Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Paris 6ème : Anne-Sophie Godfroy-Genin (MoDem) refuse de voir le luxe supplanter l'alimentaire | Page d'accueil | Et the winner is...Quindi ! »

samedi, 01 mars 2008

Sarkozy, père et fils

Je méditais tout récemment de la difficulté d'être le descendant d'une personnalité politique en vue. J'ai entendu des accusations de népotisme envers Nicolas Sarkozy parce que son fils a d'abord figuré sur une liste à neuilly, puis, finalement, se présente aux cantonales.

Cela me gêne. Je veux dire, ce qui me gêne, c'est que l'on jette à la tête de Jean sarkozy le nom de son père comme un anathème. Jean sarkozy doit-il exclure de faire de la politique parce que son père s'appelle Nicolas Sarkozy ? Je pense que non. Je pense que l'on devrait s'en tenir à un combat d'ordre politique, si l'on n'est pas d'accord avec lui,e t pas au-delà. Et on ne devrait pas non plus reprocher au père le fils. 

Après tout, pendant la campagne présidentielle, le fils aîné des Ségolène Royal était aux côtés de sa mère, de même que le fils aîné de François Bayrou. Est-ce que cela devrait être choquant ?

Bref, laissons le père et le fils à leur place respective, et laissons-les aussi, à juste titre, être fiers l'un de l'autre sans les moquer.

En tout cas, tel est mon avis. 

 

06:45 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Sarkozy, Jean, Nicolas |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.