercier et chapeau l'artiste...si peu de charisme et tant de poids...si vraiment il ne se représente pas au CG et si vraiment il ne compte pas aller au gouvernement pourquoi fait il tout ça? il ne donne clairement pas en tout cas l'impression de vouloir être dans la roue ou devant son leader pour le tirer vers 2012. Déjà ailleurs Michel ?

Écrit par : zapataz | samedi, 19 janvier 2008

Relayé ! ^_^

Écrit par : Noa Sensei | samedi, 19 janvier 2008

Je suis adhérent Modem du Pas de Calais.
Vu d'ici on y comprend rien au Modem Lyon.
1) Michel Mercier (que vous estimez quand même)
ne s'exprime presque jamais (sinon pour dire que les
intentions qu'on lui prête sont fausses).
2) Vu les circonstances il faudrait être fou (Perben
déjà cuit, allié stupidement avec Millon, Sarkozy détesté des gens du Modem, et de plus en plus de Francais ? ) et masochiste (il ferait référence dans
l'histoire des traitres) pour envisager une alliance avec Perben.
3) Au moins on parle du Modem mais ce serait
mieux que l'histoire finisse bien.

En tout cas sachez qu'il m'en faudrait 10 000 fois plus que
ça pour devenir un déçu du Modem. Courage Braves Gônes.

Écrit par : Luc Nobécourt | samedi, 19 janvier 2008

Bonjour,

Merci et encore merci de vos soutiens, d'où qu'ils viennent, de France, de Navarre ou du Nord-Pas-de-Calais !

Nous avons bien du mal à nous faire entendre (nous, les adhérents) de la fédération du Rhône, section Lyon.
Celle-ci à décider de saborder le Modem de François Bayrou, pour retrouver les bonnes vieilles mauvaises habitudes de leur ancien parti que je n'ai jamais pu rejoindre, et pour cause !
Nous savons, quel poids symbolique représenterait l'absence de liste ou une liste de paille (pour le premier tour) à Lyon. Notre mouvement n'en ressortirait pas indemne. Lyon peut-être plus que d'autres grandes villes (sans fausse modestie) est une terre de démocrates et de modérés, de résistants aussi. Nous autre, avons cela dans le sang je crois. Nous ne baissons et ne baisserons pas la garde. Par contre, il semble aujourd'hui qu'il soit nécessaire de faire jouer toutes ces relations auprès des instances nationales pour leur faire entendre raison et désigner une liste "libre, autonome et indépendante, 1er et 2ème tour". L'enjeu est trop grand pour accepter de laisser des appétits dévorants d'ambitions personnelles associés à de l'aigreur longtemps accumulé décider du sort de notre avenir politique à nous, nous tous, les démocrates.

Soutenez-nous, apportez votre soutien sur: http://www.lyonestunechance.org

Amitiés démocrates

Un gône de Lyon

NDLR : j'ai corrigé le lien comme demandé plus bas

Écrit par : Un gône Mode(rn-m)e | samedi, 19 janvier 2008

Gone de Lyon, ton lien ne marche pas...
Tu as raison mais je me demande si le MODEM n'aurait pas intérêt à accepter les places que Collomb vous propose sur ses listes...
Qu'en pense Anne-Marie Comparini ?
Quand à Mercier, même s'il a mon âge, il fonctionne encore comme il y a 50 ans, avec un système politique établi qui consiste à cloner des notables...
Merci à L'Hérétique pour ce billet.

Écrit par : Rosa | samedi, 19 janvier 2008

Bonsoir le lien est le suivant:

http://www.lyonestunechance.org

Pardon pour l'erreur de Lien

Si quelqu'un peut le corriger dans mon premier message...

Un gône de Lyon

Écrit par : Un gône Mode(rn-m)e | samedi, 19 janvier 2008

Nous aurions eu intérêt à avoir une liste indépendante, et le cas échéant, à négocier peut-être au second tour avec Collomb, c'est à voir. Mais en aucun cas à s'allier avec Perben.

Le problème, c'est que le mal est fait et que je ne vois pas trop ce que l'on peut faire désormais.

Je crois en effet que Bayrou est coincé.

Ce qui est sûr, c'est qu'il ne faut pas couper les ponts avec l'actuelle liste MoDem, mais, il faut, ej le crois envisager de venir sur les listes de Collomb si les choses ne sont pas mises au clair très vite à propos d'une éventuelle alliance avec Perben.

Il ne peut y avoir d'alliance entre le MoDem et des villiéristes et millonistes. Il en va de notre crédibilité, d'autant que feue l'UDf que l'on accuse souvent trop vite, avait justement refusé cette alliance.

Je n'aimerais pas que le MoDem débute à Lyon en acceptant ce que l'UDF avait toujours refusé jusqu'alors.

Quant à Michel Mercier, ne lui jetez pas trop la pierre, même si je pense qu'il fait une erreur monumentale sur ce coup-là.

Écrit par : L'Hérétique | samedi, 19 janvier 2008

L'Hérétique, il y a bien que les parisiens pour trouver des excuses à Mercier.
Il n'a rien compris au MODEM.
Et si le problème de Lyon n'était pas, justement, son trop long passé de centrisme ?
Un système a été mis en place dont il est difficile de sortir.
De toutes façons, comme tu dis le mal est fait mais je pense surtout que les jeunes du MODEM doivent être patients, construire leur réflexion politique et ne rien attendre des municipales, à Lyon comme ailleurs.

Gone de Lyon, merci pour la correction qui me permettra d'aller te voir.

Écrit par : Rosa | lundi, 21 janvier 2008

@ Rosa

Tu te trompes sur un point, Rosa : le problème, c'est que le MoDem amorce un virage que jamais l'UDF n'avait pris jusque là, justement : s'allier avec des ultra-droitiers et des soutiens de Villiers jamais l'UDF ne l'avait envisagé, or, c'est ce que semble envisager Mercier.
On aurait pu envisager un pacte de non-agression avec la droite, mais avec une droite républicaine et avec des valeurs proches des nôtres, comme Goulard à Vannes, par exemple ou Juppé à Bordeaux. Là, Perben...

Écrit par : L'hérétique | lundi, 21 janvier 2008

Tu te fais des illusions l'Hérétiques : Mercier n'a pas d'autres convictions que celle de sauver sa place.
Quant à cette alliance dont tu parles c'est le meilleur service qu'elle puisse rendre à Collomb.

Écrit par : Rosa | lundi, 21 janvier 2008

Les commentaires sont fermés.