Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Mais quand Emmanuel Macron va-t-il apprendre à gérer sa com (soupir) ? | Page d'accueil | Bilal Hassani ? Dieudonniste antisémite. »

vendredi, 04 janvier 2019

RIC, risques et démocratie

Dans les revendications des Gilets jaunes, on trouve le RIC ou Référendum d'Initiative Citoyenne. L'idée est de rendre possible à un groupe de citoyens suffisamment nombreux d'entamer une procédure référendaire.
A l'époque des fake news galopant, une telle possibilité ouvre évidemment la voie à de très inquiétantes déviations, sans compter les forces politiques et les démagogues de tout poil à l'affût pour récupérer la chose et l'instrumentaliser.
Cela dit, même si cela ne m'arrange pas par les temps qui courent, car je soutiens le gouvernement et sa politique, je dois reconnaître que j'aurais été très heureux qu'un tel instrument au service du peuple et des minorités qui le constituent existât à l'époque des quinquennats Sarkozy et Hollande.
Depuis trop longtemps, la politique est affaire de spécialistes, c'est à dire forcément une minorité, même si elle n'est pas forcément armée de mauvaises intentions.
Par ailleurs, il ne faut pas s'illusionner : la vraie majorité des majorités politiques, ce sont les électeurs qui votent pour leur parti et leur candidat à la présidentielle au premier tour. Le second tour est un moyen d'éliminer le plus détestable des deux candidats, pas un acte de soutien, pour ceux qui n'ont pas choisi la majorité politique.
Donc, ce qu'on voit, c'est qu'une majorité politique, dans nos démocraties représentatives, est encore une fois une minorité. Certes, elle est importante, mais cela ne l'autorise pas à prendre toutes les décisions sans contre-pouvoirs aucun.
 
C'est vrai, il y a des risques, et des gros. Mais on ne cesse de prendre des décisions qui vont à rebours de ce que veulent les peuples depuis trop longtemps et je pense que cela mine nos démocraties libérales.
 
Le RIC ne sera pas l'outil d'une vraie majorité démocratique car il sera porteur la plupart du temps d'intérêts catégoriels, de minorités de toutes sortes, légitimes ou non. Ne rêvons donc pas. Mais, à défaut, il permettra d'équilibrer les pouvoirs entre les minorités qui constituent le corps démocratique et ça, je crois que c'est nécessaire.
Par ailleurs, certains craignent que des lois soient ainsi défaites. D'accord, et alors ? Est-ce qu'une loi a vocation à être gravée dans le marbre pour l'éternité ? Si elle n'est pas fondamentale, je ne le crois pas. Des lois seront défaites puis refaites et ce sera ainsi, un reflet de la vie démocratique et des opinions qui se sont et se défont au fil du temps et des évolutions.
 

16:45 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : ric, démocratie |  Facebook | | |

Commentaires

Hello,
Le RIC est un leurre, il ne pourra s’appliquer que dans des cas bien précis qui appellent des réponses en oui ou non, soit quelques sujets de société. Tout sujet complexe, et il n’en manque pas contrairement à ce que les populistes de tous bords essaient de faire croire, ne pourra pas être traité à travers une réponse nécessairement manichéenne qui sera « pour » ou « contre ». Avec le RIC, aucune nuance n’est possible, il te force à choisir ton camp, tu es pour ou contre camarade !
Les débats seront donc nécessairement radicalisés et laisseront la place à une suite de slogans étoffés d’un paquet de fausses informations.
De plus, ce que l’on demande à nos gouvernants c’est d’avoir un peu de recul et de hauteur de vue, et de considérer le bien collectif sur le long terme. Peut-on imaginer un seul instant qu’une mesure qui implique des (petits) inconvénients au début pour en récolter des résultats positifs plus tard puisse être accepté ? bien sûr que non !
Peut-on imaginer que les propositions démagos consistant (en résumé) à dépenser toujours plus d’argent que l’on n’a pas ne seront pas privilégiées ? bien sûr que oui !
Peut-on imaginer que dans une société où les réseaux sociaux servent de référents à une partie de plus en plus grande de la population, celle-ci dispose de tous les éléments pour faire des choix économiques et sociaux ? bien sûr que non !
Le RIC est le moyen de faire croire au Peuple qu’en fin de compte tout est simple et qu’il a toutes les clés pour décider lui-même, non pas seulement vers quoi, mais comment, notre société doit évoluer dans ce monde pourtant complexe. Ce n’est qu’une illusion !

Écrit par : Nicolas007bis | vendredi, 04 janvier 2019

@lheretique,
Lisez nuit debout.Soyez curieux.

Écrit par : Martine | samedi, 05 janvier 2019

Alors, avez vous pris le temps de lire nuit debout qui a publié sous forme de tableau, les priorités des gilets jaunes ?
Toujours convaincu que le ric, un risque à prendre ?
Il me semble possible de faire autrement, en modifiant le statut des députés,en y introduisant le devoir d'informer les citoyens via réunions publiques des textes de loi en cours, en bref de les leur rendre intelligibles puis de les consulter avant le vote et de respecter leurs choix même s'il va à l'encontre des consignes du parti et alliés dont le dit député dépend.
Bien sur, que cela va imposer des temps morts à l'assemblée,cependant à une époque où le temps défile trop vite, cette pause me semble nécessaire à la consultation et à la réflexion.
Cette manie de légiférer à tout va, ou tous les deux ans tout change que cela soit pour les entreprises ou les particuliers est source de stress perpétuel depuis des années...

Écrit par : Martine | lundi, 07 janvier 2019

Ai écouté le premier ministre, très franchement cela ne va certainement pas apaiser les débats...
Pfiou, hallucinant, dois être sur la planète Mars !

Écrit par : Martine | lundi, 07 janvier 2019

"certains craignent que des lois soient ainsi défaites. D'accord, et alors ? Est-ce qu'une loi a vocation à être gravée dans le marbre pour l'éternité ? Si elle n'est pas fondamentale, je ne le crois pas" — Bravo pour ce grand coup de bon sens !

Écrit par : FrédéricLN | jeudi, 07 mars 2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.