Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 09 décembre 2007

Inquiétudes pour la culture

Lors de l'examen de la mission « Culture », Catherine Morin-Desailly, Sénatrice (MoDem) de la Seine-Maritime et porte-parole du groupe Union Centriste, a relayé les inquiétudes des acteurs culturels et des collectivités locales face à un budget d'austérité, qui ne permet pas à l'actuelle ministre de la culture de remplir les objectifs de sa lettre de mission.

La Sénatrice de la Seine-Maritime a tout d’abord regretté l’insuffisance des crédits alloués au patrimoine monumental, qui va se traduire par l’arrêt ou le report de nombreux chantiers. C’est pourquoi, elle a souhaité que les dispositions  préconisées par les missions de l'Assemblée nationale et du Sénat en faveur du patrimoine, au-delà d’un engagement stable et pérenne que la diversification des  sources de financement, soient mises en œuvre rapidement. Toutefois, elle a  salué les efforts accomplis en faveur des monuments historiques appartenant aux  collectivités locales et aux propriétaires privés. Elle a également salué l’action renforcée du ministère en faveur des musées en région et des archives.
 
Si, ensuite, Catherine Morin-Desailly a noté avec satisfaction la priorité accordée à l'éducation artistique et culturelle, estimant que toute réforme profonde de la politique culturelle tient à la place que l’on fera à l’éducation artistique dans le cadre de l’enseignement général, elle a cependant regretté la remise en cause des  actions en faveur de l'accès à la culture. S’agissant des heures d'intervention des artistes dans les écoles et dans d'autres lieux, elle a souhaité que les Assédic  prennent en compte ces heures pour l’ouverture des droits des intermittents à  l’assurance chômage. En outre, elle s’est inquiétée de la diminution des aides aux  établissements d'enseignement spécialisé, qui obligera les collectivités  territoriales à intervenir. Enfin, elle a exprimé des réserves sur l'expérimentation de la gratuité des musées, rappelant qu’on ne pouvait pas associer si facilement gratuité et démocratisation. 
 
La Sénatrice de Rouen a évoqué la situation difficile du spectacle vivant, dont les crédits sont en régression. Elle a rappelé les grandes inquiétudes des professionnels du secteur qui ont demandé l’organisation d’un « Grenelle de la  Culture », qu’elle soutient pleinement. D’ailleurs, pendant la campagne présidentielle elle avait proposé la tenue d’états généraux de la culture. Constatant  l’essoufflement des financements et les carences de l’Etat dans ce secteur, elle a appelé de ses voeux une politique contractuelle qui permette de clarifier  les rôles respectifs de l'État et des collectivités territoriales, afin de faire  mieux, plus simple et plus clair de façon coordonnée.

07:10 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Culture, MoDem, Morin-Desailly |  Facebook | | |