Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 21 juillet 2010

Atteinte aux libertés, le PS s'y met aussi...

Nous vivons dans un pays qui ne fait pas toujours grand cas des libertés individuelles à plus d'un égard, mais le pompon, c'est l'idée idiote et liberticide du PS : interdire les micro-partis. Je veux bien qu'il y ait des abus, mais est-ce une raison pour empêcher les citoyens ordinaires de constituer leurs propres organisations politiques. Et la liberté d'association, alors ?

Ce n'est pas seulement la liberté qui serait ainsi touché, mais aussi la diversité : même au sein des plus gros partis, si les outsiders n'ont plus les moyens de se faire entendre, ils ne résisteront pas au rouleau compresseur des ténors de leur propre mouvement.

La question de fond, c'est le mode de financement des principaux partis, pas les micro-partis en tant que tel ; il doit tout de même être possible de légiférer sur les transferts d'une officine politique à une autre sans faire disparaître une disposition constitutionnelle fondamentale de notre constitution. Manifestement, cela n'a pas frappé plus que ça l'opposition socialiste...

17:36 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : micro-parti |  Facebook | | |