Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Non, François Bayrou n'est pas seul ! | Page d'accueil | Que permettait la loi à Chantal Sébire ? »

jeudi, 03 avril 2008

Rigueur : il faut annuler le paquet fiscal

Je suis étonné que tout le monde le critique, mais que personne n'ait tout simplement demandé de revenir sur le paquet fiscal : François Fillon prépare un plan d'économie de 7 milliards d'euros. Patrick Artus dit qu'il faut que l'Etat réalise 10 milliards d'économie, dont un moitié sur les caisses de santé, pour revenir à l'équilibre budgétaire. Or, François Bayrou avait calculé que le paquet fiscal reviendrait à 14 milliards d'euros la première année, puis 17 milliards pendant 5 ans les années suivantes.

Le calcul est aisé : en revenant sur le paquet fiscal, on peut arriver à des comptes en équilibre, et même rembourser un peu de notre monstrueuse dette.

J'interpelle donc nos députés, toutes tendances confondues, afin de leur demander d'appeler à la remise en question  du paquet fiscal. Il n'est financièrement et budgétairement pas tenable.

Il ne s'agit pas de politique politicienne, et je ne cherche pas à en faire un argument contre Nicolas Sarkozy ou le gouvernement (qui au contraire prouverait ainsi son sens des responsabilités) mais vraiment l'intérêt de la France.

Comme le dit le proverbe latin, errare humanum est, sed perseverare diabolicum.

Nous n'avons pas les moyens de mener cette politique fiscale : ANNULEZ, s'il vous plaît, Monsieur Fillon, Madame Lagarde, le PAQUET FISCAL !

J'ajoute qu'il existe certainement des moyens de mieux répartir l'impôt, afin de ne pas faire fuire les capitaux, sans pour autant perdre des recettes fiscales. Je ne rappellerai jamais assez l'idée de Bayrou sur l'ISF qui était de taxer à un pour mille tout le monde, mais sans aucune niche fiscale. Recettes identiques, mais taxation supportable pour tous. 

09:59 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (25) |  Facebook | | |

Commentaires

S'il n'y avait que le paquet fiscal...

Je crois, même si je ne suis pas un spécialiste, que l'ensemble de notre fiscalité est à revoir.
Par exemple, a propos de l'ISF. Au bout du compte, ce sont les revenus qui sont imposés, même si c'est sur la base du patrimoine.

Pourquoi vouloir maintenir a tout prix cet ISF plutôt que de réformer l'impot sur le revenu, en augmentant le nombre de tranches par exemple, en supprimant les réductions d'impots liés aux revenus du capital...

Écrit par : Didier B | jeudi, 03 avril 2008

Je n'y connais rien mais sans parler de "ne pas perdre la face" etc... d'un point de vue purement technique peuvent-il changer cela légalement en cours de route ?

Écrit par : Fotini | jeudi, 03 avril 2008

Je signe !

Écrit par : Nicolas J | jeudi, 03 avril 2008

@L'Hérétique
Et dire que j'avais dit que je me tairais !!
Tu m'étonnes aujourd'hui !!

Je suis COMPLETEMENT D'ACCORD avec toi (et sur ce
point avec Ségolène), on voit bien que ce paquet fiscal
n'apporte qu'un petit plus aux plus aisés et l'argent
utilisé de manière minutieuse serait un investissement
bien plus utile à la France et aux Francais Moyens.

Ne pas le supprimer, pour je ne sais quelle Raison
Bidon, c'est Affirmer Bien Haut :

" Moi je gouverne pour les plus Riches, les Autres
se Démerdent avec ce qui reste!!"

Écrit par : Luc | jeudi, 03 avril 2008

Je signe !

Écrit par : ArnaudH | jeudi, 03 avril 2008

Bon, on n'a plus qu'à lancer une pétition, alors :-)
De toutes façons, il n'y a pas 36 solutions, et il y a un moment où il faut bien se plier au principe de réalité.
On peut peut-être à la rigueur conserver un morceau pour les entreprises, mais pour les particuliers ce n'est pas possible.
Ce serait possible si cela amenait vraiment de la croissance et des emplois, ainsi que de l'investissement, mais ce n'est nullement le cas.
Cela a juste contribué à maintenir la pression immobilière, en fait, pour une large part.
Pour ma part, je ne souhaite pas opposer riches et pauvres, mais sous la condition que d'éventuels cadeaux aux riches apportent à l'intérêt commun.
Comme ce n'est pas le cas...

@ Luc
Ben t'es toujours le bienvenu ici, hé ho :-)
Je crois que pour Sarko, c'est plus dramatique que tu ne le penses : c'est un problème d'incompétence en matière économique. De toutes façons, ce n'est pas compliqué : les économistes de droite les plus fûtés ont pris partie pour Bayrou pendant la campagne, parce qu'ils ont compris tout de suite que le programme de Sarko ne tenait absolument pas la route.
Et quand je pense qu'il y a gagné contre Ségolène sur l'idée reçue qu'il était plus compétent en économie...
Si ce n'était pas tragique pour la France, ce serait comique.
Je pense que Ségolène avait une certaine compétence, mais qu'en revanche, le programme du PS était archi-nul...

Écrit par : L'Hérétique | jeudi, 03 avril 2008

Pour ma part et au travers des commentaires que je peux lire, je pense sincèrement que le paquet fiscal a été une énorme boulette économique et de communication. NS est en effet un piètre économiste. Mais je pense aussi que SR l'était aussi, aucune crédibilité sur ce plan. Par contre, je suis bien d'accord avec l'Hérétique qui dit que les économistes avaient bien compris la compétences de F Bayrou. C'est marrant de voir aujourd'hui le nombre des ses idées de campagne reprises par le gouvernement. Dommage, on ne peut pas refaire l'histoire, la france irait beaucoup mieux avec FB

Écrit par : nico26 | jeudi, 03 avril 2008

Par rapport à ma question précédente qui est probablement naïve , je m'imagine qu'en disant "annulez le paquet fiscal" tu voulais dire "ne le reconduisez pas l'année prochaine" ?
Je sais, je chipote un peu...

Écrit par : Fotini | jeudi, 03 avril 2008

@L'Hérétique
Je ne suis pas spécialiste, je ne peux être que pas mal intuitif

mais je trouve le programme èconomique de F.Bayrou toujours trés bon et ... certainement qu'on le doit pour beaucoup aux ex UDF ...(qu'ils continuent mais qu'ils ne
s'avisent plus jamais de le mettre en difficulté, au pire
qu'ils règlent leurs comptes au vestiaire).

N. Sarkosy ne m'intéresse pas du tout. Je voudrais
l'ignorer mais en plus il est égoiste et méchant.
Tous ceux qui le suivent font tout simplement une mauvaise action ( il y a peut-être MAM... n'empêche elle est dans les meubles).

Pour Ségolène elle n'a(vait) que 2 Gros défauts
1) Elle di(sai)t des énormités qui ne servent à rien comme
35 h/ Semaine pour les Profs, Supprimer la moitié des
centrales nucléaires etc ...

2) Elle n'a(vait) strictement aucun programme notamment
économique. Il n'y avait rien ds le pacte présidentiel
(je le sais je l'ai lu en détail enfin .... j'avoue que je
me suis arrêté à la 50 ème proposition sur 100)

Ce que j'ai remarqué cependant, c'est qu'elle progresse
sur ces 2 Plans, elle sait se remettre en question, c'est
la seule vraiment courageuse au PS.

Enfin moi qui devait me taire ...

Écrit par : Luc | jeudi, 03 avril 2008

clap, clap, clap!!!
bravo... je signe aussi!

Écrit par : Avel Mor | jeudi, 03 avril 2008

je serais curieux de savoir si tous ceux qui signent des deux mains ont une petite idée de la manière dont se répartissent réellement les milliards de la loi Tepa

Écrit par : Gérard | jeudi, 03 avril 2008

Je suis tout à fait pour la suppression du paquet fiscal, qui fut, faut-il le rappeler, la première "réforme" votée par la majorité Sarkoziste.

Ne serait-ce que pour sauver le RSA.

Aurélien

Écrit par : Aurélien | jeudi, 03 avril 2008

Aurélien,
Sauver le RSA ? Tu devrais lire Le Parisien de ce matin. Martin Hirsh parle de supprimer 2 millions de pauvres avec 3 milliards, soit 1500 euros chacun, soit 120 euros par mois pour sortir de la pauvreté.
Je me demande s'il n'y a pas un problème d'échelle...

Écrit par : nicolas J | jeudi, 03 avril 2008

@Nicolas J:

Le RSA n'est pas sensé répondre seul aux besoins de ceux qui en bénéficient. C'est un revenu de complément. Alors ce n'est certes pas l'Eldorado, mais je pense que ces 120 euros mensuels, les 2 millions de pauvres en question préfèreraient les avoir dans leur poche, en plus de leur RMI et/ou API, plutôt qu'ailleurs...

Je dis simplement que je préfèrerais qu'ils suppriment le paquet fiscal plutôt que le RSA.

Écrit par : Aurélien | jeudi, 03 avril 2008

@ Gérard
Eh bien il y a un article très clair et bien documenté sur la question dont je donne le lien à tout le monde :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Paquet_fiscal
Et maintenant, pouvez-vous préciser, Gérard, ce que vous sous-entendez ?
Parce qu'après lecture de l'article, je n'ai pas changé d'avis...

@ Luc

Mais non, Luc, j'ai toujours plaisir à lire vos réactions !

@ Fotini
En effet, il est à revoir entièrement, donc pour l'an prochain. L'inconvénient, c'est pour ceux qui ont déjà réalisé un achat immobilier : on ne peut pas leur faire un sale coup en ne leur appliquant plus le crédit d'impôt promis, mais il faut au moins cesser le massacre pour les suivants.
@ nico26
Oui, elle se remet en question, et c'est une battante.

à Aurélien

Oui, le RSA est bien plus important et va dans le bon sens. Pauvre Hirsch...

à Avel Mor
Etonnant que les économistes ne fassent pas un appel du pied plus pressant pour la révision de cette mesure économique.

Écrit par : L'Hérétique | jeudi, 03 avril 2008

@ Gérard
Eh bien il y a un article très clair et bien documenté sur la question dont je donne le lien à tout le monde :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Paquet_fiscal
Et maintenant, pouvez-vous préciser, Gérard, ce que vous sous-entendez ?
Parce qu'après lecture de l'article, je n'ai pas changé d'avis...

@ Luc

Mais non, Luc, j'ai toujours plaisir à lire vos réactions !

@ Fotini
En effet, il est à revoir entièrement, donc pour l'an prochain. L'inconvénient, c'est pour ceux qui ont déjà réalisé un achat immobilier : on ne peut pas leur faire un sale coup en ne leur appliquant plus le crédit d'impôt promis, mais il faut au moins cesser le massacre pour les suivants.
@ nico26
Oui, elle se remet en question, et c'est une battante.

à Aurélien

Oui, le RSA est bien plus important et va dans le bon sens. Pauvre Hirsch...

à Avel Mor
Etonnant que les économistes ne fassent pas un appel du pied plus pressant pour la révision de cette mesure économique.

Écrit par : L'Hérétique | jeudi, 03 avril 2008

à Nicolas J

Attention : ces 120 euros, c'est ce qui permet à quelqu'un de gagner plus en bossant qu'en vivant uniquement avec le RMI et avec des aides. Le raisonnement tient donc. En revanche, ce n'est pas un poste sur lequel il faut faire des économies.

Écrit par : L'Hérétique | jeudi, 03 avril 2008

Des députés et des sénateurs socialistes ont déjà fustigé le paquet fiscal et demandé sont retrait. Preuve en est encore hier la séance des questions au gouvernement au Sénat.

La réponse qui est systématiquement faite, c'est que 60% du paquet fiscal sont réservés au financement des heures supp., elles-même destinées à compenser l'impact des 35 heures pour les entreprises.

De mon point de vue, les 35 heures ont été la plus grosse erreur politique réalisée au cours de ces 20 dernières années. Mais le paquet fiscal n'est pas la solution pour autant, car il coûte cher, très cher à l'Etat. Je préfèrerais personnellement un peu de courage de la part de nos politiques et une réforme visant à revenir au 39 heures hebdomadaires. Avec un pouvoir d'achat qui s'améliorerait mécaniquement pour tous.

Pour ce qui est des 40% du paquet fiscal dévolus à la suppression des droits de succession pour les "grosses successions", ainsi qu'au bouclier fiscal, no comment. D'autant plus que le bouclier fiscal qui devait permettre à des capitaux de revenir en France, n'a pas pour le moment démontré la moindre efficacité.

Écrit par : JF le démocrate | vendredi, 04 avril 2008

D’accord pour flinguer le paquet fiscal, mais faut-il compter sur la majorité UMP, peut-on raisonnablement espérer pouvoir compter sur une future majorité PS, sur les syndicats « ouvriers », l’insatisfaction générale ?…

Il n’existe aucun programme économique qui "mette de l’humain" au cœur de son raisonnement. Les revenus de solidarité (RMI, RSA, etc) n’existent que pour permettre aux plus démunis de payer leurs factures et d’avoir tant soit peu accès au statut de consommateur, avec au final une part de responsabilité non négligée dans le phénomène «croissance». (On serait presque tenter de le leur faire remarquer pour qu’ils disent « merci »). On nage en pleine hypocrisie et plein cynisme d’autant plus que la croissance, quand elle existe, ne sert pas à réduire les écarts…. de revenus, mais à les creuser.

Questions annexes :
L’environnement ? Le grenelle peut servir à quelque chose d’efficace à condition qu’une économie tirant profit de ce secteur se mette en place et devienne lucrative. Dans le cas contraire, la planète pourra bien fondre ou s’éteindre, l’absence de raisonnement et l’inconscience prévaudront.
La santé ? Quid des laboratoires pharmaceutiques ou de la recherche ?
L’éducation ? Quand remettra – t- on les clés des lycées, collèges et facultés entre les mains de grands groupes (Coca cola ; Total ; Apple etc.) qui font la pluie, le beau temps et peuvent dérider, au besoin, le visage de leurs zactionnaires ?
Le sport ? Posez donc la question aux équipementiers et bâtisseurs de stades. Sont-ils prêts à soutenir les tibétains ?

Alors à côté, le paquet fiscal est bien sûr une idée hasardeuse (?), bancale, une erreur de la nature ultralibérale. Une petite chose qui fait tousser les non fumeurs, mais il faut bien commencer par quelque chose.

Au fait, moi non plus je ne suis pas spécialiste en économie mais je signe la pétition.

Écrit par : rivoli04 | vendredi, 04 avril 2008

bon, eh bien voilà de nouveaux pétitionnaires.

Pour le développement durable, c'est en effet sans doute le nouvel or vert...

Écrit par : L'Hérétique | vendredi, 04 avril 2008

@rivoli04
Bien vu, bien dit, mais trop pessimiste ?
la nature, ultra libérale, n'est peut-être qu'une habitude.

Moi de toute façon je suis sûr que la Majorité ne reviendra pas sur le "Paquet " mais c'est pour essayer de leur mettre "le nez ds le caca".

Il y a peu ds un débat avec Rachida, Bertrand, "Mosco",
Valls et F.Bayrou, le seul argument qui a laissé "bouche
bée" "l'opposition" c'est : vous ne répondez rien à
"Que feriez vous à notre place ?" Voilà une réponse
précise (la suppression du Paquet).
(moi si j'avais une bonne idée qu'ils pourraient
appliquer, je ne dirais rien, comme je suis sûr qu'ils
nous plantent autant que ça soit le + vite possible pour
passer enfin au "bien commun").

Avez vous remarqué que sous ce quinquennat on nous
fait plancher ou discuter sur des faux sujets (le Paquet
n'en est est pas un justement) soit annexes soit sur
lesquels on ne peut pas grand chose ?

Il y en a d'autres plus intéressants.

Par exemple ces 30 ou 40 derniéres années la France
et l'Europe ont pris du retard technologique. au sens
large. Est-ce qu'une planification (à l'ancienne, mais sans remettre en cause tout le libéralisme) n'est pas urgente
à mettre en place pour certaines choses, en France et
en Europe ? Les budgets pour l'instant son 10 fois
trop petits !! (je pense au "New Deal").

J'observe qu'en ce moment Ségolène fait du foin pour impliquers ses militants (moi je pense que ce serait mieux d'élargir à adhérents et même sympathisants) dans les domaines économiques et de vie de société.

Est-ce qu'il n'y a pas à en prendre de la graine ?

Écrit par : Luc | vendredi, 04 avril 2008

Merci pour le lien avec Wikipédia
Vos lecteurs ont ils noté que le Rsa faisait partie de la loi Tepa?
Que les mesures pour les polus riches (ISF) ne représentaient que 500 millions?
Que les mesures sur l'immobilier comme celles sur les droits de succession concernent l'ensemble des classes au dessus du revenu médian pour environ 6 milliards
Et que les mesures pour les HS qui font le reste concernent plutôt les salaires plus bas,

Le vrai défaut de la loi Tepa, comme le souligne l'article, est de favoriser la demande et pas l'offre
Supprimer la loi Tepa pour financer l'offre aurait du sens en économie; la supprimer pour éviter d'autres mesures qui jouent sur la demande ne change pas grand chose

Écrit par : Gérard | vendredi, 04 avril 2008

Mais on est d'accord Gérard

Sauf que cette erreur se situe dans un contexte plus général : c'est toute la politique économique de Nicolas Sarkozy qui ne va pas dans le bon sens. Et d'ailleurs, qui s'est présenté comme le président du pouvoir d'achat ?...

Écrit par : L'Hérétique | vendredi, 04 avril 2008

A Gérard et L'Hérétique
au risque de passer pour un binounours (charognard):

1) Pourquoi ds chaque loi du quinquennat y a t il des
aspects normalement indépendants ?

Réponse :

pour qu'il y ait toujours un côté disons
"Charité" - trés utile pour "l'argutie" -
Est-ce de bonne guerre ? Est-ce trés malin à moyen
long terme ?

2) On n'est pas des neus-neus, on a compris que la
justification c'était de favoriser la demande. Hé bien
c'est raté ! De toute façon moi je trouve
qu'insister comme cela a été fait sur la consommation
c'est de l'imitation et de l'arnaque.

3) S'il n' y avait QUE la politique économique ...

4) Vive la Résistance
et dépêchons nous d'en coordonner les mouvements.

Écrit par : Luc | samedi, 05 avril 2008

Bon, je sens que je vais me faire plein de nouveaux amis, moi, avec mes bisounours :-)

Cela dit, je suis bien d'accord avec cela :
"De toute façon moi je trouve qu'insister comme cela a été fait sur la consommation c'est de l'imitation et de l'arnaque."

On est bien d'accord.

Écrit par : L'Hérétique | samedi, 05 avril 2008

Les commentaires sont fermés.