Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 31 mai 2009

Britains Got Talent, victoire Diversity

Ce n'est finalement pas Susan Boyle qui aura gagné les Britains Got Talent. Elle n'aura pourtant pas démérité, et son ultime interprétation de "i dreamed a dream" restera à mon avis dans les annales et les mémoires. Elle aura payé sans doute les frasques de la demi-finales. Le bon peuple n'aime pas qu'on ait du caractère, et quelques abrutis patentés auront estimé que "la vieille fille" n'avait qu'à ne pas insulter ses fans. Il ne faut pas leur demander d'être psychologues, à ceux-là. Les juges, eux, ont compris qu'ils avaient affaire à un authentique talent. Un juge a estimé qu'elle devait gagner et un autre que sa fragilité n'était pas un obstacle sur le chemin de la consécration, contrairement à ce que toute la presse avait clamé la veille.

Diversity.jpgIl n'en reste pas moins qu'il y avait de sérieux concurrents en face. Diversity, un groupe de danseurs, m'a littéralement bluffé avec son  final. Jetez plutôt un oeil sur la vidéo dispo sur ITV. Spectaculaire chorégraphie. Ils n'ont pas démérité. En fait, ils sont même montés en puissance au fil des épreuves. Je ne m'attendais pas à leur victoire tout simplement parce qu'ils se sont surpassés en finale. Susan Boyle aussi, mais elle a fait une erreur, à mon sentiment. Elle aurait du innover en choisissant une autre chanson que celle qui l'avait fait connaître au monde entier. En tout cas, ITV et l'émission lui devront beaucoup. Elle les aura fait connaître au monde entier. Toutes les chorégraphies de Diversity pendant l'émission sont disponibles sur le site d'ITV.

samedi, 30 mai 2009

Britains Got Talent 2009, revue de candidats

J'ai visionné, à la suite de mon billet sur Susan Boyle, plusieurs vidéos de l'émission Britains Got Talent 2009. Franchement, ils sont extraordinaires, ces Britanniques. Leurs émissions, du moins dans ce genre-là, c'est tout de même autre chose que la soupe insipide et ennuyeuse qu'on nous sert à la Nouvelle Star et à la Star'Ac...

Tenez, par exemple, j'ai découvert les Greek Irish Dancers. Ils ne sont pas grecs, en fait, je ne sais pas si j'ai mal compris, mais ils viendraient de Chypre, à moins que je n'ai pas capté. Attention au café avant de visionner la vidéo, sinon vous risquez de le renverser sur le clavier :-) Le papa et son fiston nous servent une prestation de qualité...Dans un autre genre, il y a Manjit Singh, l'homme qui soulève un mini-bus avec une oreille. Vous ne me croyez pas ? Regardez la vidéo. Et attention à la bouillotte, elle finit par éclater...Le spectacle est servi avec une musique de circonstance tout à fait adaptée. Je ne sais pas s'il est grec Andy Demetriou, mais pour un sexagénaire censé être invalide, il tient la forme quand il danse le break... Mais bon...il y a bien plus délirant que tous les exemples précédents réunis avec Vienamin's Eyes, par exemple. Sorte de danse d'asticots extra-terrestres à trois extrémités. Faut le voir... Bon, je pourrais  multiplier les morceaux de bravoure, mais, pour l'instant, je fais avec ce que j'ai trouvé...

Je sais que les Britanniques ont la réputation d'être excentriques. Bon, eh bien ils ne l'ont pas volé la réputation. Au moins, on s'amuse, chez eux :-). On pourrait importer le concept chez nous : dans son petit dictionnaire pour aimer l'Europe, Marielle de Sarnez consacre un article entier à la Télévision dans frontières. C'est le nom d'une directive européenne qui régit la politique audiovisuelle de l'Union Européenne. Deux principes directeurs animent cette directive : libre circulation des émissions européennes et obligation pour les chaînes de réserver au moins 50% de leur temps d'antenne pour des émissions européennes. L'émission d'ITV rentre dans ce cadre, puisque son objet est de repérer des talents britanniques dans des domaines artistiques divers du spectacle :  musique, danse, acrobatie, magie, comédie etc. Des candidats de tout âge peuvent se présenter. Le gagnant se voit remettre la somme de 100 000 £ et a l'opportunité de jouer devant la famille royale de Grande-Bretagne à la Royal Variety Performance.

Britains Got Talent est classé dans le genre télé-réalité. Je ne suis pas convaincu par le choix de cette catégorie. Le principe de la télé-réalité, c'est de suivre par épisodes la vie quotidienne d'anonymes. Si la Nouvelle Star et surtout la Star'Ac ont versé dans ce travers, on ne peut en dire autant de Britains Got Talent, qui s'en tient à des émissions spécifiquement consacrées à la sélection des candidats. D'ailleurs, les deux émissions françaises comportent le mot "star" dans leurs intitulés. On a donc bien compris quel est leur but : notoriété, gloire, show-bizz, star-system et cetera. Rien (j'exagère un peu, je le reconnais) de tel pour Britains Got Talent, dont l'objet final me semble bien plus sain. Je rappelle que la Royal Variety Performance est un gala qui existe depuis 1912. Tous les fonds récoltés vont à une association bénévole de formation des artistes. C'est autre chose que de promouvoir sa propre pomme, but ultime de la Star'Ac et de la Nouvelle Star.