Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« La fin pour les Lib-Dems ? | Page d'accueil | Ben Laden buvait du coca »

samedi, 07 mai 2011

Ils ont osé invoquer les Mânes de Charlotte Corday !

charlotte c.jpgLes Maquizards, ce groupe de hauts fonctionnaires dont j'ai déjà parlé, s'apprête à publier un petit livret dans lequel il met en avant des personnalités de l'histoire de France (surtout récente) qui ont oeuvré pour redresser et propulser la France en avant.

On y trouve le Général de Gaulle, Mendès-France, Coluche, Marie Curie, par exemple. Bref, on y trouve exactement ce que j'ai déjà reproché aux Maquizards par le passé : un fourre-tout et des postures qui ne parviennent pas à masquer l'absence de propositions de fond. 

Je conçois, toutefois, que ce groupe attende aussi le moment propice pour mettre en avant ses principales propositions. Nous sommes, j'imagine, encore trop loin des Présidentielles.

Parmi les visages de leur livret, il y en a tout de même un qui a attiré mon attention : Charlotte Corday. Charlotte Corday, c'est cette jeune femme que les professeurs d'histoire maxistes et/ou gauchisants ont réussi à faire passer pour une royaliste exaltée dans les manuels d'histoire, les BDs et même les dessins animés. J'ai d'ailleurs été élevé dans cette croyance, abusé par leurs élucubrations montagnardes.

J'ai toujours pensé que Marat était une sorte de "Je suis partout" de l'époque. Contexte de la Collaboration en moins, on y trouve le même "pacifisme" contre le véritable adversaire et la même haine de l'ennemi intérieur, particulièrement contre les Girondins, c'est à dire les modérés. 

Pour revenir à Charlotte Corday, des études plus précises m'ont appris qu'il s'agissait en réalité d'une jeune fille très proche des Girondins et qu'elle avait été indignée par les exactions dont ils avaient été victimes de la part des Montagnards. Simplement, sa foi catholique, son milieu d'origine et don éducation ont été un bon prétexte pour tenter de la salir à la gauche de la gauche. Il est d'ailleurs amusant de constater que les sites npistes,communistes et frondegauchistes continuent à la présenter comme telle quand on tape le nom de cette admiratrice d'Olympe de Gouges dans un moteur de recherche.

Il paraît que les Maquizards veulent déposer sur les bancs de l'Assemblée Nationale (si ce n'est déjà fait) quelques uns de ces livrets. Je rigole déjà en pensant à la tête des députés gauchistes and co lorsqu'ils liront la notice biographique de Charlotte Corday dans laquelle ils félicitent cette dernière de s'être opposée à Marat (c'est di pudiqueement : plus prosaïquement, de lui avoir collé un bon coup de poignard dans le coeur et bon débarras...). Nul doute qu'il faille faire la promotion de ce livret chez les camarades gauchistes qui trouveront là une nouvelle incarnation des sociaux-traîtres  du libéralisme  de Satan  de la réaction.

10:28 Publié dans Insolite, Politique | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook | | |

Commentaires

Bonjour,
Dans mon souvenir (souvenir de lectures / écoute d'émission de radio), Marat était un sanguinaire qui signait les actes d'exécution de dizaines de personnes... et il me semble que c'est pour cette raison que Charlotte l'a tué... (elle le voyait en ogre en quelque sorte).
Mais effectivement, le souvenir populaire a longtemps gardé l'idée d'une royaliste qui assassinait un révolutionnaire... comme quoi l'histoire, on en fait bien ce qu'on en veut...
Mais si vous montez un club pour réhabiliter Charlotte, je veux bien le soutenir ;o)
@+

Écrit par : nap | samedi, 07 mai 2011

Bonjour nap,

Il y a eu une révision, en effet du rôle de Charlotte Corday, mais quand j'étais enfant, Marat apparaissait comme un héros et Charlotte Corday comme une folle fanatique. Tenez, rien que l'histoire de France en bande dessinée de FR3 est édifiante...
Je suis bien sûr d'accord pour réhabiliter Charlotte Corday.

Écrit par : l'hérétique | samedi, 07 mai 2011

Que charlotte Corday soit considérée comme royaliste ou humaniste importe peu. L'histoire retiendra qu'une seule chose: elle a tué un homme que certains traiteront de tyran et d'autres de révolutionnaire.
Concernant l'histoire de France en bande dessinée de FR3, il est évident qu'elle manque de profondeur et qu'à l'age adulte elle paraisse édifiante mais après plus de 30 ans d'existence il est paradoxal que dans notre monde audio et visuel elle soit encore aussi présente.
Pour revenir à Charlotte je lui ressemble dans la mesure ou je n'aime pas les extrémistes mais je rejette sa solution elle même extrémiste.
Je rejoins Bayrou quand il dit que la mort d'une personne n'a rien de réjouissant que l'on soit en 1793 ou en 2011

Écrit par : Jacques Berthe | dimanche, 08 mai 2011

Y'a des gauchistes à l'assemblée nationale ? Des gens de gauche oui mais des gauchiste ?
Quand à Corday sa mémoire n'est pas si unidimensionnelle que tu le dis. Il y a des contempteurs comme des soutiens de Corday. A Lyon, droite et gauche (les gauchistes?) la considèrent comme un personnage positif qui a tué un dingue.

Écrit par : romain blachier | lundi, 09 mai 2011

Bonjour,
Comme dit Romain Blachier (enfin j'espère ne pas le trahir) vous voyez plus de "gauchistes" qu'il n'en existe réellement. J'ai plusieurs fois rencontré des gens clairement de gauche (mais pas d'extrême gauche en effet) faire preuve de clairvoyance à ce sujet ( je partage votre analyse sur Marat et Corday). Mais que diable nous ne sommes plus dans les années 70! Internet n'est pas non plus la réalité.

Écrit par : Cyril | samedi, 14 mai 2011

@Cyril
Je vous suis parfaitement là-dessus. Une bonne partie de la gauche est de toutes façons girondine, à commencer par DSK.

Écrit par : l'hérétique | samedi, 14 mai 2011

Les commentaires sont fermés.