Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Des milliers d'emplois pour Paris ? | Page d'accueil | érotique et sexy, le stade Jean Bouin ? »

vendredi, 04 janvier 2008

Nicolas Sarkozy fâche l'Inde

A prendre ses interlocuteurs pour des marchands de tapis, émergents de surcroît, donc forcément sous-développés, on peut finir par sérieusement les énerver.

Nicolas Sarkozy frôle allègrement l'impair diplomatique : en effet, il a décidé de se rendre en Inde. Seulement, dans ce pays d'ancienne civilisation, on a le sens des convenances et du protocole. La visite devrait en principe au moins durer quatre à cinq jours. Seulement voilà, l'omniprésident ne veut pas y passer plus de deux nuits. Et pour couronner le tout, la seule chose qui l'intéresse, c'est de savoir quels contrats peuvent être signés par les Indiens lors de sa venue.

Autant dire que cela n'a pas plus aux Indiens. Bling bling et va-s-y que j'y vais franco et sans vergogne, cela va bien avec la Lybie (et encore, Sarko s'est fait rouler par le Guide) ou encore avec les Chinois, mais l'Inde, c'est une démocratie, ce que semble avoir oublié not'bon président. Ah, oui, bien sûr, ça doit être ça, la "politique de civilisation"...

Et les Indiens estiment légitime de ne pas être traités moins bien qu'une autre grande nation comme l'Allemagne ou l'Angleterre. La réponse a donc été glaciale, et assortie d'un refus net et sans appel. 

C'est qu'il serait fichu de nous faire perdre des contrats, l'omniprésident

Tiens il me rappelle un mythe à propos  de Ganesha, le dieu indien de la sagesse à tête d'éléphant : 

Shiva et Pârvatî jouent avec leurs deux fistons Ganesha et Kârtikeya. Ils donnent aux deus frérots un fruit magique en leur expliquantque la connaissance ultime et l'immortalité sont planqués dedans. Mais, pour avoir le fruit, il faut faire trois fois le tour du monde (un défi à la mesure de notre hyper-président). Kâritkeya décolle au quart de tour (dans l'avion de Bolloré ?) et s'arrêtedans tous les lieux sac'és pour y faire une offrande. Ganesh, pas fou, qui se doute qu'avec son poids, il ne fera pas le poids, a une idée de génie : il fait trois fois le tour de ses parents. Surpris, les deux l'interrogent et lui demande ce qu'il traffique...mais voilà la réponse du fiston :

 "Mes parents Shiva et Shakti sont la Totalité du monde. En eux se trouve l'Univers entier. Je n'ai pas besoin d'aller plus loin".

Devinette : qui gagne le fruit, dans l'histoire, finalement ?

Commentaires

C'est sur qu'en matière diplomatique, nous sommes bien dans la rupture...

Écrit par : Olivier Montbazet | vendredi, 04 janvier 2008

Bien vu... l'importance stratégique de l'Inde (géopolitique en Asie du Sud / Centrale et dans l'Océan Indien; géoéconomique en termes nucléaire et pour les produits de consommation; dans le domaine de l'environnement où nous devons la persuader de réduire ses émissions de GES) et le pârtenariat nécessaire pour créer un monde multilatéral (c'est tout ce que demande les indiens pour équilibrer la relation avec les Etats-Unis) semblent totalement échaper à l'hyper...

Écrit par : ArnaudH | vendredi, 04 janvier 2008

Quel dommage d'aller dans un si beau pays et de n'y rester que si peu de temps. C'est peut-être lié au frais que cela représente pour l'aéropage médiatique qui le suit et qui, en ces temps de disette, n'a plus les moyens de telles virées...

Écrit par : Inde | vendredi, 04 janvier 2008

L'Inde saura se passer de la France et tanpis pour nous notre arrogance n'est pas excusable. On verra dans quelques années ce que ca coûte d'avoir mis l'Inde dans le même sac que l'Afrique noire !

Écrit par : ishk | vendredi, 04 janvier 2008

@ tous

Disons que cela n'est vraiment pas fameux. Toutefois, il ne faut pas non plus réduire la France à Nicolas Sarkozy. L'Inde a globalement bonne presse en France.

Écrit par : L'Hérétique | vendredi, 04 janvier 2008

je suis dégoutée par l' arrogance de Sarko , l' Inde mérite tous les égards , quel manque de claivoyance .

Écrit par : nellyji | vendredi, 04 janvier 2008

La vraie question est de savoir qui est, ou était, pressenti pour nous représenter honorablement en Inde auprès de Sarkozy.

Maman Sarko (Dadou pour les intimes) a tenu ce rôle en Asie ; Carla B en Egypte ; J.M. Bigard (brilllant intellectuel de droite qui est à l'ére Sarkozy ce que Raymond Aron était à l'ère Giscard) s'est acquitté de la tâche avec compétence auprès des autorités religieuses et vaticanesques... mais qui mettre sur la photo indienne ?

Johnny ? Risqué, il pourrait en profiter pour demander la nationalité pour peu qu'il apprenne que l'Inde est dotée d'un régime fiscal intéressant pour les chanteurs belgo-helvètes.

Delon ? Il voulait la Chine, et les Indiens pourraient prendre ombrage de n'être qu'un lot de consolation pour le Grand Homme.

Rachida ? Déjà vu, cela manquerait sérieusement de nouveauté et déplairait à la presse people. A moins bien sûr qu'elle n'y aille dans un sari léopard de chez Dior.

Reste Doc Gynéco, qui pour le moment n'a encore eu droit à aucun voyage présidentiel, ce qui s'apparente presque à de l'injustice. Et puis Doc Gynéco serait sans doute un des seuls à pouvoir goûter pleinement aux charmes et productions Indiennes.
Et uniquement pour que Doc Gynéco ait le temps d'en profiter vraiment, il faut que ce voyage dure 5 jours, au minimum. La question ne se pose même pas. Et qu'importe les conventions Indiennes !

Écrit par : Bertrand | vendredi, 04 janvier 2008

@ nelly

Je sens qu'après l'homme africain ça va être l'homme indien, bientôt... Il ne comprend pas qu'un pays, ce n'est pas une entreprise. Et même si c'était une entreprise, eh bien elle est mal gérée, en plus l'entreprise !

@ Bertrand

Excellent :-D Tu devrais suggérer une image à ce sujet à Grozbulles :-)

Écrit par : L'Hérétique | vendredi, 04 janvier 2008

Les commentaires sont fermés.