Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le MoDem maintiendra son alliance avec Macron même si Juppé se présente | Page d'accueil | La réforme des retraites, programmes présidentiels »

vendredi, 03 mars 2017

Retrait de Fillon, attention au déni de démocratie...

Je pense que ma note va surprendre dans le contexte tel qu'il est mais j'avoue que je suis tout de même quelque peu troublé par l'agitation et l'effervescence autour de Fillon.

Bien sûr, ce n'est pas excusable d'avoir utilisé des fonds publics pour salarier sa famille et surtout un délit si la dite famille n'a pas effectué les missions qu'elle était censée réaliser. MAIS, il ne faut pas non plus oublier qu'un bon quart des parlementaires est dans une situation comparable depuis longtemps sous pas mal d'égards. Vivement une loi qui interdise de recruter des membres de sa propre famille, comme le propose Macron, je pense que cela sera plus sain et évitera des épisodes comme ceux que nous connaissons aujourd'hui.

Il y a un autre point : il faut tout de même se souvenir que Fillon a nommément et largement été désigné par plus de trois millions de votants pour représenter la droite. En comptant la participation de la gauche, on peut même dire qu'il a rassemblé sur sa tête près des trois quarts des votes des sympathisants de droite qui ont participé à la primaire. Ces électeurs-là ont très clairement écarté Alain Juppé.

Et là, il y a quand même quelque chose qui me chiffonne : exercer des pressions pour l'amener à se retirer, quelles que soient ses fautes, est-ce que ce n'est pas un déni de démocratie envers ceux qui l'ont choisi ? Il ne représente pas l'avis des Français, soit, mais cela, c'est bien le travers de la primaire qui tend à radicaliser les choix, ce dont Bayrou se défie de longue date. Soit on fait une primaire et on en respecte les conséquences, soit on n'en fait pas, mais on ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre.

Je suis de culture démocrate. Cela me gêne que cela soient des sondages et des médias qui fixent la légitimité de François Fillon à représenter sa famille politique même si j'admets qu'après tout, ce ne sont pas vraiment mes oignions. 

A débattre.

21:58 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : filllon |  Facebook | | |

Commentaires

Mouais ce sont ses arguments, mais déjà ce qui choque ce n'est pas tant l'emploi de ses proches mais le montant des salaires, ensuite quand on ne fait élire avec pour étiquette père-la-vertu, honnête, etc etc... il ne faut pas s'étonner de la violence des réactions, parce que tout simplement ses 3 ou 4 millions d'électeurs ont le sentiment d'avoir été pris pour des cons. Donc ce vote ne vaut plus rien,puisqu'il repose sur un dol, et si on refaisait la primaire aujourd'hui, c'est probablement Juppé qui la remporterait.

Écrit par : Mirabelle | samedi, 04 mars 2017

Pour compléter le commentaire de Mirabelle, Fillon vient aussi de montrer qu'il peut revenir sur sa parole sans états d'âme et qu'il n'hésite pas à déchaîner un torrent de haine contre nos institutions et la presse. Je comprends très bien qu'au vu de tout çà, des élus avec une certaine éthique demande son retrait.

Écrit par : Nicolas | samedi, 04 mars 2017

Mr Fillon souhaite devenir président de la république. Il souhaites donc devenir le garant, pendant 5 ans, de l 'indépendance de la justice, alors qu'il va sans doute être mis en examen. Cette situation est intolérable par nature!

2ème chose, il en appel au peuple demain, il joue le peuple face à la justice. C'est intolérable qu'un futur Président de la république en soit la!

Bref ce monsieur qui ce dit gaulliste, nous montre la sont vrais visage! Un populiste de bas étage, soutenu par les réact de la manif pour tous, qui ne mérite en aucun cas d'être un héritier du Général de Gaulle, qui entre nous, doit ce retourner dans sa tombe en voyant l'état de notre pays....

Écrit par : Luc | samedi, 04 mars 2017

Il y a un défaut dans votre raisonnement : les Français qui ont opté pour Fillon aux primaires auraient-ils voté pour lui s'ils avaient été au courant de l'usage qu'il faisait des fonds publics ? Pour beaucoup, il incarnait un programme de droite affirmé, mais aussi une certaine honorabilité.

Écrit par : Zenon | dimanche, 05 mars 2017

@l'Hérétique
Comme tu es un peu trop complaisant avec Fillon, je vais me charger de le "rhabiller pour l'hiver", pour participer au débat.

1/ Qui a dit "Qui imagine un seul instant le général de Gaulle mis en examen ?" C'est Fillon !! OK, on pourrait l'excuser car le but était de cibler Sarkozy. Il faut comprendre : ce voyou de Sarkozy, alors que lui est un exemple d’honnêteté et de dévouement.
Fillon a ajouté quelques mois plus tard:
"Si j’étais mis en examen, je ne serais pas candidat, non certainement pas, je considérerais que je ne suis pas en mesure d’assurer la direction du pays dans des conditions exemplaires. Si j’étais président de la République, je ferais respecter le fonctionnement des institutions"
Aujourd'hui, il s’assoit sur tous ces fameux principes de probité. Consternant !
Il n'est actuellement pas mis en examen mais c'est une question de jours, comme il le sait lui-même. Pourtant il s'accroche...
Je mets le lien qui révèle quelles étaient ses convictions, à l'époque. http://www.liberation.fr/elections-presidentielle-legislatives-2017/2017/03/04/selon-francois-fillon-francois-fillon-ne-pouvait-pas-se-presenter-a-la-presidentielle_1553270

2/ Le fond du problème : les emplois fictifs. Qui arrive à croire que sa famille (femme et enfants) a réellement travaillé comme assistants parlementaires et, si c'est le cas (un peu), à la hauteur des salaires perçus ? Aujourd'hui, son (ex-)directeur de campagne Stefanini vient de faire des révélations très intéressantes (lien ci-dessous). Il appelle les contrats d'assistants parlementaires des compléments de rémunération. Consternant !
http://www.liberation.fr/france/2017/03/06/patrick-stefanini-reconnait-il-le-caractere-fictif-de-l-emploi-de-penelope-fillon_1553671

3/ Fillon ne voulait pas de la loi sur la transparence en 2013. Cette loi était proposée suite à l'affaire Cahuzac. Fillon disait "Je suis scandalisé que le gouvernement parle de loi de moralisation. Comme si la vie politique était immorale. Moi, je n’ai rien à cacher. Je ne voterai pas ce texte parce qu’il n’a aucun intérêt", "Je récuse l’idée que les hommes politiques soient tous corrompus".
De belles déclarations. Et on sait maintenant qu'une fois la loi votée, il a arrêté d'engager sa femme comme assistante parlementaire. Mais c'est probablement une coïncidence car il n'a "rien à cacher".
http://www.france24.com/fr/20170201-francois-fillon-contre-loi-transparence-cahuzac-emploi-fictif-penelopegate
http://www.rtl.fr/actu/politique/affaire-penelope-fillon-l-epouse-de-francois-fillon-a-ete-remuneree-comme-attachee-parlementaire-jusqu-en-novembre-2013-7787007434

4/ Fillon a récemment développé des accusations contre les institutions et les magistrats qui ont choqué jusqu'à ses plus proches collaborateurs. Même Marine Le Pen a dû tomber de sa chaise en entendant un tel discours. Est-ce vraiment le discours d'un homme qui prétend devenir Président de la République ? Consternant !
http://www.lemonde.fr/affaire-penelope-fillon/article/2017/03/02/affaire-fillon-une-severe-mise-en-cause-de-la-justice_5088072_5070021.html
http://www.lepoint.fr/presidentielle/en-direct-journee-a-haut-risque-pour-francois-fillon-01-03-2017-2108391_3121.php

5/ L'appel à la rue. Fillon qui depuis des années fustige les manifestations, trouve le moyen de faire organiser un rassemblement à sa gloire toute personnelle par 'Sens Commun'. Consternant !
http://www.leparisien.fr/politique/affaire-fillon-a-droite-le-rassemblement-de-dimanche-divise-03-03-2017-6728394.php

6/ Le mensonge permanent et les convictions fluctuantes. Comment peut-on encore imaginer Fillon Président de la République quand on assiste à ses mensonges et au non-respect de sa parole ? Si, comme il semble le penser, l'enveloppe budgétaire du député ou du sénateur n'est soumise à aucune règle, pourquoi ne pas avoir directement dit ce qu'il en avait vraiment fait ? Le mensonge récurrent devient plus grave que les faits eux-même. Consternant !
http://www.lopinion.fr/edition/politique/affaire-penelope-fillon-regles-pratiques-l-emploi-assistants-119059

7/ Son obstination et son aveuglement sans limite. La primaire lui a donné tous les pouvoirs sur le parti, sur la campagne et sur les investitures. Et il en abuse largement, entrainant l'ensemble des LR vers l'abîme, sans qu'aucun ne puisse faire quoi que ce soit, si ce n'est de quitter ce candidat à la dérive. Au delà, des sondages et autres enquêtes d'opinion, ne se rend-il pas compte qu'il est en train de détruire son parti ? Il faut constater que ce n'est pas la 1ère fois (Présidence UMP 2012) et qu'à l'époque, ça ne l'avait pas perturbé plus que ça. Consternant !

Comme tu le dis, ce ne sont pas vraiment nos oignons. Je plains quand même les sympathisants de droite d'avoir un candidat pareil comme seule vraie possibilité. Mais il faut quand même mesurer l'impact très négatif que le Fillon-gate et le Pénélope-gate ont sur la qualité de la campagne en général. Et ça, une fois de plus, c'est consternant !

Écrit par : MaxF | lundi, 06 mars 2017

Merci Max,
Je n'aurais plus a me décarcasser pour taper Fillon. J'imprime ton post pur l'avoir toujours sous l main.
Paul

Écrit par : paulo40 | dimanche, 12 mars 2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.