Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Régionales : Appelez le 15 ? Non, la ligne Orange ! | Page d'accueil | Mélenchon attaque le MoDem »

mardi, 02 mars 2010

Paris Hilton défraye la chronique brésilienne

Tiens, Paris Hilton fait encore parler d'elle. Elle vient de tourner une publicité pour une bière au Brésil, dans laquelle le comité de censure local lui reproche des poses suggestives.

Après avoir visionné la vidéo, bon, de mon point de vue, il n'y a pas de quoi casser trois pattes à un canard. Je crois parfois que le combat féministe s'égare : Paris Hilton est certes une people provocante, parfois agaçante. C'est aussi une femme d'affaires redoutable, à la tête d'un des plus puissants empires financiers et immobiliers de la planète. On évoque ses revenus tirés de la sphère showbiz, mais rarement ceux qu'elles a récupéré de la chaîne d'hôtels. En effet, en 2005, le groupe Blackstone  a racheté toute la chaîne pour un montant de 20 milliards de dollars...Bien sûr, le grand-père de Paris Hilton commence à se lasser de ses frasques, semble-t-il, et envisagerait de la déshériter, mais ses propres activités ont déjà porté la fortune de la jeune femme à 950 millions de dollars...

Il paraît qu'elle s'intéresse à Paris et envisagerait d'acheter un pied-à-terre dans le 16ème arrondissement. Derrière l'image d'écervelée légère qu'elle aime bien arborer se cache en réalité une femme d'affaires avisée aux dents longues.

Lors d'un entretien avec le magazine Vogue, en 2006, elle expliquait ainsi :

"J'ai 10% de contrôle sur tout, je suis productrice exécutive de ma série télé, je pose mes conditions. Beansock, la compagnie que j'ai construite sur mon nom développe et signe des licences pour des sacs à main, des lunettes de soleil, des sèche-cheveux, des montres, qu'est-ce que j'ai d'autre? Deux fois par mois, j'ai des réunions avec une vingtaine de personnes. J'aime être au courant, je vérifie tout. Je suis dure, ils doivent tous m'écouter parce que je ne les laisse pas prendre les décisions à ma place."

On comprend nettement mieux à qui on a affaire quand on lit ce genre de réponses, mais, bien évidemment, ce n'est pas l'image qu'elle se plaît ordinairement à montrer. Des femmes qui jouent de leurs charmes, ou essaient de le faire, il y en a. Mais pour diriger une entreprise, créer un empire économique, il faut bien d'autres qualités que du charme.

On peut bien croire que sa carrière cinématographique ou musicale fait un gros flop, ce n'est que la surface émergée des choses. En réalité, Paris Hilton a un revenu annuel qui dépasse les 200 à 300 millions de dollars. Elle a l'art de faire buzzer ses frasques au bon moment : la campagne de publicité pour la bière Devasa est d'ores et déjà réussie, compte-tenu des cris d'orfraie des père-la-pudeur. Par ailleurs, je pense que les buveurs de bière se foutent bien, en moyenne, du caractère conforme ou non à la morale des publicités pour la bière....

 

15:17 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : paris hilton, bière, brésil |  Facebook | | |

Commentaires

Effectivement, je ne vois pas le problème, les comités de censure brésiliens vont pouvoir censurer tous les carnavals!!

Écrit par : andre777 | mardi, 02 mars 2010

Et là où c'est fort, c'est qu'après avoir lu qques pages des infos brésiliennes, il semblerait que la pub a été interdite car le site web associée encourageait à une consommation excessive d'alcool. Il y a bien eu des plaintes pour le côté sexy (y compris de marques concurentes!) mais on n'a retenu que ça...

Écrit par : Nelson | mardi, 02 mars 2010

"Mas boas disposicãoes con cerveza Paris Hilton" ... Plus sérieusement, je pense que les brésiliens de la rue sont suffisament anti ricains pour canarder ce genre de pub. Les Brésiliens se sont sentis colonisés par les USA depuis la dictature jusqu'à l'avènement de Lula, ceci explique sans doute cela.

Écrit par : Roulleaux Dugage | vendredi, 05 mars 2010

Les commentaires sont fermés.