Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 01 janvier 2008

Et les étrennes alors ?

Encore un truc que  j'ai appris, à force de fréquenter les professeurs de latin : en français, quand il y a un accent sur une lettre, on peut parier presque à tous les coups qu'il y avait un "s" en ancien français, et, partant de là, en latin.

Alors du coup, je me suis dit, étrennes, étrennes, voyons, il y a du y avoir un "s" là-dedans.

Bon, essayons estrenna en latin. Marche pas. estrena, alors ? marche pas non plus. Tiens, et si le e avait été rajouté. strenna, marche pas non plus, mais strena, ça colle, il y a quelque chose.

Les strenae, c'était les petits présents que les Romains s'offraient, lors des Januaria, la fête dont je parlais hier. Et ce mot ç deux sens, en latin, il signifie le présent, l'étrenne, mais aussi le bon présage, le pronostic.

En fait, une strena, c'est un présent que l'on fait un jour de fête pour servir de bon présage.

Bon, n'oubliez pas les étrennes des uns et des autres, d'accord ? 

Et je vos la souhaite bonne et joyeuse, l'année ! 

01:00 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : étrenne, nouvelle année |  Facebook | | |