Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 07 décembre 2007

La SPA en accord avec Yves Détraigne (sénateur UDF-MoDem)

Sur la question des chiens dangereux, la SPA, Caroline Lanty, présidente de la SPA répondait au magazine l'internaute :

« C'est une incompréhension de sa part. La SPA a indiqué que ce type de croisement pouvait donner naissance à des chiens ayant une morphologie assimilable au type pittbull, et qui relèveraient donc de la catégorie 1 et donc de l'euthanasie en vertu de la loi de 1999. C'est ce que la SPA avait tenté d'expliquer à la Ministre, mais cela n'a pas été compris. C'est qu'un croisement apparemment anodin pouvait donner des chiens sympas mais étant morphologiquement assimilés au pittbull. C'est en cela qu'on lui a expliqué que ce n'est pas la race qui fait qu'un chien est ou n'est pas dangereux, c'est le sevrage, l'éducation et la formation de son maître

Voilà qui correspond tout à fait au point de vue exprimé par le sénateur UDF-MoDem  en septembre sur le sujet :

38fcafaf5c6b528fc6d5d00e3a013636.jpgA la tribune, Yves Détraigne a salué un texte qui reprenait les dispositions de la proposition de loi qu'il avait déposée en septembre dernier avec sa collègue Françoise Férat. Il a indiqué lors de la discussion qu'il existait des chiens dangereux mais également des maîtres dangereux et souhaité mettre l'accent sur la nécessité de former ceux-ci au contrôle de leur animal de compagnie. Bien que certains points restent en suspens comme l’interdiction totale de la détention de chiens de catégorie 1 ou le problème des croisements de chiens, le sénateur centriste a souligné qu'avec ce texte, la France se doterait, au regard de ses partenaires européens, de la législation la plus complète sur la question épineuse des chiens dangereux.

 

Je crois que ces deux points de vue qui se complètent tout en se corroborant abordent très exactement le coeur de la question. Je trouve l'exemple de Caroline Lanty également très pertinent, puisque le labrador et le boxer sont réputés être les chiens les plus doux avec les enfants. Comme quoi, pour les animaux comme pour les êtres humains, il faut se défier aussi du délit de sale gueule...