Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« faismesdevoirs.com, quel coup de génie ! | Page d'accueil | Affaire Florence Cassez, on devrait soutenir Nicolas Sarkozy »

jeudi, 05 mars 2009

La Chine pourrait changer la face du monde

Je suis avec le plus grand intérêt ce qu'il se passe actuellement en Chine. Je viens notamment de lire que le pouvoir chinois s'apprête à initier un plan de relance des zones rurales sans précédent. Je l'ai souvent dit, mais cela n'a rien d'original, c'est constaté par la plupart des historiens, l'étape décisive qui marque un nouveau développement dans la construction d'une société économiquement moderne et riche, c'est l'existence d'une réforme agraire, quelle que soit sa forme. On en revient toujours à la terre pour initier des changements profonds. La population rurale en Chine représente plus de 800 millions d'individus, disposant d'une épargne dormante qui est loin d'être négligeable.

La Chine a choisi de mettre entre autres le paquer sur la protection sociale afin de sécuriser l'investissement : en effet, avec un système médical gratuit et efficient pour tous, les épargnants qui mettaient de l'argent de côté en cas de coup dur vont être incités à utiliser leurs économies pour d'autres usages. Avec une dette qui ne représente que 20% de son PIB, la Chine peut se le permettre sans difficulté.

J'écoutais lundi dernier la tribune de Corine Lepage (candidate MoDem) aux Européennes évoquant les possibilités d'une relance verte. Elle observait que quatre plans seulement ont vraiment pour objectif de modifier la trajectoire de notre actuel développement économique et industriel : le plan Obama, le plan du Japon, le plan de la Corée du Sud et...le plan de la Chine !

«· Le plan de relance chinois pourrait marquer un vrai tournant : « Il n'y aura pas un centime de dépensé sur les projets qui favorisent la production de masse, ou les secteurs hautement polluants et gourmands en ressources », a prévenu Zhang Ping, le chef de l'agence de planification chinoise, en annonçant l'affectation de 35 milliards d'euros, soit 8 % du total, à la protection de l'environnement. S’y ajoutent des dépenses  consacrées à l'amélioration des infrastructures urbaines et rurales, ou à la promotion des énergies renouvelables. Déjà, 1,2 milliard d'euros d'investissements en faveur de l'environnement ont été approuvés dans le cadre du premier train de 10 milliards d'euros d'investissements annoncés au premier trimestre 2009. De son côté, le ministère de la protection environnementale annonçait, fin janvier, avoir rejeté 11 projets polluants sur 164, principalement des centrales thermiques ou des usines chimiques. »

Les experts et les acteurs des marchés financiers sont à l'affût de ce qu'il se passe désormais sur le marché intérieur chinois. Si jamais la demande intérieure chinoise sort le monde de la crise, c'est toute la géostratégie mondiale qui en sortira complètement bouleversée. A méditer...

12:56 Publié dans International | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : chine, crise, relance |  Facebook | | |

Commentaires

Toujours content de mieux faire connaissance avec la Chine qui "vit" ici économiquement.
Notons que les dépenses "vertes" le sont dans le cadre d'investissements faits aussi pour être rentables.

Écrit par : Chui Kalm | jeudi, 05 mars 2009

Oui, c'est bien mieux vu que nous.
Ah, si c'était Corine Lepage le premier ministre, actuellement... :-(

Écrit par : L'hérétique | jeudi, 05 mars 2009

@L'Hérétique

Corinne Lepage, La chine, Voilà qui est intéressant.

Dommage que par ailleurs "vous développiez
un marché du moindre effort".

Celui des héros de bande Dessiné à 4 sous.

"Sarko et le serpent à plume" c'est bon
pour les "vieux faux enfants" et cela fait
fuir les vrais de tout âge.

Écrit par : Chui Kalm | jeudi, 05 mars 2009

La protection sociale n'est jamais "gratuite" .... on cotise plus ou moins et la Chine va vers une offre mixte etat/privé.
Ce que la France avec sa démocratie ne fera pas, la Chine va le faire.

Concernant l'ecologie, il faut comprendre que la Chine est devenu tranquillement leader mondial de la "greentech" : solaire, eolien, biomasse, economie d'energie etc ... Pendant que nos médias denonçaient l'invasion des jouets et textille, en oubliant de nous faire connaitre la verité : la Chine est devenu un pays high tech....

Écrit par : Bobo | jeudi, 05 mars 2009

Les commentaires sont fermés.