Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Les droits des femmes face aux faits | Page d'accueil | Valls, Rebmasen, Cazeneuve, faites ce en quoi vous croyez, les gars ! »

lundi, 01 septembre 2014

Délicieuse Najat

Najat Vallaud-Belkacem doit affronter une campagne internet des plus ignobles. Je serai très clair : Najat Vallaud Belkacem est une adversaire politique pour moi. Je ne partage pas un grand nombre de ses options politiques même si je la retrouve sur certaines valeurs fondamentales (pas toutes).

Mais j'ai, à côté de cela, le plus grand respect et de l'estime pour cette ravissante jeune femme (qu'est-ce qu'elle est belle !). Elle défend ce qu'elle croit juste (à tort ou à raison) et elle ne doit son ascension qu'à la force de ses poignets, ascension d'autant plus méritoire qu'elle provient d'un milieu très modeste (son père était ouvrier, je ne crois pas que cela soit si fréquent dans notre classe politique).

Et pour les abrutis qui lui dénient sa citoyenneté, parce qu'ils croient être nés quelque part, je leur rétorque qu'être Français c'est avant tout un sentiment, le plébiscite quotidien qu'évoquait en son temps Ernest Renan. On peut être fier de ses origines, c'est légitime, mais reprocher à autrui les siennes, c'est tout simplement minable.

Commentaires

Sans doute est-ce sa beauté qui lui est reprochée ?! Certaines mauvaises langues considérant qu'on ne peut être "à la fois jeune, jolie et intelligente". Et que forcément, venant d'un milieu modeste qui plus est, elle doit sûrement sa réussite à des "appuis"...

Écrit par : Françoise Boulanger | lundi, 01 septembre 2014

Pas mieux

Écrit par : Phil | lundi, 01 septembre 2014

Billet très juste. Mais il faut souligner que les partisans de NVB tombent, par sincérité ou par mauvaise foi, dans l'excès inverse : il sera bientôt impossible de critiquer son action car on s'entendra dire immédiatement : "Vous la critiquez, vous l'attaquez par ce que c'est une femme, qu'elle est jeune et qu'elle est en partie d'origine marocaine". Je l'ai déjà entendu hier soir (vendredi 5/9) dans l'émission "28 minutes". En somme, exactement la même technique que : "Vous attaquez le mariage homo parce que vous êtes homophobe" ou "Vous critiquez le voile parce que vous êtes islamophobe" : empêcher la critique en discréditant le locuteur. Stalinisme pas mort...

Écrit par : Ch. Romain | samedi, 06 septembre 2014

Billet très juste. Mais il faut souligner que les partisans de NVB tombent, par sincérité ou par mauvaise foi, dans l'excès inverse : il sera bientôt impossible de critiquer son action car on s'entendra dire immédiatement : "Vous la critiquez, vous l'attaquez par ce que c'est une femme, qu'elle est jeune et qu'elle est en partie d'origine marocaine". Je l'ai déjà entendu hier soir (vendredi 5/9) dans l'émission "28 minutes". En somme, exactement la même technique que : "Vous attaquez le mariage homo parce que vous êtes homophobe" ou "Vous critiquez le voile parce que vous êtes islamophobe" : empêcher la critique en discréditant le locuteur. Stalinisme pas mort...

Écrit par : Ch. Romain | samedi, 06 septembre 2014

Je me retrouve bien dans votre billet ! Cette femme inspire le respect. Pas de frime. Pas de people.(Remember au hasard... Ben zut alors, j'ai oublié le nom de cette belle femme ministre de la justice chez Sarko, elle aussi venant d'un milieu immigré modeste). De l'intelligence. Enfin, une recherche manifeste de l'intérêt général.

Alors vraiment dommage qu'on ne soit pas du tout d'accord au final, "elle et moi", sur les moyens de faire advenir plus d'égalité hommes/femmes.

Mais si elle est appréciée par ses supérieurs, je pense que malheureusement cela est essentiellement dû à son pouvoir en matière de communication politique. Vous me direz ce que vous en pensez, mais c'est vraiment très dur de la critiquer frontalement. On n'a pas envie de l'attaquer de face, on a tout de suite envie de débattre sur le fond, rationnellement, en respectant sa personne. C'est vraiment singulier et cela en fait une belle figure du paysage politique irradiant dignité et hauteur de vue.

Cela profite injustement à Jabba the Hutt (Hoy, hoy, hoy...), surnom que je vous propose pour qualifier désormais celui qui n'a pas honoré la confiance que lui ont portée une partie des centristes en 2012.

Écrit par : ZigHug | mardi, 09 septembre 2014

@Nicolas J, relax.
Un pantin, un de plus du ME...
Comment dire^^^, profitez de la vie!

Écrit par : Martine | mercredi, 10 septembre 2014

Les commentaires sont fermés.