Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 24 mai 2010

Europe 1 m'a eu !

Europe 1 s'apprête à rénover sa plate-forme web et a choisi pour cela une campagne d'information fort subtile. Imaginez une société spécialisée dans la conception de logiciels ultra high-Tech ; cette société a un site : Ultra Games Revolution.

Révolution ? Attendez de connaître les logiciels que ses créateurs concoctent ! Speed basket : un écran tactile calcule la trajectoire de la boulette de papier que vous projetez dans sa direction ; sur le fond d'écran, un panier. Si vous visez juste, vous marquez le point. ExistenZ 3D : artiste raté qui aurait rêvé de plagier Picasso ? Pas d'inquiétude, le mouton qui fait pitié sur votre feuille de papier va prendre une autre dimension : une webcam reconnaît votre gribouillis infâme et lui donne une autre existence en 3D. Chapeau, non ? Très fort !

Très fort, mais...totalement faux ! Que de la gueule, nada, nique nidouille, y'a rien derrière.
En fait, la société n'existe pas et n'a jamais existé. Bon, à vrai dire, j'étais sceptique face aux produits, et je tendais à penser qu'on était davantage dans la phase du projet que de la réalisation pratique.
Il n'y a rien derrière, ou presque...Il y a en fait une campagne de communication d' Europe 1 qui veut montrer (c'est réussi) que l’internaute perd souvent du temps sur le Web sur des applications inutiles, à fermer de multiples bannières intrusives, à être mis en porte à faux par des informations non fiables.
Un point pour eux, bingo, là-dessus, c'est gagné.
Ensuite, Europe 1 prétend que la nouvelle version de son site devrait permettre aux internautes d'éviter ce genre d'écueils. Ça, c'est une autre histoire en revanche. Je m'y suis rendu, et pour l'instant, ce que j'ai noté, c'est que cela tendait à ressembler, en termes d'interface, à certains blogues.
Tant que j'y suis, au fait, en page d'accueil, Europe 1 signale que la Cour Suprême des USA va examiner la requête de Hank Skinner, ce militant des droits de l'homme accusé dans des circonstances plus que louches d'un triple meurtre (comment un gars aux trois quarts dans le coma, c'était son état, aurait été en situation de massacrer une femme et ses deux enfants ?). J'en avais parlé fin mars et évoqué ce que je pensais des charges qui pesaient contre lui. Hank Skinner réclame à cors et à cris des tests ADN  que la justice américaine lui a toujours refusés (jamais entendu parler d'un procès aussi bâclé que le sien). C'est le moment de se manifester et de le soutenir...