Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« La coulée verte, c'est Avenue Foch, pas sur les Champs-Élysées ! | Page d'accueil | Municipales parisiennes : presse partiale »

dimanche, 19 janvier 2014

Coulée verte sur l'Avenue Foch, épisode II : la réaction d'Anne Hidalgo

Je n'ai pas encore la réaction de NKM mais j'ai celle d'Anne Hidalgo sur le projet de piétonisation de l'Avenue Foch. Je pensais que c'était elle qui avait commandité le projet. En fait, j'ai du mal à croire que ce ne soit pas son oeuvre. Elle propose de reporter la circulation sur les contre-allées. C'est un moindre mal par rapport aux inepties dont j'avais pris connaissance.

Au fond, il y a certainement quelque chose à faire dans le XVIème sur cette avenue, en effet. Le problème, c'est qu'Anne Hidalgo et la gauche dans son ensemble ne m'inspirent pas la moindre confiance. Ils se sont allègrement assis sur la population du XVIème depuis la première seconde de leur mandat parce qu'ils la détestent et qu'ils l'assimilent à l'UMP. 

J'ai lu le billet de Jean-François Martins, et j'avoue qu'il m'a laissé quelque peu sceptique. Déjà, c'est agaçant de décréter que ce projet serait humaniste ou progressiste et que tous ceux qui s'y opposeraient seraient nécessairement des conservateurs. Ce projet est urbanistique et ne devrait pas avoir de couleur politique. S'il s'agit d'en faire un enjeu d'affrontement bloc contre bloc, c'est très mal parti. Je n'aime pas davantage l'argument de «vouloir refuser l'entre-soi» comme l'écrit Jean-François sur son blog. Je me demande parfois s'il n'a pas un côté plus "furieux" encore que les ayatollahs du Front de Gauche . Ça veut dire quoi, cette phrase-là ? Qu'il faut créer des logements sociaux sur l'Avenue Foch juste pour faire chier les bourgeois du coin, c'est ça ? Ça commence bien. Si le MoDem avait porté ce genre de raisonnements pendant la campagne municipale qui s'annonce, je peux assurer que j'aurais rendu ma carte et cessé de le soutenir. L'esprit du centrisme, contrairement à ce qu'affirme Jean-François, ce n'est pas ça ; c'est le consensus. Anne Hidalgo le dit dans des termes plus policés (créer la mixité sociale) mais elle avoue ouvertement que le projet répond à cet objectif.  

A titre personnel, je suis plutôt d'accord sur l'idée de construire des habitations mélangées (pas des "logements sociaux") mais je veux des procédures d'attribution radicalement différentes de celles qui sont en vigueur aujourd'hui. De ce point de vue, je salue totalement la volonté de NKM de vouloir en modifier le fonctionnement, en introduisant, pourquoi pas, des jurys citoyens. Toutefois, je pense encore plus important de donner au maire d'arrondissement un droit de veto (ou au conseil de l'arrondissement) dans ce domaine. Je l'ai écrit, je me défie totalement de la gauche : je sais ce qu'ils ont fait dans le 15ème arrondissement de Paris. Ils y ont systématiquement importé des délinquants avec leurs "logements sociaux". Pardon, j'oubliais aussi les élus qui bénéficient de largesses...

Il y a autre chose sur laquelle j'accroche : Anne Hidalgo et les promoteurs du projet assurent vouloir accroître la végétalisation du quartier et pourtant, l'avenue est classée Zone Verte Urbaine. Alors ça veut dire quoi ? Au total, il y aura plus ou moins d'espaces verts sur cette avenue ? Autre chose : toute la zone qui borde le Bois de Boulogne a un statut spécial : c'est une zone urbaine verte. Pour construire des logements là-bas, il faut réviser le PLU. Cela créerait un précédent fâcheux, et, une fois encore, je me défie tout à fait des arrière-pensées socialistes et des vautours de l'immobilier qui sont derrière.

Opposition et Majorité peuvent peut-être s'entendre sur quelque chose d'intéressant pour Paris, mais cela suppose de la seconde de changer radicalement d'attitude et de donner des gages de sincérité. On en est loin.

17:48 Publié dans Paris, Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : avenue foch | |  Facebook | | | |

Commentaires

@L'héré,
J'ai du mal à comprendre la position de JFM qui s'était battu à propos des serres.
Mais bon sur une liste différente, démarche que je peux comprendre, mais renier ses combats passés, un peu triste...Il devrait savoir au contraire affirmer sa MoDem touch.
Rien d'humaniste dans l'histoire, il s'agit tout simplement de conserver le tournoi de tennis à Paris, telle est la réalité(suis sympa, là). Triste que la campagne des municipales ait choisi l'option emfumage.

Écrit par : Martine | dimanche, 19 janvier 2014

JFM était libre de commenter ou pas^^^pinaise...Déception devant tant d'enfantillage!

Écrit par : Martine | dimanche, 19 janvier 2014

Dans son billet, JFM dit : "Ce projet ambitieux est fidèle à ces (nos) combats centristes et ne saurait être combattu que par les pires conservateurs"...
J'adore cette façon quasi sovietique de récuser à l'avance toutes les critiques, est-ce cela "un humaniste"???

Écrit par : Michel | lundi, 20 janvier 2014

Et bien sur comme tout "humaniste, centriste, progressiste" (je cite) qui se respecte, les commentaires sont clos.

Écrit par : Michel | lundi, 20 janvier 2014

Bonjour Michel,

Je trouve en effet qu'il a fait fort sur ce coup-là. Pas de discussions, à la hussarde façon Anne Hidalgo.
Pour les commentaires, c'est un choix personnel : c'est long et complexe à gérer d'autant plus que lesdemocrates.fr sont assaillis de spams qui ne sont pas filtrés. Donc, je peux comprendre.

Écrit par : l'hérétique | lundi, 20 janvier 2014

Écrire un commentaire