Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Mais ils vont lui foutre la paix, à Brigitte Macron | Page d'accueil

samedi, 23 septembre 2017

Inadéquation entre formation et offres d'emploi

Je suis frappé de constater qu'il existe de monumentaux gisements d'emplois en France sans profils qui puissent y correspondre. J'avais déjà lu que le bâtiment était contraint de constamment rechercher de la main d'oeuvre immigrée faute de nationaux candidats mais ce n'est pas le seul secteur. Régulièrement je lis que la France va manquer d'ingénieurs et de techniciens dans le domaine du l'informatique et de l'électronique. C'est ce que dit par exemple un très récent article de la Tribune. C'est quand même malheureux que nous ayons trois millions de chômeurs mais que cinq cent mille offres d'emplois soient vacantes. C'est généralement le chiffre que communique la Confédération des Moyennes et Petites Entreprises.

L'idée m'est venue qu'il y avait peut-être une carte à jouer pour les seniors au chômage : je connais beaucoup de personnes qui ont des compétences en informatique mais qui l'ignorent. Ils/Elles croient que leur maîtrise du numérique est basique alors qu'en réalité, ils/elles sont déjà nettement au-dessus du niveau informatique moyen de la population française. Je trouve qu'au niveau de la formation continue, il y aurait peut-être quelque chose à faire, à condition que les entreprises jouent le jeu. Le plus logique serait qu'elles soient parties prenantes de certifications dans ce domaine mais, du coup, qu'elles s'engagent à embaucher les profils voulus ainsi créés...

09:42 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : emploi, numérique, formation |  Facebook | | |

Commentaires

"À condition que les entreprises jouent le jeu", tout est là.

Et les entreprises ne jouent plus le jeu depuis longtemps, même avec les jeunes...

Écrit par : Estelle92 | dimanche, 24 septembre 2017

Le chômage dans le numérique tourne autour de 10%, il est dans la moyenne nationale. Et les salaires à l'embauche n'augmentent pas, ce qui montre bien qu'il n'y a pas de pénurie. La seule pénurie qu'on trouve dans l'informatique c'est les gens compétents qui acceptent de bosser pour pas cher.

Écrit par : melianos | mardi, 26 septembre 2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.