Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Taxer les allocs ? | Page d'accueil | 75 000 postes dans l'Éducation ? Mais pour quoi faire ? »

samedi, 10 septembre 2011

ARES...

Alliance Républicaine Écologique et Sociale, cela donne ARES. Voilà le sigle qu'a choisi Borloo pour sa coalition de micro-partis.

Je ne veux pas être vache, mais Arès, le dieu grec de la guerre, si c'est à lui que ses conseillers ont pensé, c'est le dieu le plus c..., le plus impulsif et le plus obtu de tout le panthéon grec.

Homère en dresse un portrait édifiant dans son Iliade. Dieu de la guerre et de la violence, il excelle surtout dans la querelle. Constamment à se friter avec sa soeur, Athéna, également déesse des guerriers, mais qui a la sagesse et l'intelligence en plus, il se fait réguluièrement latter la tronche par cette dernière, soit indirectement, via le bras d'un héros audacieux comme Diomède, soit en combat singulier, notamment quand Zeus laisse les dieux prendre parti dans la bataille, à la suite de la mort de Patrocle, de peur qu'Achille, dans sa rage, ne subertisse Troie à lui tout seul.

Le portrait, en fait, c'est Zeus lui-même qui le fait par la plume d'Homère. Arès vient de se faire avoir par Athéna qui l'a blessé lourdement en appuyant un trait de Diomède. Piteux, Arès vient se plaindre alors à son père Zeus de ce que sa soeur lui cherche constamment querelle. Il se fait recevoir par son père qui non seulement le chasse mais lui notifie que c'est certainement de sa mère Héra et pas de lui qu'il tire son goût immodéré pour la chicane. Une vraie petite scène de famille, quoi :-)

Si c'est sous son patronnage que se place la confédération de Borloo, c'est mal choisi : en Grèce personne ne rendait hommage à Arès, pas même dans les guerres. Pas de temples et une mauvaise réputation partout. Pas de chance, amis néo-centristes,radicaux et gaucho-modernistes...

L'aurait p't'êt fallu demander son avis à Bayrou qui a l'avantage d'être un agrégé de grec ancien et n'ignore rien donc de ces éléments...

17:08 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : arès, borloo |  Facebook | | |

Commentaires

Bonjour, je m'appelle Apolline. Je viens pour la première fois lire ton blog. Si tu veux bien je m'invite pour te donner mon opinion sur ton "biyé".
" Alliance Républicaine Écologique et Sociale, cela donne ARES (...) dieu de la guerre (....) le plus c... du panthéon ".

Effectivement, on peut se demander à quoi Borloo (qui a par ailleurs de vraies qualités) et ses amis ont réfléchi ... Je ne crois pas qu'ils aient réfléchi : souvent, l'inconscient parle tout seul !
Belle soirée.

Écrit par : Ladyapolline | samedi, 10 septembre 2011

ARESte où t'es Borloo on n'a pas besoin de toi !

Écrit par : zapataz | samedi, 10 septembre 2011

@zapataz
Pas mal. Faudrait lancer un concours de jeux de mots que je veux bien doter d'un prix.
Je crois que j'ai une idée, hé hé :-)

Écrit par : l'hérétique | samedi, 10 septembre 2011

Bonjour, charmante Apolline
Oui, Borloo a des qualités, mais en effet, l'inconscient émerge plus facilement qu'on ne l'imagine :-)

Écrit par : l'hérétique | samedi, 10 septembre 2011

Analyse de l'Hérétique confirmée:
http://www.lexpress.fr/actualite/politique/la-ferme-celebrites-des-centristes_1028866.html

Personnellement, pas trop de sympathie pour le copain de Tapie, soutenu par Paillé, et pas très net sur lui(mouillé dans "la procédure d'arbitrage" Tapie, et je viens de lire des extraits du bouquin de Péan sur Marianne, il y a des systèmes de collusion et corruption contre lesquels il faut lutter, et non en tirer profit).

Écrit par : Mia | samedi, 10 septembre 2011

" il y a des systèmes de collusion et corruption contre lesquels il faut lutter, et non en tirer profit)."

Oui, je suis bien d'accord avec ça. C'est essentiel.
Le côté clientéliste et ambitieux me dérange.
Son soutien à Bayrou en 2007 nous aurait fait gagner. Il s'est engouffré dans un mauvais choix. Pourquoi ? Par ambition. Où étaient les convictions, à ce moment là ?
Il a tout voté pendant 4 ans, tout applaudi, et parce qu'on lui refuse le poste de 1er ministre, il s'en va, et fait son groupe, en pompant tranquillement sur le programme du voisin ?
C'est un sous marin de Sarko. Pas possible autrement. On voit trop bien qu'il ne sait pas où il va, ni s'il a envie d'y aller. C'est pas net, cette affaire.
Le rapprochement de Villepin est une bonne nouvelle, en revanche. Ca va grossir les troupes. J'ai entendu quelques Villepinistes bien partant pour une réunion. Et pourrait peser sur le choix final de Borloo.

Écrit par : Jeannette | dimanche, 11 septembre 2011

A titre personnel, je ne m'arrêterai pas sur le nom de la coalition choisie par Borloo, Morin & co, ce n'est pas cela qui va faire avancer ou reculer le schmilblick... et puis, ce serait donner de l'eau au moulin pour les mauvaises langues qui déclareraient qu'avec un MODEM, la France tournerait au ralenti ^^

Je préfère m'en tenir exclusivement aux choses essentielles de la politique : les programmes et leur financement, la compétence des hommes, leur force de conviction. Si les membres de l'ARES étaient irréprochables sur ces points-là, je n'y trouverais rien à y redire. Or c'est loin, très loin d'être le cas!!!

Écrit par : madmax61 | lundi, 12 septembre 2011

Les commentaires sont fermés.