« Je me défie du Grand Paris | Page d'accueil | Objectif zéro SDF, un mensonge de plus. »

jeudi, 13 février 2014

C'est quoi un bon maire ?

Ce qui frappe souvent les observateurs de la vie politique c'est la facilité avec laquelle des maires condamnés pour des abus de toutes sortes sont réélus avec une facilité déconcertante.

On trouve toujours des listes citoyennes pour tomber dans le panneau et présenter une liste "propre" après avoir signé une charte anti-corruption. Quelque chose de totalement inefficace électoralement.

A vrai dire, pour être honnête, je n'aurais pas envie de voter pour quelqu'un dont le seul programme consiste dans la volonté d'être pur.

Quand on se présente à une élection municipale, on doit d'abord réfléchir à ce que l'on peut faire pour améliorer la vie de ses futurs administrés. Et dans ce domaine, il faut bien se dire que le ressenti compte au moins autant que les faits.

Pourquoi Balkany passe à chaque élection à Levallois avec une majorité écrasante ? Parce que les rues sont propres et sûres, la ville tranquille et disposant de suffisamment de services pour la demande locale.

Si on veut lutter contre la corruption, il faut agir au niveau national en faisant voter des lois qui interdisent à un individu condamné pour détournement de fonds publics de se représenter à une élection pour le restant de son existence.

Au niveau local, faire des promesses de morale et de pureté, cela ne sert à rien. Vraiment à rien du tout. Les Français sont l'un des peuples d'Europe qui hésite le moins à reconduire un élu condamné dès lors qu'il s'agit d'une élection locale. Les élus nationaux sont perçus comme malhonnêtes et retors parce qu'ils paraissent éloignés du peuple. Mais les élus locaux bénéficient eux de toute la mansuétude des électeurs.

23:16 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : maire, corruption | |  Facebook | | | |

Commentaires

l'hérétique écrit
"Si on veut lutter contre la corruption, il faut agir au niveau national en faisant voter des lois qui interdisent à un individu condamné pour détournement de fonds publics de se représenter à une élection pour le restant de son existence."

C'est pour ça que les députés et les sénateurs ne veulent pas réformer la loi.je me rappelle que Juppé avait dit une phrase du type : le suffrage lui avait redonné bonne conscience et une légitimité...

les élus misent sur un vote populaire pour retrouver une légitimité et virginité...

ceci ne pourrait pas avoir lieu si les on limitait un poste a deux mandats, car la aucune possibilité de nouer une relation de type affect avec les électeurs , de faire du clientellisme et de créer un système....

de plus les électeurs n'aiment pas la justice et comme pour un référendum ça les "amusent" de remettre en cause une décision de justice....c'est une forme de provocation!!!!

Écrit par : Europium | vendredi, 14 février 2014

@europium et hérétique
Petit à petit on peut constater que le cumul des mandats est la cause de nombreuses dérives de la democratie.
En ce qui me concerne le refus immediat du cumul fera partie de mes critéres d'adhésion à un projet, un homme( ou femme)ou un mouvement.
Je me pose la question à propos des primaires pour toute election;

Écrit par : paulo40 | vendredi, 14 février 2014

le cumul des mandats va être résolu à partir de 2017
http://www.lepoint.fr/societe/le-non-cumul-des-mandats-valide-par-le-conseil-constitutionnel-14-02-2014-1791606_23.php

Écrit par : Europium | vendredi, 14 février 2014

Écrire un commentaire