« Coulée verte sur l'Avenue Foch, épisode II : la réaction d'Anne Hidalgo | Page d'accueil | Posez vos questions à NKM ! »

lundi, 20 janvier 2014

Municipales parisiennes : presse partiale

Je ne prête généralement pas trop foi aux accusations de partialité contre la presse, même si cela me démange souvent parce que les thèses complotistes et paranoïaques m'exaspèrent au plus haut point. Il n'en reste pas moins que la sphère médiatique est souvent marquée à gauche et que nombre de journalistes parisiens et/ou franciliens sont des bobos et leurs patrons des amis des puissants. Que la presse engagée telle que Libération, Le Monde, le Nouvel Obs, Marianne soit de gauche, à la limite, cela ne me choque pas, elle le revendique. Ce qui m'agace plus, c'est le positionnement insidieux des autres : le JDD, le Parisien, les gratuits façons Metronews ou 20Minutes qui sous couvert d'information neutre ont des prises de position qui consistent ni plus ni moins à dérouler le tapis rouge aux Socialistes et particulièrement à Anne Hidalgo.

Cette presse-là a passé son temps à évoquer les "dissidences" ou les "états de grâce" de NKM depuis plusieurs mois tandis qu'elle décernait satisfecit sur satisfecit à sa copine Hidalgo.

Cela m'agace mais je ne suis pas trop inquiet : quand la sphère médiatique en fait trop, cela se retourne contre elle et ceux qu'elle soutient. Plus elle en rajoute sur des sujets inconsistants plus cela profite à NKM. Ce que je juge simplement déplaisant c'est l'absence d'équité.

09:35 Publié dans Paris, Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : nkm | |  Facebook | | | |

Commentaires

Il me semble normal que la presse fasse état des différentes dissidences qui perturbent la campagne de NKM...
Ce n'est pas quelque chose d'anodin dans le cadre d'une élection qui s'annonce serrée...
Et ce n'est pas la faute des journalistes si la droite parisienne est ce qu'elle est...
Si, comme vous le dites, même les journaux habituellement neutres prennent ce positionnement, il y a surement des raisons...
Peut être que la campagne d' Hidalgo est mieux menée et moins brouillonne que celle de NKM, tout simplement...

Ce billet est assez amusant dans la mesure où vous même êtes touché par le phénomène inverse: Depuis quelques temps, votre prose consiste à dire que NKM est la perfection politique incarnée alors qu'Hidalgo aurait tort sur tout (j'exagère à peine)...

Mais je ne conteste pas votre droit à donner une orientation partisane à votre blog... l'important est d'en être conscient :)

Écrit par : serge92 | lundi, 20 janvier 2014

Merci pour ce post, très utile !

Écrit par : generique | lundi, 20 janvier 2014

Je me suis toujours demandé si cette idée d'avoir une presse objective ou indépendante est seulement française?
Pour ce qui me concerne, je ne crois pas que cela soit possible. Qui est objectif? Qui est indépendant?
Pour la presse, je crois au contraire qu'elle gagne à être engagée, cela dit, la presse de droite est assez insipide, il faut le dire et il me semble que la droite à renoncé à exister en tant que courant de pensée intelectuelle. D'ailleurs il n'existe dans le language que "l'intellectuel de gauche" où est passé son alter-ego de droite?

Écrit par : Michel | lundi, 20 janvier 2014

@L' héré,
Assez en acoord avec Michel, en fait elle gagnerait à etre plurielle.
Vous donnerai un exemple: hier, NKM proposait sa charte de déontologie, elle fut devancée par Anne Hidalgo (la polémique pas l'objectif de mon commentaire).
Ainsi, avons-nous pu avoir tous les détails de la charte d'Anne Hidalgo dans la presse, qui semble aller dans le bon sens pour réconcilier les citoyens avec leurs politiques; mais aucun en ce qui concerne celle de NKM mis à part une vague comparaison.
En avez-vous les détails? Je n'ai pas trouvé pour l'instant.

Écrit par : Martine | mardi, 21 janvier 2014

Écrire un commentaire